Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Chimene Flore Fadjie Ngayap
UdeS - Université de Sherbrooke
Daniel Chamberland-Tremblay
Universite de Sherbrooke
5a. Résumé

La collecte et l’exploitation des données sont devenues d'une importance névralgique dans les organisations. Cette activité offre des occasions inédites, mais ouvrent la porte à de nouveaux risques. Ainsi, plusieurs cas d'intrusion et vol de données, de profilage discriminatoire en ligne et d'ingérence étrangère dans la politique nationale des états ont été cités durant les dernières années.

En entreprise, le scientifique de données est responsable de l'intégration multisource et l'analyse croisée de l'actif informationnel. Or, il n'existe actuellement pas de balise éthique ou déontologique dédiée à cette pratique. Dans cette étude exploratoire, les scientifiques de données et les gestionnaires d'équipe en intelligence d'affaires se prononcent via une enquête Delphi sur les concepts prioritaires qui devraient baliser la pratique d'analyse éthique des données et sa gestion en entreprise.

Il existe un consensus émergent sur quelques principes éthiques partagés. Cependant, la connaissance et la compréhension de l'ensemble des principes énoncés par les participants varient de façon importante. De même, la gestion privilégiée de l'application d'un code déontologique varie selon le rôle des répondants. L'étude démontre la nécessité de former les spécialistes et d'encadrer la pratique d'analyse de données en entreprise afin de prévenir les dérives ou les erreurs éthiques. Cette étude pointe dans une direction similaire aux travaux  comparables appliqués à l'intelligence artificielle.