Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Isabelle Pagé
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Olivier Collin, Sean Dean Lynch, Marianne Roos, Marie-Eve Lamontagne, Hugo Massé-Alarie et Andréanne K. Blanchette
Université McGill, School of Physical & Occupational Therapy, Montreal, Québec, Canada., Université McGill, School of Physical & Occupational Therapy, Montreal, Québec, Canada., Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Département de réadaptation, Université Laval, Québec, Québec, Canada., Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Département de réadaptation, Université Laval, Québec, Québec, Canada., Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Département de réadaptation, Université Laval, Québec, Québec, Canada., Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Département de réadaptation, Université Laval, Québec, Québec, Canada.
5a. Résumé

Problématique: Lors du développement d’une technologie en santé, il est crucial de tenir compte de la perception des potentiels utilisateurs. La théorie unifiée de l’acceptation et de l’utilisation de la technologie (UTAUT) et sa version enrichie (UTAUT2) synthétisent plusieurs modèles pour expliquer l’intention d’utiliser une technologie. Aucune version franco-canadienne de ces outils n’existe actuellement.

Objectif: Traduire et adapter le questionnaire basé sur l’UTAUT2 à la langue franco-canadienne.

Méthodologie: La procédure comprenait cinq étapes: (1) Traduction en franco-canadien par deux membres de l’équipe, (2) Synthèse des traductions, (3) Traduction en anglais par deux autres membres, (4) Synthèse et proposition de la version pré-finale et (5) Débriefing cognitif. Le débriefing cognitif consistait en l’évaluation de la clarté des éléments par des travailleurs et des cliniciens. Les cliniciens devaient également évaluer la pertinence des éléments. Tout élément présentant un accord inter-évaluateur <80% a été réévalué.

Résultats: Six chercheurs et cliniciens composaient l’équipe. Le débriefing cognitif incluait 12 travailleurs et 12 cliniciens. Six et quatre éléments ont été réévalués pour leur clarté et/ou leur pertinence. La version finale du questionnaire a été approuvée à l’unanimité.

Conclusion/contribution: La version finale franco-canadienne du questionnaire basé sur l’UTAUT2 est culturellement appropriée pour une utilisation dans la population franco-canadienne.