Imprimer

626 - Gouverner la marge : regards croisés sur les enjeux sociojuridiques de la vulnérabilité

Le lundi 27 mai 2019

Le processus d’exclusion sociale aboutit souvent à la prise en charge, par différents dispositifs de régulation étatique, d’individus considérés comme étant vulnérables ou marginaux. C’est également l’État qui, par ce même processus, se réserve le droit de déterminer qui devrait être aidé. À cette fin, en contexte de vulnérabilité et de marginalité, les agent-e-s thérapeutiques ou judiciaires en pouvoir sont appelé-e-s à mettre en application des lois d’exception, le droit étant ici utilisé comme instrument de régulation des rapports et des problèmes sociaux. Toutefois, d’importants écarts entre la loi et son application ont été montrés du doigt. Ces écarts suscitent la remise en en question de la construction et de la légitimation d’interventions contrôlantes agissant sur des comportements considérés indésirables.

Les concepts de vulnérabilité, de protection, de risque et de dangerosité possèdent une signification qui se décline à la fois sur le plan clinique et sur le plan juridique. Ces concepts sont non seulement au cœur de l’application des lois ciblant la vulnérabilité et la marginalité, mais ils gouvernent aussi la construction des interventions d’agent-e-s cliniques, juridiques et politiques qui agissent auprès des personnes vivant dans la marge. Le recours à ces notions polysémiques par différents agent-e-s conduit à l’adoption de pratiques variées, voire contradictoires. Ainsi différents modes de signification participent à l’hétérogénéité du dispositif clinicojuridique et à la création d’un langage hybride dont les effets sur les droits des personnes sont contestés.

Ce colloque constitue l’occasion de prendre un temps d’arrêt pour échanger des points de vue sur ces espaces de prises en charge de la marge, et aussi sur des espaces de considération d’autres significations et interprétations de la loi et son application. Une telle démarche réflexive est nécessaire afin de discuter de la cohabitation des valeurs libérales de la loi (référant à la constitution du sujet individuel) et de différentes situations de vulnérabilité. De telles discussions favoriseront une réflexion quant aux interactions entre le social et le judiciaire ainsi que l’identification d’espaces de dialogue, de coconstruction et d’innovation des pratiques. En proposant de rendre compte des multiples angles d’analyse liés à la gouvernance de la marge, ce colloque cherchera à répondre à l’impératif suivant : qu’est-ce que les espaces marginaux, où sont confinées les personnes dites « vulnérables », peuvent nous apprendre sur les limites de la loi et sur le dispositif contemporain de prise en charge de la vulnérabilité?

Lire la suite »
Remerciements

Ce colloque, organisé par le Laboratoire pour la recherche critique en droit (LRCD) (http://www.lrcd-clrl.org/), vise à favoriser la création d’espaces de dialogue et de recherche orientés vers les approches critiques du droit. Les organisateur-ice-s tiennent à remercier l'ensemble des contributeur-ice-s aux activités du LRCD qui, par leur implication, contribuent à son dynamisme.

Colloque
Section 600 - Colloques multisectoriels
Responsables
UQO - Université du Québec en Outaouais
Université d’Ottawa
Amélie Perron
Université d’Ottawa
Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM
UdeS - Université de Sherbrooke
UdeS - Université de Sherbrooke
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 09 h 00
Communications orales
Conférence d’ouverture
Présidence/Animation : Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
08 h 30
Conférence d'ouverture
Krzysztof Skuza (Haute Ecole de Santé Vaud - HESAV)
09 h 00 à 10 h 30
Communications orales
Gouvernance de la vulnérabilité
Présidence/Animation : Jean Daniel Jacob (Université d’Ottawa)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
09 h 00
Les tribunaux de santé mentale et la fragilité sociale
Audrey-Anne Dumais Michaud (UNIVERSITÉ DE LIÈGE)
09 h 15
L’accompagnement social des personnes en situation d’itinérance dans la sphère judiciaire
Isabelle Raffestin (UdeM - Université de Montréal)
09 h 30
Guérir plutôt que punir, ou plutôt guérir en punissant?
Véronique Fortin (UdeS - Université de Sherbrooke), Stéphanie Houde (UdeM - Université de Montréal), Sue-Ann MacDonald (UdeM - Université de Montréal)
09 h 45
Sous la surveillance et le contrôle des tribunaux spécialisés en santé mentale ?
Ann-Sophie Isabel (UdeS - Université de Sherbrooke)
10 h 45 à 12 h 15
Communications orales
Interfaces de contrôle et pratiques de résistance
Présidence/Animation : Guillaume Ouellet (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
10 h 45
Le gouvernement de la famille : santé mentale, violence familiale et processus de judiciarisation
Etienne Paradis-Gagné (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
11 h 00
Autorisation judiciaire de soins et d’hébergement: L’hôpital a toujours raison
Jean-François Plouffe (Action Autonomie)
11 h 15
Lorsque la culture du soin rencontre la culture carcérale : D'où partons-nous et vers où allons-nous ?
Natacha LeBreton (Université Laval)
Dîner
12 h 15 à 13 h 30
Dîner
Dîner de groupe
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
Après-midi
13 h 30 à 15 h 00
Communications orales
Affronts à la marginalité
Présidence/Animation : Emmanuelle Khoury (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
13 h 30
Un processus sous influences : lorsque la faculté à consentir des femmes porteuses et des donneuses d’ovules est mise à l’épreuve
Kévin Lavoie (Université Laval)
13 h 45
Handicap cognitif, vulnérabilité et capacité : la construction socio-juridique du consentement sexuel
Michele Diotte (Université d’Ottawa)
14 h 00
La vulnérabilité du personnel soignant en regard de la maltraitance des personnes âgées en maison d’hébergement : Quels enjeux pour le travail du soin?
Murielle Rouiller (UQO - Université du Québec en Outaouais)
15 h 15 à 16 h 45
Communications orales
Savoirs marginaux : entre théorisations et méthodologies
Présidence/Animation : Sabrina TREMBLAY-HUET (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225
15 h 15
Mieux comprendre le travail infirmier en psychiatrie légale : la contribution de l’analyse phénoménologique interprétative
Amélie Ladouceur (Université d’Ottawa)
15 h 30
Rétention et attrition de la relève infirmière en milieu psychiatrique : État des connaissances et implication pour l’évolution des pratiques
Audrey Bujold (UQO - Université du Québec en Outaouais)
15 h 45
L’expression de la sexualité de patients (hommes) en milieux de psychiatrie légale : une ethnographie critique
Myriam Kaszap (Université d’Ottawa)
16 h 45 à 17 h 00
Communications orales
Mot de clôture
Discutant : Sabrina TREMBLAY-HUET (UdeS - Université de Sherbrooke), Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0225