Aller au contenu principal

Le mardi 28 mai 2019

Le dispositif contemporain d’aide sociale prend racine dans une longue tradition d’assistance, dont les filiations sont multiples et hétérogènes (Labrie, 2016). Au Québec, aujourd’hui encore, des logiques distinctes continuent de façonner le système d’aide sociale, empruntant à la fois au registre séculaire de la charité, à celui plus récent de l’universalité des droits, et, de plus en plus, à la rationalité néolibérale, faisant de l’État un entremetteur du marché et faisant des individus des entrepreneurs d’eux-mêmes (Merrien, 2005). Ces univers de sens s’entrecroisent à différents niveaux, que ce soit celui des politiques et des discours publics, des institutions de régulation et de contrôle, des collectifs qui se forment en résistance aux injustices, ou encore celui des individus dont les trajectoires et les identités se construisent par et à travers ces référents.

Dans un contexte postfordiste et postprovidentialiste, comprendre la fonction des dispositifs d’assistance est une question qui s’impose aux sciences sociales. Dans les dernières décennies, les réformes qui se sont succédé au Québec ont érodé le caractère universel du droit à l’assistance, affirmé dans la loi fondatrice de 1969. Prenant un visage de plus en plus punitif, le dispositif de l’aide sociale est également de plus en plus conçu à travers le prisme des besoins du marché de l’emploi. La multiplication des programmes et des mesures d’employabilité, la division des prestataires en catégories et la coercition appliquée sur ceux-ci pour les amener à adopter certains comportements sont des indicateurs d’un virage dont nous devons encore mesurer les conséquences sur la société et les individus.

Dans ce contexte, ce colloque a pour objectifs de :

 1) Faire un état des lieux des connaissances sur les dispositifs de l’aide sociale au Québec afin de faire la lumière sur les trajectoires individuelles, d’éclairer les mobilisations actuelles et de mettre en relation les diverses dimensions de ces dispositifs;

 2) Ouvrir un dialogue entre chercheurs et chercheuses de différentes disciplines et différents ancrages théoriques autour d’un objet commun d’actualité.  

Labrie, V. (2016). La hauteur de la barre à l’aide sociale : quelques jalons de 1969 à aujourd’hui. Institut de recherche et d’informations socioéconomiques. http://iris-recherche.qc.ca/publications/pl70-doc-de-reflexion.

Merrien, F.-X., R. Parchet et A. Kernen (2005). L’État social : une perspective internationale. Paris, Collin. 

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

10 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Représentations et pratiques de catégorisation : points de vue situés sur le dispositif de l’aide sociale
Présidence/Animation : Anthony Desbiens (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.023
10 h 30
Les représentations des personnes bénéficiaires de l’aide sociale dans les médias dans le contexte de la réforme du programme de l’aide sociale au Québec (2015-2016)
Elisabeth Greissler (UdeM - Université de Montréal), Amélie MAUGERE (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 50
« On se lève les manches pis on va aider le monde à s’en sortir, même ceux qui veulent pas » : contexte et paradoxes de l’activation à l’échelle de la « bureaucratie de guichet » au Québec
Catherine Charron (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 10
À l’examen, au mérite ou à la preuve ? Les logiques discursives sous-tendant l’accès au programme de solidarité sociale
Nadia Giguère (CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal), Stéphane Handfield (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé

Après-midi

13 h 30 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Histoire récente de l’aide sociale au Québec : renouveler la critique à partir des savoirs d’expérience
Présidence/Animation : Jérémi Leclerc (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.023
13 h 30
Être puni.e sur l'aide sociale
Catherine Chesnay (UQAM - Université du Québec à Montréal), Véronique Fortin (UdeS - Université de Sherbrooke), Elisabeth Greissler (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
13 h 50
Perspective historique sur les enquêtes québécoises du rapport au travail des personnes assistées sociales
Marie-Pierre Boucher (UQO - Université du Québec en Outaouais), Anthony Desbiens (Université de Montréal)
Résumé
14 h 45 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Lutte à la pauvreté ou gestion de la pauvreté?
Présidence/Animation : Céline Bellot (UdeM - Université de Montréal)
Discutant : Céline Bellot (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.023
14 h 45
La fiscalisation des mesures de lutte contre la pauvreté au Québec sonne-t-elle le glas des dispositifs d’aide de dernier recours ?
Lucie LAMARCHE (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 05
L’impossible équilibre de la lutte contre la pauvreté
Olivier Ducharme (Collectif pour un Québec sans pauvreté)
Résumé