Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le vendredi 31 mai 2019

Dans la foulée de l’Education for All Handicapped Children Act, le plan d’enseignement individualisé (PEI) est apparu aux États-Unis dès 1975. Il vise à offrir des programmes et des services adaptés à l’élève (Goupil, 2004) et s’est largement répandu à partir des années 1990 en Amérique du Nord et en Europe (Rodger, 1995), devenant même une obligation légale dans de nombreux pays. L’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive indique que « la plupart des pays utilisent un projet éducatif individualisé (PEI) pour les étudiants à besoins éducatifs particuliers (BEP) pendant la scolarité obligatoire. Ce type de document inclut généralement la manière dont le programme d’enseignement est suivi, les ressources supplémentaires nécessaires, les objectifs et l’évaluation de l’approche éducative adoptée » (2003, p. 12). Il en existe des variantes : on parle de plan d’enseignement individualisé (PEI) en Ontario, de plan d’intervention  (PI) au Québec, de projet pédagogique individualisé (PPI) en Suisse, de plan individuel d’apprentissage (PIA) en Belgique, ou encore de projet personnalisé de réussite éducative (PPRE) en France pour ne nommer que celui-ci (la France compte plusieurs déclinaisons du plan en fonction des besoins identifiés des élèves). Le plan d’intervention exerce généralement sept fonctions (communication, planification, identification, collaboration, régulation, adaptation et transition) (Tremblay, 2018). La mise en œuvre des plans ne semble cependant pas toujours aller de soi. Face aux difficultés et limites dans la mise en œuvre, il est utile de s’interroger sur les fonctions et les usages de ces types de plans d’aide à l’élève et, plus généralement, de dispositifs autres d’aide, d’accompagnement ou de soutien aux élèves.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 500 - Éducation

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Études intercas : comparaisons des usages et fonctions du plan entre divers systèmes scolaires
Présidence/Animation : Philippe Tremblay (Université Laval)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0231
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15
Utilisation, pratique et appropriation des fonctions du plan d’intervention : analyse comparée de quatre systèmes scolaires francophones (Québec, Ontario, Belgique et France)
Philippe Tremblay (Université Laval), Enkeleda Arapi (Université Laval)
Résumé
09 h 45
Quelle est la place consacrée aux parents lors d’élaboration du plan d’intervention ? Une comparaison de cinq systèmes scolaires de l’Europe et du Canada.
Enkeleda Arapi (Université Laval), Philippe Tremblay (Université Laval)
Résumé
10 h 15
Pause
10 h 30
Les plans individuels : dispositifs d’inclusion ou dispositifs d’exclusion ? Analyse qualitative de plans québécois et de plans belges
Sabine Kahn (ULB - Université Libre de Bruxelles)
Résumé
11 h 00
Discussion

Dîner

11 h 30 à 13 h 00
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0230

Après-midi

13 h 00 à 15 h 30
Communication orale
Communications orales
Études de cas : les usages et fonctions du plan dans divers systèmes scolaires
Présidence/Animation : Nathalie Bélanger (Université d’Ottawa)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : E0231
13 h 00
Au nom du père, et du fils, et de l'égalité...
Joannie St-Pierre (Université d’Ottawa)
Résumé
13 h 30
Analyse qualitative des prescriptions et des discours de professionnels à propos des plans individuels destinés aux élèves avec des difficultés d’apprentissage en France
Marie Toullec-Thery (Université de Nantes et Espé)
Résumé
14 h 00
Pause
14 h 15
Analyse qualitative des prescriptions et des discours de professionnels à propos des plans individuels en Suisse italienne
Pier Carlo Bocchi (Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana)
Résumé
14 h 45
Orientation inclusive et usages des plans d’enseignement individualisé en Ontario
Nathalie Bélanger (Université d’Ottawa), Joannie St-Pierre (Université d’Ottawa)
Résumé
15 h 15
Discussion
15 h 45
Mot de clôture