Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Kathrine Thibeault
UdeS - Université de Sherbrooke
Cécilia Légaré, Véronique Desgagné, Renée Guérin, Patrice Perron, Marie-France Hivert et Luigi Bouchard
Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Harvard Medical School, Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Contexte: Le diabète gestationnel (DG) est une hyperglycémie détectée pour la première fois durant la grossesse. Il est une des plus fréquentes complications de la grossesse et comporte des risques à court et à long terme pour la santé de la mère et de l’enfant. Le DG est diagnostiqué entre la 24e et 28e semaine de grossesse. Le dépistage précoce du DG permettrait d'identifier et de traiter plus tôt les mères à risque de développer un DG. Durant la grossesse, le placenta sécrète des exosomes, soit des vésicules qui contiennent des microARN ayant des rôles potentiellement endocriniens. Objectif : Développer une technique d’isolement des exosomes placentaires dans le but de caractériser leur profil microtranscriptomique. Méthodes : Les exosomes totaux seront extraits par précipitation à partir d’échantillon de plasma maternel prélevé au 1er trimestre de la grossesse. Les exosomes placentaires seront ensuite isolés par immunoprécipitation et par l’anticorps Anti-PLAP, spécifique aux exosomes placentaires. Finalement, les microARN présents dans les exosomes placentaires seront extraits puis quantifiés par PCR quantitatif. Résultats anticipés : Ce projet permettra de démontrer qu’il est possible d’isoler les exosomes placentaires et de caractériser leur profil microtransciptomique au 1er trimestre de la grossesse. Il nous renseignera aussi sur le rôle du placenta, via la sécrétion exosomale des microARN dans le métabolisme du glucose pendant la grossesse compliquée ou non de DG.