Aller au contenu principal
Traînées d’étoiles microfluidiques

Pierre-Alexandre Goyette - PRIX DU JURY, parrainé par le CRSNG

Polytechnique Montréal

Traînées d’étoiles microfluidiques

Un fluide est injecté dans une ouverture située au centre de l’image. Il se retrouve emprisonné dans un mince interstice, baigné aussi de fluide, et réaspiré par une deuxième ouverture située à droite de l’image.  À cette échelle du micromètre, les fluides ne connaissent pas de turbulence. Ils s’écoulent de manière laminaire, comme en témoignent les microbilles fluorescentes scintillant dans le noir. Le contrôle précis des fluides sur des surfaces permet l’amélioration de tests biomédicaux nécessitant le marquage de tissus biologiques. (Diamètre des traceurs fluorescents : 3 µm, grossissement : 5x, microscopie à fluorescence, superposition de 10 photographies)