Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Guillaume Desjardins
Université du Québec en Outaouais
5a. Résumé

Il est coutume pour les théoriciens en gestion d’associer le langage des pratiques commerciales au langage militaire. Par exemple, dans le monde du commerce, le terme stratégie est défini par une conception évoquant les notions d'ennemis, de défaite, de concurrence, etc. Dans les écrits militaires, on trouve des références de cette terminologie notamment en Grèce antique et en Chine au 5e siècle avant J.-C. Cependant, si la plupart des chercheurs s'accordent pour dire que la littérature en gestion du XXe siècle emprunte les idées et les définitions au domaine militaire, il n'y a eu aucune tentative – à notre connaissance – d’expliquer dans quelle mesure la littérature en gestion provenant de l'ère numérique peut s'appuyer sur le lexique militaire. Cette présentation a deux objectifs : d’une part, elle démontre que la littérature militaire et la littérature commerciale ont une trajectoire historique et des ruptures similaires, d’autre part elle met en évidence trois tendances militaires distinctes après la Seconde Guerre mondiale que l’on retrouve également dans les questionnements managériaux de l’ère numérique actuel. En outre, l'objectif ultime de cette présentation est de donner aux gestionnaires un aperçu des nouveaux défis du 21e siècle et de leurs solutions possibles.