Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 30 septembre 2021 – La Conférence des présidents d’université (CPU) et le CNRS ont accueilli aujourd'hui la finale internationale 2021 du concours francophone Ma thèse en 180 secondes (MT180), créé par l’Acfas en 2012. 
  
Cet évènement de culture scientifique a réuni 24 candidat-e-s de Belgique, du Bénin, de Bulgarie, du Burkina Faso, du Cameroun, du Canada (Québec), du Consortium Europe centrale (Pologne, Autriche, Hongrie, Slovaquie), de la Côte d'Ivoire, d'Égypte, de France, du Gabon, d’Haïti, de l’Île Maurice, de l’Irlande, du Liban, de Madagascar, du Mali, du Maroc, de Modalvie, de République démocratique du Congo, de Roumanie, du Sénégal, de Suisse et de Tunisie. Ils et elles ont présenté leur sujet de thèse en trois minutes, devant un public de plus de mille personnes sur place et en ligne.
 

Les lauréat-e-s sont : 

Le 1er prix 
Yohann Thenaisie
Université de Lausanne, Suisse
Implémentation d’un protocole de stimulation cérébrale profonde adaptatif ciblant les troubles de la marche dans la maladie de Parkinson.

Le 2e prix
Aminata Sourang Mbaye Diouf
Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal
La transmission des entreprises familiales au Sénégal.

Le 3e prix 
Manhougbe Probus A. Farel Kiki
Université d’Abomey Calavi, Bénin
Capteurs et réseaux intelligents de surveillance en environnement Agricole : Application à la chenille légionnaire d’Automne en Afrique de l’Ouest.

Prix du public
Prince Makay Bamba
Université de Kinshasa, République démocratique du Congo
Décryptage des Troubles du développement en Afrique Centrale.
 

Le Canada était représenté par Atma Adoungotchododoctorante en technologies de la santé à l’École de technologie supérieure, que nous félicitons pour son excellente prestation. 
 

Le jury


Le jury avait la difficile mission de désigner ces trois lauréat-e-s.
Celui-ci était composé de :

 • Michèle Boisvert, déléguée générale du Québec en France et Représentante personnelle du Premier ministre pour la Francophonie;  

• Rajaâ Cherkaoui, professeure de l’Enseignement supérieur, présidente du Comité d’organisation national, Université Mohammed V de Rabat;  

• Françoise Combes, astrophysicienne au Laboratoire d’études du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères (Observatoire de Paris-PSL/CNRS/Sorbonne Université/CY Cergy Paris Université), professeure au Collège de France et médaille d’or 2020 du CNRS;  

• Natacha Delrez, vétérinaire, doctorante au laboratoire d'immunologie et vaccinologie du Pr. Vanderplasschen de l’Université de Liège et gagnante 2019 MT180 internationale;  

• François Gremaud, auteur, comédien et metteur en scène, 2b Company de Lausanne;  

• Françoise Joly directrice de l'information de TV5 Monde;  

• Annick Suzor-Weiner, professeure émérite à l’Université Paris-Saclay, chargée de mission à l’Agence universitaire de la francophonie. 

À l'issue de leur délibération, Yohann Thenaisie, représentant de la Suisse, a remporté les grands honneurs pour la présentation de ses travaux de doctorat intitulés
« Implémentation d’un protocole de stimulation cérébrale profonde adaptatif ciblant les troubles de la marche dans la maladie de Parkinson ». 
 

La finale 2022 

La finale internationale de Ma thèse en 180 secondes 2022 sera accueillie à Montréal, au Québec, Canada, à l'automne 2022 par l'Acfas et l'Université de Montréal

 

Historique du concours 

Créé par l'Acfas en 2012, le concours Ma thèse en 180 secondes (MT180) est inspiré du concours Three minute thesis (3MTMD) qui a eu lieu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie. Exercice de vulgarisation et de concision, le concours MT180 permet à des étudiant-e-s au doctorat de présenter au public, en seulement trois minutes, leur sujet de recherche. Au Canada (Québec), ce concours est présenté par Hydro-Québec.  

 
En 2014, l'Acfas a mené une collaboration avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des Présidents d’université (CPU), en France, avec le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique au Maroc (CNRST) et avec l’Université de Liège en Belgique afin que ces institutions organisent le concours sur leurs territoires et pour mettre en place une première finale internationale. Celle-ci s'est déroulée le 25 septembre 2014 à Montréal. En 2015, l’Agence Universitaire de la Francophonie a rejoint le comité international; puis la Suisse en 2016, avec la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO). 

- 30 -
 

À propos de l’Acfas 

L’Acfas, qui célébrera son 100e anniversaire de mai 2022 à juin 2023, fait rayonner les savoirs comme moteur de développement de nos sociétés en rassemblant les actrices et acteurs de la recherche au sein de la francophonie. Résolument tournée vers l'avenir, elle est un puissant vecteur de démocratisation et de communication scientifique. Elle valorise les chercheuses et chercheurs de toutes les disciplines, ainsi que l'excellence en recherche. 

 

Source : Acfas 

Contact : 
Sabrina Giroux 
Chargée de projets – événements et concours 
Acfas 
Tél. : 514 849-0045 poste 229
Courriel : sabrina.giroux@acfas.ca