Aller au contenu principal

Le lundi 9 mai 2016

Dans les années 1990, l’existence d’un champ disciplinaire appelé le management de projet faisait déjà débat (Urli et al., 2000) et l’on se demandait si le management de projet, confronté à des environnements de plus en plus complexes et dynamiques, était en train de s’éloigner de sa matrice disciplinaire traditionnelle, issue de la recherche opérationnelle, qui lui a donné son identité et sa légitimité, ou si nous assistions à une redéfinition du champ permettant la coexistence de différentes écoles de pensée.

Plusieurs auteurs (Bredillet, 2007; Turner et al., 2010; Drouin et al., 2013) soulignent cette diversité des écoles de pensée en management de projet, généralement alimentées par d’autres disciplines du management, tout en notant cependant que le management de projet s’affirme aussi comme champ de connaissance spécifique, car il contribue également au développement d’autres disciplines du management de par la transversalité de son objet d’étude. À cette diversité des questions de recherche et des écoles de pensée s’ajoute inévitablement celle des fondements théoriques sur lesquels s’appuient ces recherches. Comme dans toute discipline nouvelle, des paradigmes multiples coexistent, et on trouve des recherches qui relèvent du paradigme positiviste avec le référentiel des sciences de la nature, du paradigme constructiviste avec le référentiel des sciences de l’ingénieur ou du paradigme interprétativiste avec le référentiel des sciences humaines et sociales. Même si les débats entre les tenants de ces différents paradigmes existent (Cicmil et al.,2006), les recherches en management de projet semblent aller vers un rapprochement entre la théorie et la praxis, entre les épistémologies positivistes et constructivistes, entre les démarches quantitatives et qualitatives.

Ce colloque a pour objectif de rendre transparentes ces discussions, de provoquer un débat au sein de la communauté francophone en management de projet et, par là même, de contribuer à l’évolution de notre champ de connaissance. Plus concrètement, voici les différents thèmes que nous souhaitons débattre dans ce colloque :

– L’état de la recherche francophone en  management de projet : l’évolution du management de projet, les thèmes émergents, les nouveaux domaines investis par le management de projet, les nouveaux cadres théoriques de conceptualisation des projets (théorie de la complexité), etc.

– Les orientations d’ordre épistémologique et méthodologique en management de projet : l’évolution des méthodologies utilisées, unicité ou diversité des approches méthodologiques, etc.

– La formation des acteurs de projet : posture ontologique à adopter, vision du développement des connaissances en GP (gestion de projet) et la formation des gestionnaires de projet.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Bruno Urli
    UQAR - Université du Québec à Rimouski
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Ouverture du colloque
08 h 45
Mot de bienvenue
Bruno Urli (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
08 h 55
Recherche et formation dans le programme réseau de la maîtrise en gestion de projet de l'Université du Québec
Christophe Bredillet (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
09 h 15 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Session 1
Présidence/Animation : Lavagnon IKA (Université d’Ottawa)
09 h 15
Mais de quelle épistémologie ont donc besoin les projets complexes?
Véronique PILNIÈRE (ESTIA), Jean-Michel LARRASQUET (Université de Pau et des Pays de l'Adour), André GBODOSSOU (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
09 h 45
L'axiologie : levier réflexif des tensions à la recherche sur la pratique en gestion de projet
Jacques-Bernard Gauthier (UQO - Université du Québec en Outaouais), Julie BÉRUBÉ (UQO - Université du Québec en Outaouais)
10 h 15
Pause
10 h 30 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Session 2
Présidence/Animation : André GBODOSSOU (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
10 h 30
La métaphysique des projets
Lavagnon IKA (Université d’Ottawa), Christophe BRÉDILLET (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
11 h 00
Le management de la complexité dans les projets
Stephane TYWONIAK(Ecole supérieure de commerce La Rochelle)
11 h 45 à 13 h 00
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner

Après-midi

13 h 15 à 14 h 15
Communication orale
Communications orales
Session 3
Présidence/Animation : Christophe Leyrie (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
13 h 15
Exploration de la coconstruction dans la gestion d'un projet de changement : proposition d'une démarche de recherche
Sonia Boivin (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Christophe Leyrie (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
13 h 45
La formation des gestionnaires de projet : une approche revue de l'école de la prise de décision et un contexte organisationnel utilisant la métaphore des systèmes vivants
Jean-yves Lajoie (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
14 h 15
Pause
14 h 30 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Session 4
Présidence/Animation : Jean-yves Lajoie (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
14 h 30
Difficultés de management et besoins de formation des gestionnaires de projets en Afrique
Seydou SANE(Université Gaston Berger - Saint-Louis du Sénégal)
15 h 00
La gestion d'un changement systémique de deuxième niveau dans un contexte de stabilité : une stratégie de contingence en milieu universitaire
Pierre-Paul Morin (UQO - Université du Québec en Outaouais)
15 h 30
Validation multiculturelle d'un instrument de mesure de satisfaction des apprenants en ligne dans le domaine de la gestion de projet
Louis BABINEAU (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
16 h 00
Mot de clôture
Bruno Urli (UQAR - Université du Québec à Rimouski)