Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Pour diffusion immédiate

Des panélistes de partout au pays se réunissent pour réfléchir à la façon d'aider les jeunes à acquérir les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées sur les questions scientifiques.

OTTAWA, 21 juin 2022 -- Dans un environnement public où la désinformation peut fortement influencer l'attitude des jeunes à l'égard de la science, il est plus important que jamais que les éducateurs, employeurs, communicateurs et gouvernements collaborent pour faire en sorte que la prochaine génération soit équipée afin de pouvoir prendre des décisions éclairées fondées sur des données probantes et qu’au final, elle puisse contribuer à un Canada innovateur et prospère.

C'est le signal d’alerte qui ressort d'une conversation nationale qui s’est tenue le 8 juin dernier au sujet des jeunes et de la science. Ce rassemblement était organisé par la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et l'Acfas.

L'événement s'inscrivait dans le cadre des célébrations du 25e anniversaire de la FCI et du 100e anniversaire de l'Acfas. Se sont réunis des spécialistes de l'enseignement des sciences, des communications scientifiques et du développement des compétences de tout le pays, pour discuter des résultats d'un sondage dont la FCI et l'Acfas avaient passé commande l’an dernier à la firme Ipsos. Ce sondage avait pour objectif de faire la lumière sur les attitudes des Canadiennes et Canadiens de 18 à 24 ans vis-à-vis de la science.

Les résultats du sondage ont révélé que la plupart des jeunes adultes au Canada ont confiance dans la science. Cependant, les influenceurs et influenceuses sur les médias sociaux peuvent détenir un certain pouvoir de persuasion sur les jeunes, qui peuvent trouver difficile de différencier les vraies des fausses informations, ce qui tend à affecter leur capacité à faire des choix éclairés en matière de santé, d’environnement, de société et de mode de vie.
La conversation a porté sur les trois questions suivantes :

  • Quel est le rôle des éducateurs et éducatrices?
  • Devons-nous revoir nos approches?
  • En quoi les jeunes adultes peuvent-ils contribuer à une économie canadienne forte?

Parmi les conclusions, on peut citer le fait que la science doit être considérée comme un processus qui peut mener à des résultats imprévisibles et que nous devrions mieux refléter cette réalité dans l’enseignement. On peut également insister sur le fait que nous devons communiquer la science de telle manière que nous reconnaissons les limites de notre entendement. Enfin, nous devrions veiller à ce qu’une personne qui souhaite suivre une carrière scientifique puisse se reconnaître dans ce type de carrière et puisse bénéficier d’opportunités et d’ouvertures pour y arriver.

Lire : Rapport sommaire de la conversation nationale au sujet des jeunes et de la science
Pour approfondir la conversation, Roseann O'Reilly Runte, présidente-directrice générale de la FCI, s'est entretenue avec Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada, et Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, sur la façon dont la communauté scientifique peut aider les générations futures à résoudre les problèmes mondiaux.

Voir Discussion filmée entre Roseann O'Reilly Runte, Mona Nemer et Rémi Quirion

Liste des panélistes de la conversation nationale au sujet des jeunes et de la science

Séance plénière : Pourquoi la littératie et la culture scientifiques sont-elles plus essentielles que jamais pour les jeunes adultes?

 

Modératrice : Roseann O'Reilly Runte
   
Panélistes :      Eric Meslin, président-directeur général du Conseil des académies canadiennes (CAC)
  Sébastien Dallaire, premier vice-président chez Ipsos Canada

Groupes de discussion :

Littératie et culture scientifiques : quel est le rôle des éducateurs et éducatrices?

 

Modérateur :  Frédéric Bouchard, doyen de la faculté des arts et des sciences,
Université de Montréal
   
Panélistes :   John Munro, président de l’Association des professeurs de sciences de la Colombie-Britannique
  Bonnie Schmidt, présidente de Parlons sciences

Communication scientifique et confiance du public : devons-nous revoir nos approches?

 

Modératrice :  Carly Weeks, journaliste spécialiste de la santé, The Globe and Mai
   
Panélistes :     Chantal Barriault, directrice du programme d’études supérieures en communication scientifique, Université Laurentienne
  Sandy Baumgartner, directrice générale du Centre des sciences de la
Saskatchewan et présidente de l’Association canadienne des centres de sciences
  Anna Blakney, professeure adjointe aux Laboratoires Michael-Smith et à l’École d’ingénierie biomédicale, Université de la Colombie-Britannique

Compétences scientifiques et technologiques : en quoi les jeunes adultes peuvent-ils contribuer à une économie canadienne forte?

 

Modératrice :  Valerie Walker, directrice générale de La Table ronde des affaires + de l’enseignement supérieur (TRAES)
   
Panélistes :  Duff Montgomerie, ancien sous-ministre au ministère du Travail et de l’Éducation postsecondaire de la Nouvelle-Écosse
  Nancy Déziel, directrice générale du Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE)
  Nadine Spencer, présidente-directrice générale de Brand EQ Group et de l’Association professionnelle des entrepreneurs noirs (BBPA)

Séance plénière : recherche de fausses informations

 

Modératrice :    Roseann O'Reilly Runte
   
Panélistes : Timothy Caulfield, professeur à l’Institut du droit de la santé de l’Université de l’Alberta

 

Citations

« Cette discussion a démontré que, pour que les jeunes s’intéressent à la science, il ne s’agit pas seulement d’éducation, de communication, de technologie ou d’économie. Il faut que tous ces domaines soient réunis à la fois. Et c’est en collaborant que nous pourrons faire une différence qui nous fera passer, non pas de l’innocence, mais de l’ignorance, à une sorte de sagesse qui nous permettra d’utiliser les capacités humaines pour le bien commun. »

- Roseann O'Reilly Runte, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l'innovation

« Nous avons l’obligation de mettre nos efforts en commun pour joindre les Canadiens et Canadiennes de 18 à 24 ans là où ils se trouvent. Nous avons besoin de leurs idées, de leurs espoirs et même de leurs réticences pour enrichir notre société et permettre à celle-ci de se développer et de prospérer. L’intérêt des jeunes à l’égard des sciences est crucial, à nous de relever le défi de les écouter et d’entrer en dialogue avec eux. »

- Jean-Pierre Perreault, président du conseil d'administration de l’Acfas

Liens connexes

Médias sociaux

Suivez-nous sur Twitter à @InnovationCALinkedInFacebook et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. Sur cette plateforme, vous pourrez notamment visionner les vidéos de la FCI à propos des nombreux projets de recherche transformateurs qu’elle finance.
Tenez-vous au courant des activités organisées à l’occasion de notre 25e anniversaire grâce au mot-clic #PourUnAvenirPrometteur.

Acfas
Suivez l’Acfas sur TwitterFacebook ou LinkedIn. Découvrez les images de La preuve par l’image sur Instagram. Suivez leur chaîne YouTube afin d’en savoir plus sur les lauréates et lauréats des prix Acfas, ainsi que sur les finalistes des concours Ma thèse en 180 secondes et Génies en affaires.

À propos de la Fondation canadienne pour l’innovation

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) verse des contributions financières aux universités, aux collèges, aux hôpitaux de recherche ainsi qu’aux organismes de recherche à but non lucratif du Canada pour qu’ils puissent accroître leur capacité à mener des recherches de grande qualité. La FCI investit dans l’infrastructure dont les chercheurs et chercheuses ont besoin pour voir grand, innover, et repousser les frontières du savoir. Ces investissements aident les établissements à attirer et à retenir les meilleurs talents au monde, à former la prochaine génération de chercheurs et chercheuses et à soutenir la recherche de calibre mondial qui renforce notre économie et qui améliore la qualité de vie de la population canadienne.

Un avenir meilleur, maintenant
Depuis 25 ans, nous investissons dans les idées qui transforment notre monde

À propos de l’Acfas

L’Acfas, qui célébrera son 100e anniversaire de mai 2022 à juin 2023, fait rayonner les savoirs comme moteur de développement de nos sociétés en rassemblant les actrices et acteurs de la recherche au sein de la francophonie. Résolument tournée vers l’avenir, elle est un puissant vecteur de démocratisation et de communication scientifique. Elle valorise les chercheuses et chercheurs de toutes les disciplines, ainsi que l’excellence en recherche.

En savoir plus sur le 100e anniversaire de l'Acfas

 
Renseignements :

Benoît Clément
Spécialiste des relations médiatiques et des médias sociaux
Fondation canadienne pour l’innovation
Cellulaire : 613 943-2580
benoit.clement@innovation.ca

Gabriel Vignola
Directeur des communications
Téléphone : 514 849-0045, poste 261
gabriel.vignola@acfas.ca