Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
88e Congrès de l'Acfas
Auteur et co-auteurs
Laura-Isabela Del Carpio
UdeM - Université de Montréal
Yvan Petit, Lucien Diotalevi, Elisabeth Laroche, Annie Levasseur et Bertrand Lussier
École de technologie supérieure, École de technologie supérieure, École de technologie supérieure, École de technologie supérieure, Université de Montréal
5a. Résumé

L’impact de la correction chirurgicale de la rupture du ligament croisé crânial (LCC) sur la cinématique 3D du genou a peu été étudiée chez le chien. Plusieurs techniques tentent de restaurer la fonction normale du genou suite à la rupture du LCC, mais les succès demeurent mitigés comme en témoigne le retour à une fonction suboptimale, de même que la progression de l’arthrose. Notre objectif était d’évaluer une des techniques fréquemment utilisées, la stabilisation par suture latérale (SSL), afin de déterminer si elle permettait de restaurer la cinématique 3D du genou sain. Dix membres pelviens provenant de grands chiens (25-40kg) ont été utilisés avec un montage préalablement validé simulant la marche. Trois situations ont été comparées : i) genou sain, ii) genou instable par transsection du LCC, et iii) genou stabilisé par SSL. Pour chaque situation, la cinématique 3D était enregistrée durant 5 cycles de marche. La SSL a restauré la cinématique du genou sain sur l’entièreté de la phase d’appui pour la translation crânio-caudale, médio-latérale, la flexion et l’abduction. Elle a restauré la translation proximo-distale sur 90% de la phase d’appui. La rotation interne a été limitée, mais n’a pas été restaurée. Ces résultats montrent que cette technique chirurgicale reproduit une cinématique 3D globalement semblable à celle du genou sain. La progression de l’arthrose rapportée suite à la stabilisation du genou par SSL pourrait donc ne pas résulter d’une cinématique 3D anormale.