Aller au contenu principal

Le mercredi 10 mai 2017

L’Association pour la recherche qualitative (ARQ) s’intéresse cette fois-ci à la pratique « ordinaire » de l’analyse telle qu’elle se réalise au cœur des rencontres de travail entre collègues-chercheurs (souvent de divers horizons disciplinaires), étudiants-chercheurs, et même parfois acteurs sociaux de diverses appartenances. Aujourd’hui, le travail collaboratif est très encouragé en recherche, notamment dans la production des analyses, mais il est souvent passé sous silence, voire complètement occulté en raison des limites et exigences des formats de publication habituels. L’ARQ souhaite donc ouvrir cette boîte noire pour examiner ces interactions au cœur du travail concret d’analyse en réinsérant celui-ci dans les pratiques sociales qui le mettent en œuvre, le concevant comme une action collective négociée entre les personnes impliquées dans la production du sens des matériaux étudiés.

L’éclairage anticipé revêt une grande importance puisque le travail collaboratif qui se réalise à l’ombre des démarches plus visibles a une incidence sur les choix retenus en matière de direction et crée ce qui éventuellement est présenté en termes de résultats de recherche. Ainsi, quelles sont les interactions qui participent à la production des analyses? Quels sont les objets de négociation qu’elles révèlent? Quelles sont les normes ou conventions qui balisent les décisions prises (Rix et Lièvre, 2005)? Quels compromis sont nécessaires au maillage d’idées de toute provenance et comment celles-ci sont-elles sélectionnées et hiérarchisées pour permettre l’avancée du processus analytique?

Ce questionnement se veut une contribution au projet scientifique lancé par Bruno Latour. Cet anthropologue des sciences a observé des scientifiques au travail et ce qu’ils font précisément dans leur laboratoire, et il a décrit le processus de production de données comme un travail de construction sociale. Il a ainsi montré comment celles-ci sont suscitées et construites, entre autres à la faveur de la coopération de tout un réseau d’acteurs. Les travaux de Latour s’inscrivent plus largement dans le domaine de la sociologie des sciences ou de la connaissance, entamé dans le monde anglo-saxon par des auteurs tels que Thomas Samuel Kuhn et développé aujourd’hui par bon nombre de chercheurs posant un regard distancié et resocialisant sur la production scientifique (ex. : Callon, Lascoumes et Barthe, 2001; Collins et Pinch, 1993; Darré, 1977; 1999; Larochelle et Désautels, 2002).

Ancrées dans des expériences concrètes de recherche empirique, les présentations s’inscriront dans l’un ou l’autre de ces axes : 1) celui de la division du travail; 2) celui de la négociation des positions de savoir; 3) celui des médiations construites par le chercheur; et 4) celui de la pensée plurielle en tant que potentiel d’innovation. Ces quatre axes de réflexion combinés permettront de mieux comprendre la fabrique des analyses qualitatives en la (ré)insérant dans l’ensemble de pratiques sociales qui la mettent en œuvre.

Lire la suite »

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
La fabrique des analyses qualitatives (Partie 1)
Présidence/Animation : Joëlle Morrissette (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : (T) TROTTIER
Local : (T) 2120
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 45
Conférence d’ouverture – La fabrique de données et d’analyses : une approche ventriloque
François Cooren(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 45
La fabrique des outils de récolte de données et d’analyse comparative internationale : un préalable nécessaire à la fabrique des analyses
France Picard (Université Laval), Annie Pilote (Université Laval), Gaële Goastellec (Université de Lausanne), Michel Turcotte (Université Laval), Noémie Olympio (École supérieure du professorat et de l'éducation Aix-Marseille Université), Marcelline BANGALI (Université Laval), Jonas Masdonati (Université de Lausanne), Jérôme Rossier (Université de Lausanne)
Résumé
10 h 15
Pause
10 h 30
L’analyse par questionnement analytique : comparaison de deux processus collaboratifs dans le cadre de démarches d’analyse de pratiques
Martin Caouette (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
11 h 00
« Les parents disent-ils la vérité? » : enjeux de reconnaissance des savoirs et négociation des relations de pouvoir en recherche qualitative participative
Annie Lambert (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 30
La patiente fabrication d’une étudiante-chercheuse au doctorat à travers un processus de collaborations itératives avec les membres de son équipe de recherche
Josée Lachance (UdeS - Université de Sherbrooke), Jean-François Desbiens (Université de Sherbrooke)
Résumé

Dîner

12 h 00 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : (T) TROTTIER
Local : (T) 2120

Après-midi

13 h 30 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
La fabrique des analyses qualitatives (Partie 2)
Présidence/Animation : Annie Malo (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : (T) TROTTIER
Local : (T) 2120
13 h 30
La fabrication d’un métier : des traductions réciproques entre recherche et milieu professionnel
Corinne Mérini (Université Blaise Pascal), Serge Thomazet (Université Clermont Auvergne), Jean Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 00
Le développement de la collaboration entre chercheurs et praticiens dans la production de savoirs issus d’un processus analytique
Liliane Portelance (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Colette Gervais (UdeM - Université de Montréal), Mylène QUESSY(Commission scolaire Chemin du Roy), Lyse D'Amours (École Marie-Rivier)
Résumé
14 h 30
Pause
14 h 45
La fabrication sociale des analyses : regards sur un projet de recherche en sociologie des sciences et des techniques
Florence Millerand (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 15
Analyse des pratiques d’une équipe multidisciplinaire de chercheurs dans un processus de recherche partenariale sur le « soutien à la lecture et à l’apprentissage multimodaux en français à l’école » (SLAME)
Jean Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal), Sylvie C. CARTIER (UdeM - Université de Montréal), Virginie Martel (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Jean-François Boutin (Université du Québec à Rimouski)
Résumé
15 h 45
Les processus de collaboration entre les acteurs : l’antichambre de la démarche d’analyse d’une recherche-action-formation
Sylvie Beaudoin (UdeS - Université de Sherbrooke), Sylvain Turcotte (Université de Sherbrooke), Catherine Gignac (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
16 h 15
Plénière

Soir

16 h 45 à 17 h 00
Cocktail
Cocktail
Lancement des numéros de la revue Recherches qualitatives
Présidence/Animation : Chantal Royer (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Batiment : (T) TROTTIER
Local : (T) mezzanine zone cocktail
17 h 00 à 18 h 00
Cocktail
Cocktail
Remise du prix Jean-Marie Van der Maren et cocktail de l’Association pour la recherche qualitative
Présidence/Animation : Joëlle Morrissette (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : (T) TROTTIER
Local : (T) mezzanine zone cocktail