Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mardi 10 mai 2022

S’il y a une chose fondamentale dans la gestion des organisations, c’est la nécessité de s’adapter aux contraintes et aux occasions de son environnement. La crise sanitaire des derniers mois en est certainement l’une des manifestations les plus éloquentes. Cette constante induit d’une part une réflexion sur les enjeux organisationnels et d’autre part sur les moyens d’en tirer profit. C’est dans cette perspective que l’on peut mettre en exergue les efforts déployés dès le début des années 1960 dans le développement de l’innovation commerciale. Poursuivant les mêmes objectifs, les réflexions et les actions se sont ensuite tournées vers l’amélioration de la productivité et de l’efficacité dans les processus organisationnels. Malgré les efforts déployés, les entreprises se butent encore à des difficultés et de nouveaux défis, cette fois liés à leur capacité à soutirer le plein potentiel du capital humain. Cette entrave au développement a comme conséquence principale de limiter, voire neutraliser, les gains obtenus au fil des ans. Il suffit simplement de passer en revue le contenu des actualités pour constater à quel point la pénurie (et la rareté de main-d’œuvre) est un sujet qui accapare le discours de nombreux dirigeants d’entreprises. Malgré le fait que le personnel se raréfie en raison d’une diminution de la force active de travail, tous ne ressentent pas les mêmes contraintes démographiques. Cela dit, comme cette situation est très médiatisée, serait-il possible que cela devienne un prétexte à l’inaction face au besoin de solutions nouvelles en gestion des ressources humaines? Cet exemple concret de l’actualité fait ressortir la nécessité de l’innovation RH visant à contribuer, au-delà des modes souvent éphémères, au développement des organisations par la mise en place de pratiques durables et éprouvées de mise en valeur de l’humain au travail.

Lire la suite »

Remerciements

Le comité organisateur remercie la Revue Ad machina et l'Université du Québec à Chicoutimi pour leur soutien dans l'organisation de ce colloque. 

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
La mise en valeur de l’humain au travail et l’innovation RH
Présidence/Animation : Éric Jean (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
Uniquement en ligne
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 45
Rétention de personnel : Le cas d’une organisation manufacturière abitibienne qui tire son épingle du jeu
Wassila Merkouche (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Julie-Andrée Girard (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Louis Bélisle (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
Résumé
09 h 10
Les effets délétères de la technologie sur la santé psychologique des juristes
Audrée Camille (UdeS - Université de Sherbrooke), Nathalie Cadieux (UdeS - Université de Sherbrooke), Pierre-Luc Fournier (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
09 h 35
L’effet médiateur des pratiques GRH à développement durable sur la relation entre les valeurs-intentions du dirigeant et les facteurs d’attraction des employés
Siba Théodore Koropogui (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), François Labelle (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Annick Parent-Lamarche (Université du Québec à trois-Rivières)
Résumé
10 h 00
Pause
10 h 15
Les métiers d’artiste pour repenser l’organisation contemporaine du travail
Pascale Bédard (Université Laval), Philippe Barré (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 40
Mettre en valeur l’humain au travail ou mettre en valeur le travail humain ? Basculer le regard pour innover
Martin Chadoin (UQAM - Université du Québec à Montréal), Blandine Émilien (ESG-UQAM )
Résumé
11 h 05
Synthèse
11 h 10
Plénière
11 h 30
Mot de clôture