Aller au contenu principal

Le mardi 28 mai 2019

Les récentes contestations publiques, qui ont conduit au Québec à l’interdiction des pièces de théâtre Slav et Kanata, sous motif que le metteur en scène et son équipe s’appropriaient culturellement l’histoire des esclaves noirs et des communautés autochtones, nous amènent à réfléchir sur les diverses significations historiques, politiques, juridiques, sociales et éthiques des revendications des groupes historiquement marginalisés.

Ces groupes, historiquement dominés, mènent aujourd’hui une quête qui va au-delà de la reconnaissance formelle des souffrances qu’elles ont subies dans le passé. En effet, au nom d’une justice réparatrice, elles imposent une sacralisation du passé et des bénéfices financiers et symboliques. Or, comme le souligne Tzvetan Todorov : « Le devoir de mémoire est le devoir de rendre justice, par le souvenir, à un autre que soi. […] La victime dont il est ici question, c’est la victime autre, autre que nous. » (1995 : 108). Se positionner en victime suffit-il pour réparer les souffrances du passé? Est-ce que les excuses suffisent pour passer par-dessus les politiques d’assimilation des autochtones canadiens? La sacralisation du patrimoine autochtone leur permet-elle de continuer à construire leur identité? Quelle partie de leur patrimoine culturel doit être protégée? 

Ce colloque propose d’examiner l’évolution discursive des groupes qui utilisent l’appropriation culturelle, à l’instar des Autochtones (Noirs, homosexuels, immigrants, femmes et autres minorités soumis à un pouvoir politique), en lien avec leur constante redéfinition identitaire. Les conférenciers sont invités, d’une part, à réfléchir à ces enjeux à partir d’exemples concrets et, d’autre part, à approfondir les concepts inhérents à ce débat comme ceux d’acculturation, d’assimilation, de reculturation, d’appropriation culturelle, de white culture & white art, d’identité, etc. 

Lire la suite »

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Mot de bienvenue
Présidence/Animation : Denis Jeffrey (Université Laval)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005
09 h 15 à 10 h 20
Communication orale
Communications orales
Conférence d’ouverture
Présidence/Animation : Denis Jeffrey (Université Laval)
Discutant : Catinca Adriana Stan (Université Laval)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005
09 h 15
Appropriation culturelle, mondes représentés, assimilation et interfécondation
Alexandre Buysse (Université Laval), Stéphane Martineau (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
10 h 00
Période de questions
10 h 20
Pause
10 h 40 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
I. Réflexions philosophiques, historiques et épistémologiques
Présidence/Animation : Denis Jeffrey (Université Laval)
Discutant : Catinca Adriana Stan (Université Laval)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005
10 h 40
Entre alliés utiles, entraves à la colonisation ou victimes d’un bout à l’autre: quelle place pour les Autochtones acteurs de leur histoire ?
Helga Bories-Sawala (Universität Bremen)
Résumé
11 h 10
Considérations épistémologiques et éthiques sur l’appropriation culturelle
Denis Jeffrey (Université Laval)
Résumé
11 h 40
Période de questions

Dîner

12 h 00 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005

Après-midi

13 h 30 à 14 h 50
Communication orale
Communications orales
II. L’appropriation culturelle dans les médias et dans la sphère artistique
Présidence/Animation : Alexandre Buysse (Université Laval)
Discutant : Catinca Adriana Stan (Université Laval)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005
13 h 30
Le concept d’appropriation culturelle : une analyse de contenu médiatique
David Lefrançois (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
14 h 00
Ma liberté de création et d’expression
Nabila Ben Youssef(Union Des Artistes)
Résumé
14 h 30
Période de questions
15 h 10 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
III. Usages et mésusages de l’appropriation culturelle
Présidence/Animation : Helga Bories-Sawala (Universität Bremen)
Discutant : David Lefrançois (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.005
15 h 10
Quand la langue dominante est au service de la réappropriation culturelle autochtone: une recherche-action collaborative menée auprès d’élèves innus en quête identitaire
Joanie Desgagné (Université Laval), Alexandre Buysse (Université Laval)
Résumé
15 h 40
L’appropriation culturelle à l’époque de la post-vérité
Catinca Adriana Stan (Université Laval)
Résumé
16 h 10
Période de questions
16 h 30
L’évolution du discours autochtone au regard de l’enseignement de l’histoire nationale
Julien Vallée-Longpré (Université Laval), Alexandre Zarié (Maîtrise en didactique), Catinca Adriana Stan (Université Laval)
Résumé
17 h 00
L’appropriation comme interprétation: une herméneutique de la conservation
Jacques Quintin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
17 h 30
Synthèse