Aller au contenu principal

Le jeudi 9 juin 2016

Les tendances à la marchandisation et à la privatisation de l’éducation sont des caractéristiques communes à de nombreux pays (Ball et Youdell, 2008; Daun, 2004; Levin, 1998). Les marchés de l’éducation sont désormais définis par une relation de service « fournisseur-client » entre l’institution, l’organisame ou l’entreprise dispensant l’éducation et ses utilisateurs, à savoir principalement les élèves, les étudiants et leur famille. Un rapport de concurrence sur le marché s’instaure et laisse une liberté de choix pour les consommateurs d’école.

Le marché de l’éducation impose de nouvelles conditions de travail aux enseignants. Car les écoles axées vers le marché choisissent souvent de créer des concepts pédagogiques qui sont lancés comme potentiellement supérieurs à leurs concurrents et auxquels les enseignants doivent s’adapter, indépendamment de leur compétence et leur expérience professionnelle (Forsberg, 2015). Dans le même temps, la marchandisation peut rendre possible différentes traditions pédagogiques « alternatives », comme par exemple les pédagogies inspirées par Montessori, Steiner ou Freinet. En d’autres mots, les marchés de l’éducation permettent de diversifier l’offre éducative tout en normalisant une partie de l’offre pédagogique. Un aspect important de l’impact des marchés de l’éducation sur le travail des enseignants consiste à savoir jusqu’à quel point les écoles, en tant qu’organisations, s’adaptent à des modèles de fonctionnements managériaux empruntés aux entreprises commerciales. De tels changements peuvent induire des transformations plus profondes de la compétence et du rôle dévolus à divers types de personnel.

L’objectif de notre colloque est d’abord de faire un état des lieux international et d’avoir une approche compréhensive sur les conséquences de la mondialisation de l’école et sa marchandisation afin de déterminer par la suite une problématique commune.

Lire la suite »

Colloque

Section 500 - Éducation
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 15 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Matin
09 h 15
Mot de bienvenue
Catherine NAFTI MALHERBE (UCO - Université Catholique de l'Ouest), Mikael PALME(UU - Université Uppsala )
09 h 30
Conférence introductive
Corneille Kazadi(UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
10 h 00
Vendre la marque de l'école. Stratégies éducatives familiales, niches de marché et le marketing du lycée dans l'enseignement secondaire dans la région de Stockholm
Håkan FORSBERG(UU - Université Uppsala ), Mikael PALME(UU - Université Uppsala ), Henrik EDGREN (UU - Université Uppsala )
Résumé
10 h 30
Pause
10 h 45
Place des savoirs dans une formation à l'enseignement par compétences
Rakia LAROUI (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
11 h 15
La genèse d'un marché scolaire pour les étudiants à besoins éducatifs spécifiques dans la région de Stockholm
Mikael PALME(UU - Université Uppsala ), Emma LAURIN(UU - Université Uppsala )
Résumé
11 h 45
Les politiques éducatives en France : oscillation entre une école plus juste et une école marchande : réflexions sociologiques
Catherine NAFTI MALHERBE (UCO - Université Catholique de l'Ouest)
Résumé

Après-midi

14 h 00 à 16 h 15
Communication orale
Communications orales
Après-midi
14 h 00
La marchandisation de l'école et la sélection des professeurs. Rapport entre les caractéristiques des écoles et celles des étudiants 
Emil BERTILSSON(UU - Université Uppsala ), Henrik EDGREN (UU - Université Uppsala )
Résumé
14 h 30
La place de l'enseignement supérieur catholique dans le paysage universitaire français
Catherine NAFTI MALHERBE (UCO - Université Catholique de l'Ouest), SEGOLENE LE MOUILLOUR (UCO - Université Catholique de l'Ouest)
Résumé
15 h 00
Conférence conclusive
Rakia LAROUI (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
15 h 45
Fin du colloque et perspectives éditoriales
Mikael PALME(UU - Université Uppsala )
15 h 45
Fin du colloque et perspectives d'édition
Catherine NAFTI MALHERBE (UCO - Université Catholique de l'Ouest), Mikael PALME (UU - Université Uppsala )