Aller au contenu principal

Le jeudi 11 mai 2017

Bien que les écrits professionnels soient cruciaux dans notre société et se situent au cœur des activités quotidiennes des travailleurs, un écart s’observe entre les attentes des employeurs et la capacité à communiquer par écrit des diplômés du postsecondaire (MELS et MESRST, 2013). Qu’on les nomme « écrits utilitaires » ou « écrits fonctionnels », ces textes ont pour but, entre autres, de transmettre un message d’information ou d’incitation à l’action (courriel, argumentaire de vente, manuel d’utilisateur, etc.) ou de reconstruire des pratiques (rapport d’intervention, rapport d’incident, notes d’évolution, etc.). Le scripteur, en dehors de l’exploitation du potentiel épistémique et heuristique de l’écriture (Blaser, Saussez et Bouhon, 2014), écrit pour être compris, avec une écriture de type communicationnel associée à l’accomplissement d’un mandat (Beaudet et Rey, 2012). Des enjeux socioéconomiques de différents ordres entrent en ligne de compte, et les acteurs concernés peuvent être tout aussi influents que nombreux. Les écrits professionnels servent alors, par exemple, à défendre une image professionnelle ou identitaire, à sceller une entente ou à soutenir une preuve à la cour. Conséquemment, il importe de former les futurs travailleurs à l’écriture professionnelle en tenant compte de ces enjeux et de contribuer de manière efficace au développement de la compétence à produire des écrits professionnels attendue dans l’exercice d’un métier ou d’une profession (Pelletier et Lachapelle, 2016). Qui plus est, il s’avère pertinent de se demander comment y parvenir dans un contexte où les difficultés des étudiants de niveau postsecondaire à produire les écrits demandés dans toutes les disciplines sont notables et en appellent à la nécessité de mesures de soutien (Donahue, 2008; Pollet, 2001; Thyrion, 2011). Les pratiques d’accompagnement devraient reposer sur la mise en place d’activités disciplinaires pertinentes, comportant des tâches qui s’inscrivent dans des contextes spécifiques et qui concernent différents types d’écrits. Il s’agirait en somme de « transformer la part langagière du travail en contenus didactiques » (Adami et André, 2012).

Lire la suite »

Colloque

Section 500 - Éducation
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 12 h 20
Communication orale
Communications orales
Enjeux de formation : identité, genre et langue
Présidence/Animation : Julie Pelletier (Cégep de Sherbrooke)
Discutant : Guillaume Lachapelle (Cégep de Sherbrooke)
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 151
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 40
Didactique de l’écrit professionnel, identité narrative et construction de l’identité professionnelle
Olivier Patris (Haute Éole Charlemagne)
Résumé
09 h 10
Discussion
09 h 20
L’activité d’appropriation des écrits de métier en formation professionnelle du secondaire par des élèves non diplômés
Isabelle Rioux (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
09 h 50
Discussion
10 h 00
Accompagner l’écriture des genres textuels dans sa discipline : retombées d’un programme de collaboration université-cégep
Stéphanie LANCTÔT (UdeS - Université de Sherbrooke), Christiane Blaser (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 30
Discussion
10 h 40
Pause
11 h 00
La préparation à la rédaction de genres de la sphère académique, un enjeu pour les études supérieures en recherche
Olivier Dezutter (UdeS - Université de Sherbrooke), Jaci Brasil Tonelli (Université de Sao Paulo), ELIANE LOUSADA (Université de São Paulo)
Résumé
11 h 30
Discussion
11 h 40
Travailler la syntaxe dans les formations à l’écrit professionnel
Françoise Boch (Université Grenoble Alpes (France)), Julie Sorba (Université Grenoble Alpes)
Résumé
12 h 10
Discussion

Dîner

12 h 20 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 151

Après-midi

13 h 30 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
Enjeux socioéconomiques : des défis dans différents contextes
Présidence/Animation : Julie Pelletier (Cégep de Sherbrooke)
Discutant : Olivier Dezutter (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 151
13 h 30
Français écrit au collégial et marché du travail : habiletés jugées essentielles et représentations professionnelles importantes
Julie Pelletier (Cégep de Sherbrooke), Guillaume Lachapelle (Cégep de Sherbrooke), Godelieve Debeurme (Université de Sherbrooke)
Résumé
14 h 00
Discussion
14 h 10
La formation aux écrits professionnels dans un contexte de nouvelles contraintes et de nouvelles normes : le cas des éducateurs de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse)
Martine Morisse (Université de Vincennes Saint Denis (Paris 8)), Céline MATUSZAK (Université de Lille)
Résumé
14 h 40
Discussion
14 h 50
Pause
15 h 15 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Points de vue d’acteurs influents
Présidence/Animation : Julie Pelletier (Cégep de Sherbrooke)
Discutant : Olivier Dezutter (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 151
15 h 15
Table ronde sur l’importance de la qualité des écrits professionnels
Guillaume Lachapelle (Cégep de Sherbrooke)
16 h 45
Mot de clôture