Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Dianne Pupo Gómez
UdeS - Université de Sherbrooke
Vilcy Reyes Nicolas, Gisela Marrero, Nathalie Perreault, Alfredo Menéndez et François Boudreau
UdeS - Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, PRAC, UdeS - Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, PRAC, Université de Sherbrooke, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, PRAC
5a. Résumé

Les maladies inflammatoires de l'intestin (MII) sont des maladies multifactorielles où l'épithélium intestinal joue un rôle très important. D'autre part, notre laboratoire a montré que la suppression conditionnelle du récepteur nucléaire HNF4alpha (Hnf4a) dans l'épithélium intestinal de souris peut conduire à une inflammation chronique de l'intestin. Cependant, l’impact de la perte de Hnf4a sur la barrière épithéliale reste controversé. Pour évaluer cet impact, nous avons utilisé un système de délétion Cre-loxP inductible par la tamoxifène chez la souris. Les souris mutantes (Hnf4aΔIEC) et leurs témoins ont ensuite été infectés par une souche de Salmonella Typhimurium (SB1003). Des examens histologiques et l'expression génique de cibles sélectionnées ont été évalués et une analyse de la perméabilité paracellulaire intestinale in vivo au flux de FITC-dextran 4kDa a été réalisée. Le système Cre-loxP inductible a mené à la suppression de l'expression du gène Hnf4a dans l’intestin. L'analyse génétique a montré que l'infection entraînait des changements significatifs dans la réponse de différents composants chez des souris mutantes et des analyses morphologiques ont révélé une augmentation du nombre de cellules caliciformes ce qui indique une augmentation de la perméabilité paracellulaire de l’intestin et de la sensibilité à l'infection bactérienne. Ces résultats suggèrent que Hnf4a pourrait jouer un rôle en tant que modulateur de la fonction de barrière épithéliale intestinale.
 

Commentaires