Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Andrée-Anne Clément
UdeS - Université de Sherbrooke
Cécilia Légaré, Véronique Desgagné, Cédrik Poirier, Michelle Scott, Patrice Perron, Marie-France Hivert, Anne-Marie Côté, Renée Guérin et Luigi Bouchard
Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Harvard Medical School, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Contexte: L’hypertension gestationnelle (HTG) et la pré-éclampsie (PE) affectent 7% des femmes enceintes au Canada et sont caractérisées par une tension artérielle élevée combinée ou non à une protéinurie. Toutefois, notre compréhension des mécanismes biologiques sous-jacents reste incomplète. Les microARN (miARN) retrouvés en circulation sanguine ont le potentiel de moduler la traduction de leurs gènes cibles et sont impliqués dans la réponse physiologique à la grossesse. Objectifs: Identifier les miARN plasmatiques au 1er trimestre de la grossesse associés à l’HTG et à la PE ainsi que les voies biologiques qu’ils régulent. Méthodes: Les ARN circulants ont été isolés à partir de plasma prélevé au 1ertrimestre de grossesse (n = 18 HTG, 17 PE, 199 normotendues; cohorte Gen3G), puis les miARN quantifiés par séquençage de nouvelle génération. Les analyses différentielles ont été réalisées avec le module R DESeq2 et l’analyse des voies biologiques avec le logiciel miRpath. Résultats: 31 et 103 miARN présentent des concentrations différentes chez les femmes avec HTG et PE respectivement, en comparaison aux femmes normotendues (p<0,05). Plusieurs de ces miARN présentent des associations avec des voies de signalisation liées à l’hypoxie, l’inflammation et la fonction endothéliale. Conclusions: Les miARN identifiés réguleraient des voies biologiques pertinentes dans le contexte du développement de l’HTG et de la PE, ce qui contribue à améliorer notre compréhension de ces pathologies.