Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du mardi 7 au mercredi 8 mai 2013

Formant une dimension du soft power de la diplomatie publique, la diplomatie culturelle fait désormais intégralement partie de l’arsenal que le gouvernement québécois déploie dans ses échanges avec l’étranger. D’une part, il s’agit de ménager des sympathies politiques et d’entretenir une image forte du Québec à l’extérieur de ses frontières. D’autre part, il s’agit d’établir un climat de coopération qui puisse faciliter les partenariats avec le milieu de la culture, bien entendu, mais plus largement, de l’économie, de la finance et du savoir. Ce faisant, la diplomatie culturelle a toujours servi un triple objectif : solidifier les relations internationales du Québec d’un point de vue juridique et bureaucratique, établir des partenariats bénéfiques avec d’autres États, favoriser le plein épanouissement de l’identité collective du Québec.Bien développée, la diplomatie culturelle du Québec n’en est pas moins à un tournant, et ce, à plusieurs points de vue. En premier lieu, l’on commence à comprendre la nécessité de mieux distinguer la diplomatie culturelle proprement dite des relations culturelles internationales qui ont pris une expansion phénoménale avec l’accélération de la mondialisation, la facilitation des voyages et l’explosion d’Internet. En deuxième lieu, on sent une volonté de mieux articuler la diplomatie de premier ordre, exercée directement par les autorités gouvernementales responsables de la politique extérieure, et la diplomatie de second ordre qui est du ressort d’organismes privés ou parapublics. En troisième lieu, on cherche à arrimer davantage la diplomatie culturelle, historiquement associée à l’éducation et aux arts, à la science et à l’économie. Tout cela, bien sûr, dans un contexte de restriction budgétaire et de compétitivité accrue dans un monde globalisé.

Le colloque La diplomatie publique et culturelle de demain: nouvelles stratégies pour de nouveaux défis entend réfléchir sur les orientations que devrait prendre la diplomatie culturelle et publique québécoise en regard de ce que d’autres pays font pour promouvoir leur culture et accroître ainsi leur attractivité, mais aussi pour promouvoir leur vision du monde et influencer ainsi les choix et décisions qui s’imposent pour relever les défis soulevés par certains enjeux mondiaux. Comment comprendre que bon nombre des pays qui ont consacré des efforts importants à leur diplomatie culturelle depuis la fin de la 2e guerre mondiale, notamment la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, maintiennent ces efforts malgré une conjoncture budgétaire difficile? Qu’en est-il de la place et de l’importance que les gouvernements canadien et québécois, dans le cadre de leur politique extérieure, comptent accorder à la diplomatie culturelle et publique? Quels devraient être les chantiers prioritaires pour les années à venir? Voilà autant de questions qui seront soulevées lors du colloque La diplomatie publique et culturelle de demain: nouvelles stratégies pour de nouveaux défis.


Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

Responsables

  • Jean-Philippe Warren
    Université Concordia
  • Stéphane Paquin
    ENAP - École nationale d'administration publique
Afficher tous les résumés

Après-midi

17 h 00 à 18 h 30
Communication orale
Communications orales
Séance d'ouverture avec la participation de M. Jean-François Lisée, ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec
Présidence/Animation : Robert Laliberté (Association internationale des études québécoises (AIEQ))
17 h 00
Mot de bienvenue
Robert Laliberté (Association internationale des études québécoises (AIEQ))
17 h 20
Conférence d'ouverture : Les nouveaux enjeux et défis de la diplomatie publique et culturelle dans le monde
Stéphane Paquin (ENAP - École nationale d'administration publique)
Résumé
17 h 50
Présentation du ministre Jean-François Lisée (MRIFCE)
Résumé
18 h 00
Allocution
Jean-François Lisée (MRIFCE)
18 h 30 à 21 h 00
Cocktail
Cocktail
Réception offerte par l'AIEQ avec la participation du Consulat général de France
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 10 h 20
Communication orale
Communications orales
La diplomatie publique et culturelle vue de l'extérieur du Canada
Présidence/Animation : Yannick Resch (Institut etudes politiques Aix-en-Provence)
09 h 00
La diplomatie culturelle vue de France
Sylviane Tarsot-Gillery (Institut français)
09 h 20
Histoire et actualités de la politique culturelle allemande : ambitions, outils institutionnels et défis actuels
Ulrich Ufer (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 40
Le concept de « culture » dans la diplomatie culturelle moderne : évolutions et mises en perspectives comparatistes France - Allemagne - Québec
Résumé
10 h 00
Période de questions
10 h 20
Pause
10 h 40 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
La diplomatie publique et culturelle vue de l'extérieur du Canada (suite)
10 h 40
La diplomatie publique et culturelle vue des États-Unis
Caitlin D. Bergin (Consulat général des États-Unis)
Résumé
11 h 00
Politique de la diplomatie publique et culturelle en Catalogne
Andrew Davis (Delegation of Catalonia)
Résumé
11 h 20
Diplomatie culturelle : objectifs et pratiques en Wallonie-Bruxelles
Charles-Etienne Lagasse (Wallonie-Bruxelles International)
Résumé
11 h 40
Période de questions
12 h 00
Dîner

Après-midi

12 h 00 à 14 h 00
Communication orale
Communications orales
Assemblée générale des membres de l'Association internationale des études québécoises (AIEQ)
14 h 00 à 15 h 40
Communication orale
Communications orales
La diplomatie publique et culturelle vue du Canada et du Québec
Présidence/Animation : Stéphane Paquin (ENAP - École nationale d'administration publique)
14 h 00
La diplomatie « directe » : stratégies canadiennes et américaines dans les « relations diplomatiques » avec la Syrie 
Evan Potter (Université d’Ottawa)
Résumé
14 h 20
La diplomatie publique et culturelle dans le soft power québécois
Frédéric Mayer (ENAP - École nationale d'administration publique)
Résumé
14 h 40
Le saccage de notre diplomatie culturelle par Ottawa : quelle importance?  Le cas des études canadiennes
John Graham (Fondation Canadienne pour les Ameriques )
Résumé
15 h 00
Période de questions
15 h 20
Pause
15 h 40 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Culture, économie et nouvelles technologies de l'information : les synergies à développer pour la diplomatie publique et culturelle de demain
Présidence/Animation : Bénédicte Mauguiere (Colby College)
15 h 40
La diplomatie publique et culturelle de demain : nouvelles stratégies pour de nouveaux défis
Stéphan La Roche (Conseil des arts et des lettres du Québec)
16 h 00
La SODEC et la diplomatie culturelle du Québec
François Macerola (Société de développement des entreprises culturelles)
Résumé
16 h 20
TV5 Québec Canada : une instance singulière pour le Québec et le Canada au sein de la Francophonie
Marie-Linda Lord (Université de Moncton)
Résumé
16 h 40
Période de questions
17 h 00 à 18 h 20
Communication orale
Communications orales
Science et société : de nouveaux savoirs et de nouveaux acteurs pour la diplomatie publique et culturelle de demain
Présidence/Animation : Robert Laliberté (Association internationale des études québécoises (AIEQ))
17 h 00
La diplomatie publique en perspective
Annie Chaloux (UdeS - Université de Sherbrooke)
17 h 20
Cinq questions sur les liens entre science et diplomatie publique et culturelle
Normand Labrie (Fonds de recherche du Québec - Société et culture)
Résumé
17 h 40
La diplomatie culturelle doit rester une affaire d'État : le cas de la France
Christian Lequesne (IEP - Institut d'études Politiques de Paris)
Résumé
18 h 00
Période de questions
18 h 20 à 19 h 00
Communication orale
Communications orales
Synthèse et conclusion
Présidence/Animation : Guy Laforest (Université Laval)