Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

Le mercredi 11 mai 2022

Le profilage de différentes populations, qu’il soit racial, social, politique ou intersectionnel, conduit à leur judiciarisation et prend une ampleur considérable (Wellman, 2013). Cette expansion témoignerait de l’accroissement du pouvoir judiciaire et de ses acteurs (Commaille et Dumoulin, 2009). Au Québec, l’adoption récente de la loi 32 visant principalement à favoriser l’efficacité de la justice pénale et à établir les modalités d’intervention de la Cour du Québec dans un pourvoi en appel (Ministère de la Justice, 2020) risque d’accentuer davantage ce phénomène puisqu’elle favorise les initiatives comme des programmes sociaux en contexte judiciaire. À cela s’ajoutent des approches comme la justice thérapeutique (Dumais Michaud, 2019), la justice orientée vers la résolution des problèmes (Miller et Johnson, 2009) ou encore la justice réparatrice (Ministère de la Justice, 2018; Wemmers, 2003) s’insérant dans différentes formes de tribunaux ou de programmes spécialisés (Quirouette, Hannah-Moffat et Maurutto, 2016; Raffestin, 2020). Ces initiatives témoignent de la transformation quant au rôle du système judiciaire : il s’impose de plus en plus comme un acteur clé dans les réponses aux problèmes sociaux, voire dans la mise en place des politiques sociales.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 09 h 45
Communication orale
Communications orales
Mot de bienvenue
Discutant-e- : Audrey-Anne Dumais Michaud (Université Laval), Isabelle Raffestin (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
09 h 45 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Le profilage : ce dont nous parlons
Discutant-e- : Céline Bellot (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
10 h 00 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Le profilage que certains publics expérimentent : comment il se construit, comment il s’exprime
Présidence/Animation : Audrey-Anne Dumais Michaud (Université Laval)
Uniquement en ligne
10 h 00
La violence symbolique du profilage face au juge : l’exemple de la stérilisation forcée des femmes
Camille Betencourt (Université Laval)
Résumé
10 h 30
La prise en charge des familles « négligentes » à la Chambre de la jeunesse : de la pauvreté au profilage social
Marilyn Coupienne (Université d’Ottawa)
Résumé
11 h 00
Pause
11 h 15
Avantages et défis d’être étudiante-chercheure-praticienne à partir d’une recherche portant sur le rôle des intervenants sociaux en contexte judiciaire
Isabelle Raffestin (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 45
Le profilage racial dans les interpellations routières et leurs conséquences sur les personnes noires et racisées au Québec
Thierry Casséus (UdeM - Université de Montréal), Malorie Kanaan (Université d’Ottawa)
Résumé

Dîner

12 h 15 à 13 h 30
Diner
Dîner
Pause lunch
Uniquement en ligne

Après-midi

13 h 30 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Les formes de régulation et de pénalisation des problèmes sociaux et des configurations nouvelles qui sont en émergence
Présidence/Animation : Isabelle Raffestin (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
13 h 30
Discrimination, profilage de la folie et tribunaux de santé mentale
Geneviève Nault (Université Laval)
Résumé
14 h 00
La personnalisation de l’expérience judiciaire : le cas des tribunaux de santé mentale
Audrey-Anne Dumais Michaud (Université Laval)
Résumé
14 h 30
Quand plusieurs crises convergent : Gestion punitive de l’itinérance et les défis/stratégies des intervenants de première ligne
Nicolas Spallanzani-Sarrasin (UdeM - Université de Montréal), Marianne Quirouette (Université de Montréal), Karl Beaulieu (Université de Montréal)
Résumé
15 h 00 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
Vers la reconnaissance des expériences de profilages : changer les pratiques
Discutant-e- : Céline Bellot (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne