Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
84e Congrès de l'ACFAS

Heidegger et Arendt en partant d'Aristote : fluctuations autour d'une définition de l'homme

Auteur : Antoine Pageau St-Hilaire
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
La tradition philosophique a longuement compris le mouvement à la lumière du repos, la mobilité à l'aune de la stabilité, le passager à la lumière du permanent. Même si Aristote est sans doute l'un des philosophes Anciens qui pensa avec le plus d'insistance le cours changeant des choses humaines, il faut reconnaître qu'il enracinait cette mobilité, ces fluctuations, sur un état plus originel, sur une définition de l'homme comme l'animal possédant le logos. Nous chercherons à déterminer au cours de cette communication comment Martin Heidegger et Hannah Arendt ont fait fluctuer cett…

84e Congrès de l'ACFAS

L'enseignement supérieur face à l'exigence d'égalité démocratique : quelles politiques universitaires?

Auteur : Blandine Parchemal
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

Critique de l'argument évolutionniste contre le naturalisme d'Alvin Plantinga 

Auteur : Simon Goyer
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
À  l'heure  actuelle,  l'argument  évolutionniste  contre  le  naturalisme  (AECN)  qu'a formulé le philosophe de la religion Alvin Plantinga est abondamment discuté chez les philosophes. La thèse explicite de l'AECN est qu'il est irrationnel de soutenir le naturalisme (N) et l'évolutionnisme (E) en même temps et qu'il faut, pour cela, rejeterN. La thèse implicite de l'AECN est qu'il est rationnel d'adopter le théisme (T) et l'E. Selon Plantinga, il est irrationnel de soutenirNetEparce que cela implique qu'il est hautement probable que nos facultés cognitives de base (mémoire, perception, …

84e Congrès de l'ACFAS

Libertés et contraintes : l'enjeu de la liberté dans la philosophie de Kant et de Spinoza

Auteur : Ducakis Désinat
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Nous entendons définir la conception de la liberté chez Spinoza en montrant que contrairement à une idée reçue, le philosophe ménage une place à la liberté dans un système qui tend  apparemment à l'affirmation d'un  déterminisme absolu.  Dans ces circonstances, nous  entendons comparer cette conception de la liberté avec celle que l'on retrouve chez Kant dans la Critique de la raison pure, où la liberté se pose comme «la faculté de commencer de soi-même, un état dont la causalité n'est pas subordonnée à son tour, suivant la loi de la nature à une autre  cause qui la détermine qua…

84e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

Comment et pourquoi sortir du cercle corrélationnel? Quelques remarques à propos de la contingence chez Quentin Meillassoux

Auteur : Pierre-Alexandre Fradet
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
D'après Quentin Meillassoux, une très vaste partie de la philosophie depuis Kant s'interroge non pas sur le réel en soi, envisagé dans son indifférence par rapport à la conscience, mais plutôt sur le monde tel qu'il est médiatisé par notre esprit. Exacerbée par la phénoménologie, l'herméneutique et la philosophie du langage, cette tendance repose sur un argument aussi simple qu'en apparence infaillible : on ne peut connaître l'en soi sans en faire un objet de pensée, c'est-à-dire autre chose qu'un en soi. Pour contrer cet argument du « cercle corrélationnel » et tenter de penser (sans cont…

84e Congrès de l'ACFAS

Autonomie, raison critique et émancipation : la réappropriation critique du projet des Lumières kantiennes dans la théorie critique de l'École de Francfort

Auteur : Emmanuel Chaput
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Parmi ceux de la deuxième génération de l'École de Francfort, Habermas semble inscrire son projet d'une éthique de la discussion, du moins dans une certaine mesure, dans le prolongement des Lumières kantiennes qui commandaient déjà « l'usage public de notre raison ». L'influence de ces Lumières kantiennes sur les auteurs de la première génération de l'école de Francfort, tel Adorno ou Horkheimer, est cependant moins reconnue. Bien au contraire, leur Dialektik der Aufklärung constitue une attaque en règle contre la civilisation des Lumières et ses errements au XXe siècle. Il e…

84e Congrès de l'ACFAS

La neutralité axiologique : vertu professorale ou exigence institutionnelle?

Auteur : Marc-Kevin Daoust
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Au-delà de la spécialisation technique et d'une garantie pour le bon fonctionnement de nos institutions publiques comme privées, quelle place l'Université conserve-t-elle à l'idée de favoriser l'autonomie des étudiants? Traditionnellement, on propose la neutralité axiologique pour répondre à cette exigence, mais elle est souvent présentée comme une vertu professorale, ou comme une composante essentielle d'une déontologie de l'enseignement. Nous mettons cette conception de la neutralité axiologique à l'épreuve, notamment parce qu'elle ne permet pas d'expliquer 1) l'importance d'un enseignem…

84e Congrès de l'ACFAS

Atteindre la justice épistémique malgré les désaccords moraux

Auteur : Simon-Pierre Chevarie-Cossette
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Nous avancerons des raisons politiques, liées aux injustices épistémiques, de défendre une certaine théorie du désaccord moral et de la justification. Une injustice épistémique (Fricker 2009, Stanley 2005) consiste en une situation où une personne subit une injustice en sa capacité de sujet connaissant. Cela se manifeste entre autres lorsque certaines personnes sont épistémiquement discréditées en vertu de leur appartenance à un groupe marginalisé ou lorsque des individus ne possèdent pas les concepts nécessaires pour théoriser leur oppression.Le désaccord moral entraîne-t-il une pe…

84e Congrès de l'ACFAS

Finance et propriété en démocratie républicaine

Auteur : Gabriel Monette
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
La finance est l'une des institutions centrales de notre siècle. Elle est au cœur de la plus part des grandes luttes économiques, politiques et sociales de notre temps. Non seulement est-ce l'un des enjeu fondamental de l'élection présidentielle américaine à venir, mais elle fut aussi l'objet des critiques de l'un des mouvements de contestation politique le plus importants des dernières années : Occupy Wall Street. Celui-ci visait les grandes banques et institutions financières en affirmant que celles-ci participaient à éroder le pouvoir des États contemporains et minait les fondements mêm…

84e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

Science et politique à l'aube des Lumières : Fontenelle sur l'Académie royale des sciences de Paris

Auteur : Mitia Rioux-Beaulne
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Du moment où il est nommé secrétaire de l'Académie royale des Sciences, en 1700, Fontenelle, qui a déjà entrepris une réflexion sur l'histoire de l'esprit humain depuis un certain nombre d'années, sera amené à donner à une inflexion particulière à son schéma narratif, en accordant une place déterminante au rôle des institutions et des pratiques scientifiques dans le développement des savoirs. Il devient évident en effet qu'à partir de cette période, l'idée de progrès est fondamentalement liée à la manière dont les institutions de production et de diffusion du savoir organisent les p…

84e Congrès de l'ACFAS

La nouvelle culture juridique

Auteur : Mani Allamehzadeh
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Le premier article du nouveau Code de procédure civile qui oblige les parties à considérer les modes privés de règlement des différends avant de s'adresser aux tribunaux, s'inscrit dans une volonté du législateur québécois d'insuffler un vent de changement dans la culture juridique des praticiens du droit civil. Quels sont les tenants et aboutissants de ce changement de paradigme? Que signifie-t-il réellement? Épistémologiquement, l'anthropologie juridique est l'une des branches des sciences humaines qui s'intéresse à la culture juridique. Au-delà …

84e Congrès de l'ACFAS

Entre démocratie directe et représentation : mandat délibératif, transparence démocratique et révocation comme dispositifs de contrôle populaire des élus

Auteur : Jonathan Durand Folco
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Bien que la démocratie directe et la représentation soient souvent présentées comme deux principes incompatibles,   plusieurs   régimes   politiques   combinent   déjà   divers   mécanismes   institutionnels (élections, référendums, initiatives populaires, etc.) afin de démocratiser le gouvernement représentatif par la participation citoyenne. En prenant l'exemple du conseil de quartier décisionnel, une innovation institutionnelle visant à démocratiser la ville par la décentralisation des pouvoirs vers des assemblées citoyennes, nous analyserons l'articulation entre la démocratie participa…

84e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

L'intuition esthétique comme Gestalt : entre réalisme et transcendance

Auteur : Siegfried Mathelet
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Depuis Kant se sont élevées plusieurs critiques de sa « psychologie des facultés », dont l'intuition et l'intuition esthétique font parties. Cette dernière est responsable de la perception des relations spatiales et de leurs formes. Une explication gestaltiste de l'acquisition des formes de l'espace et de la familiarité avec un environnement fonctionnel façonné par la culture peut être vue comme une confirmation de l'intuition kantienne. C'est ainsi que White-Beck, spécialiste américain de Kant, présentait la psychologie de Kurt Goldstein. Néanmoins, Aron Gurwitsch, lui-même étudiant de Go…

84e Congrès de l'ACFAS

La nécessité du cohérentisme au sein d'une morale contingente

Auteur : Francois Cote-Vaillancourt
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Dans cette présentation, je discuterai rapidement de l'intérêt de se représenter la morale comme une construction située, résultant de l'ensemble des contingences du contexte des agents. Passé cette introduction, par contre, je chercherai à approcher un problème particulier qui se pose alors, soit la manière par laquelle une telle morale peut rendre compte et traiter la réalité de l'erreur ― y compris, mais pas seulement, pour échapper au relativisme absolu. En effet, dès lors que l'on croit que la morale repose ultimement sur des contingences sociales, historiques, culturelles et e…

84e Congrès de l'ACFAS

En finir avec la division sexuelle du travail : l'androgynie institutionnelle comme réponse à l'injustice structurelle

Auteur : Naïma Hamrouni
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

L'industrialisation de la science : pour une logique macrohistorique?

Auteur : Jean-Claude Simard
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
L'histoire des sciences et l'histoire des techniques constituent deux disciplines autonomes dont les résultats ne se croisent guère. Pourtant, si l'on veut prendre au sérieux l'avènement de la technoscience au XXe siècle, l'on doit se résoudre à les considérer de concert. C'est ce que nous nous proposons de faire dans cette communication en nous penchant sur un aspect essentiel de la technoscience : son industrialisation. À quoi pourrait donc ressembler une histoire de l'industrialisation des grands domaines du savoir envisagée sur deux siècles et demi, c'est-à-dire depuis que l…

84e Congrès de l'ACFAS

Financement de la recherche et théories de la justice : pour une sélection des projets de recherche par des jurys citoyens

Auteur : Danielle Zwarthoed
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Le financement de la recherche représente une part significative des ressources publiques allouées aux universités. Dans la mesure où ces ressources ne sont pas infinies, il convient de se demander quels projets de recherche devraient en bénéficier en priorité. L'objectif de cet article est double. Premièrement, il vise à identifier les exigences d'une théorie de la justice libérale égalitaire (cf. Rawls 1999) pour la sélection des projets de recherche destinés à être financés par des fonds publics. Cet article défendra trois types d'exigence : (i) la contribution de la recherche à l'établ…

84e Congrès de l'ACFAS

Concept d'espèce, clé de voûte et stabilité des écosystèmes 

Auteur : Sophia Rousseau-Mermans
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
En écologie, le concept d'espèce clé de voûte (Paine 1969) tend à désigner des groupes   d'organismes   dont   l'activité   au   sein   de   leur   communauté   (prédation, mutualisme, etc.), ou de leur habitat (modification de l'environnement physique, par exemple), garantit la stabilité de l'écosystème en son entier (Paine 1969, 1974 ; Mills, Soulé et Doak 1993). Depuis la première de définition proposée par Paine, cependant, le concept d'espèce clé de voûte a été utilisé par les écologues et biologistes de la conservation  de  différentes  manières  (Mills,  Soulé  et  Doak  1993).  Sur…

84e Congrès de l'ACFAS

Penser les conditions républicaines de la réparation postcoloniale des injustices historiques : une utopie réaliste?

Auteur : Agnès Berthelot-Raffard
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Les citoyens issus de l'immigration postcoloniale française subissent des discriminations systémiques et une intersection des oppressions engendrées par un racisme d'État qui se perpétue sous la forme de pressions morales et sociales à leur encontre. Au nom des principes de l'universalisme républicain imposant une égalité formelle entre les citoyens, les demandes de reconnaissance sociale et de réparations des injustices coloniales peinent à être entendues dans l'espace public et politique. L'universalisme républicain est-il un paravent institué entre deux types citoyens ? Les réparations …

84e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

84e Congrès de l'ACFAS

Le concept de « nature » dans le Tractatus de Intellectibus de Pierre Abélard

Auteur : Roxane Noël
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Ma présentation portera sur la notion de « nature » dans le Tractatus de Intellectibus de Pierre Abélard. L'emploi du terme "nature" par Abélard est énigmatique, puisque cet auteur nie explicitement l'existence d'entités, comme les "essences", qui seraient présentes dans chaque chose et leur confèreraient leur nature propre. Comme le terme "essence" ne peut référer à une entité de ce type, il devient nécessaire, pour bien comprendre la pensée d'Abélard, d'élucider ce qu'il entend par ce terme. Mon hypothèse est que l'on peut comprendre ce qu'il entend grâce à une analyse des notions…

84e Congrès de l'ACFAS

Droit et moralité politique : la non-contingence selon Dworkin

Auteur : Sébastien Lacroix
Colloque : 339 - États et fluctuations : congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Au XXe siècle, la philosophie du droit fut secouée par un débat majeur concernant le lien entre droit et moralité. Pour certains positivistes, tel H. L. A. Hart (The Concept of Law, 1961), le droit se réduit au droit positif, énoncé par les législatures et les tribunaux. Le plus grand critique du positivisme juridique hartien est un auteur incontournable de la philosophie analytique contemporaine : Ronald Dworkin. Ce dernier considère qu'il existe des cas difficiles où le droit positif demeure muet (« The Model of Rules I », 1967). Dans de telles situations, le juge doit tout de mêm…


Autre type de recherche