Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

Le vendredi 12 mai 2023

Si l’écoféminisme gagne en popularité au sein des sciences sociales, peu de recherches en études urbaines présentent une telle perspective. Pourtant les propositions théoriques et analytiques des écoféminismes offrent des clés de lecture pertinentes afin de se pencher sur les enjeux urbains de notre siècle.

Plus qu’un simple mouvement de protection environnemental porté par des femmes, les écoféminismes recoupent une série de luttes, concepts, théories, éthiques et pratiques favorisant l’émancipation conjointe des femmes et de la nature de la domination masculine. Dans l’imaginaire collectif, l’écoféminisme est généralement associé à des mouvements de luttes socioterritoriales portées par des femmes racisées ou autochtones dans des zones d’extraction de ressources naturelles et où les violations de la Terre-Mère vont de pair avec des violences genrées. Peu d’attention est portée aux multiples manières dont les citadines ont des affiliations avec ces luttes et se mobilisent quotidiennement autour de revendications ou pratiques écoféministes.

Les écologies politiques urbaines ne se sont, quant à elles, que peu intéressées au genre. Insistant sur la ville comme espaces d’inégalités, elles ont laissé dans l’ombre l’agentivité des groupes marginalisés à s’approprier l’espace et à créer les leurs, ainsi que tout un pan des activités humaines relatif à la reproduction sociale, aux émotions et à la corporalité.

En valorisant une compréhension relationnelle de l’espace et encourageant l’adoption d’une approche intersectionnelle et multiscalaire, une perspective écoféministe des urbanités éclaire ces angles morts et ouvre la voie à l’enrichissement tant des théories que des recherches empiriques en milieu urbain. Se pencher sur les manières dont les écoféminismes nous révèlent et nous racontent une autre histoire de la ville, et de la toile de relations multiples et complexes qui s’y tissent au quotidien, s’avère dès lors non seulement intéressant, mais nécessaire.

Lire la suite »
/
Sur place et en ligne
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 09 h 20
Communication orale
Communications orales
Écoféminismes et urbanités
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Présidence/Animation : Naomie Léonard (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé de la session
09 h 00
Accueil des participants
09 h 10
Mot de bienvenue
09 h 20 à 10 h 40
Communication orale
Communications orales
Inégalités
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Présidence/Animation : Gabrielle Perras St-Jean (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Discutant-e- : Gabrielle Perras St-Jean (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Participant-e-s : Marianne-Sarah Saulnier (Université McGill), Carling Sioui (Figurr Collectif d’Architectes), Anne-Marie Veillette (University of Pennsylvania)
Résumé de la session
09 h 20
Le savoir des femmes indiennes comme expertise empirique à la lutte contre les changements climatiques
Marianne-Sarah Saulnier (Université McGill)
Résumé
09 h 40
Explorer les liens entre écoféminismes et féminisme populaire à partir du cas des favelas de Rio de Janeiro
Anne-Marie Veillette (University of Pennsylvania)
Résumé
10 h 00
Semer les graines de la réconciliation : une exploration de l’impact de l’aménagement sur les réalités autochtones en milieux urbains
Carling Sioui (Figurr Collectif d’Architectes)
Résumé
10 h 20
Discussion
10 h 40
Pause
10 h 55 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Écocitoyenneté
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Présidence/Animation : Hélène Madénian (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Discutant-e- : Hélène Madénian (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Participant-e-s : Katia Bazile (Université de Versailles Paris Saclay ( UVSQ )), Andréanne Brunet-Bélanger (UdeM - Université de Montréal), Julia Islas (UdeM - Université de Montréal)
Résumé de la session
10 h 55
Pratiques éco féministes en contexte urbain : Comment les projets d’agricultures urbaines participent au processus de reconfiguration des expériences urbaines féminines à Mexico?
Julia Islas (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 15
Sécurité alimentaire : L’implication des femmes mise à l’épreuve par la guerre des gangs en Haïti
Katia Bazile (Université de Versailles Paris Saclay ( UVSQ ))
Résumé
11 h 35
La lucha es un poema colectivo : une étude des mouvements campesinas et autochtones paraguayen pour la sauvegarde des semences en zones urbaines et rurales
Andréanne Brunet-Bélanger (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 55
Discussion

Dîner

12 h 15 à 13 h 15
Diner
Dîner
Bon appétit !
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Résumé de la session

Après-midi

13 h 20 à 14 h 40
Communication orale
Communications orales
Relations
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Présidence/Animation : Naomie Léonard (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Discutant-e- : Naomie Léonard (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Participant-e-s : Marie-Ève Desroches (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Laurie Gagnon-Bouchard (Université d’Ottawa), Gabrielle Perras St-Jean (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé de la session
13 h 20
Quel « nous » dans le contexte de la lutte face à la crise écologique ?
Laurie Gagnon-Bouchard (Université d’Ottawa)
Résumé
13 h 40
Le logement social pour amplifier les capacités de care des individus et des collectivités
Marie-Ève Desroches (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé
14 h 00
Relations interespèces à Montréal
Gabrielle Perras St-Jean (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé
14 h 20
Discussion
14 h 40
Pause
14 h 55 à 16 h 15
Communication orale
Communications orales
Perspectives
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Participant-e-s : Catherine Cyr (UQAM - Université du Québec à Montréal), Noémie Dubé (UQAM - Université du Québec à Montréal), Marilyne Lamer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé de la session
14 h 55
Chants des possibles : écouter les plantes urbaines, retrouver l’empathie
Noémie Dubé (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 15
Antigone au printemps : dispositifs de résistance
Catherine Cyr (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 35
Pour une (dé)charge poétique écoféministe
Marilyne Lamer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 55
Discussion
16 h 15 à 16 h 30
Panel
Panel / Atelier
Mot de clôture
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : HEC Montréal - Côte-Sainte-Catherine
Local : Trudeau Corporation - Secteur Vert
Présidence/Animation : Hélène Madénian (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Participant-e-s : Hélène Madénian (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
16 h 15
Mot de clôture