Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

628 - Tourisme acadien : des résultats de la recherche sur le patrimoine acadien en Atlantique à leur valorisation par de jeunes initiatives entrepreneuriales

Section 600 - Colloques multisectoriels

  • Lundi 9 mai 2022

Responsables

L’Acfas-Acadie vous invite à soumettre une proposition de communication pour le colloque 628 - Tourisme acadien : des résultats de la recherche sur le patrimoine acadien en Atlantique à leur valorisation par de jeunes initiatives entrepreneuriales, qui se déroulera le lundi 9 mai 2022, lors du 89e Congrès de l’Acfas.

Ce colloque a pour vocation de rassembler diverses catégories d’acteurs et actrices (étudiant-e-s, chercheur-se-s, représentant-e-s de groupes communautaires et des médias) venant de disciplines variées, qui s’informeront, réfléchiront et discuteront ensemble de l’avenir du développement touristique en Acadie et de la promotion d’un tourisme acadien et francophone innovateur qui valorise les richesses patrimoniales acadiennes et francophones en Atlantique. Les présentations peuvent porter sur des thèmes variés tels que :

-           Culture,

-           Loisirs en Acadie,

-           Langue et tourisme,

-           Identité et tourisme,

-           Muséologie,

-           Le tourisme autrement,

-           Folklore et traditions acadiennes (par exemple musique - Party de cuisine),

-           Recherche généalogique de ses racines,

-           Patrimoine bâti acadien (villages historiques, aboiteaux) ou encore leur mise en valeur à travers les musées locaux acadiens,

-           Développement touristique acadien.

-           Lien entre tourisme et développement économique durable en Acadie.

Et surtout sur le transfert des connaissances et la revalorisation des résultats de travaux de recherche pour l’enrichissement de l’offre sur le plan du tourisme acadien et francophone en Atlantique.

Introduction du thème du colloque :

Lempereur (2014) a questionné la place de la transmission et de la diffusion du patrimoine scientifique immatériel. Dans le cadre du présent colloque nous en ferons de même mais plus spécifiquement en lien avec les travaux de recherches universitaires sur le tourisme patrimonial et culturel acadien en Atlantique qui ne semblent pas nombreux à la suite d’un premier constat (White, 2006; Bernard, 2008; McLaughlin & LeBlanc, 2009; Lamarque, 2009). Qu’en est-il donc des résultats des travaux menés et des publications diffusées? Y-a-t-il des personnes qui s’en servent, s’en inspire pour enrichir leur entreprise et services touristiques ou pour en développer de nouveaux? Lorsque Alain Roy (2021) souligne que « bien qu’on reconnaisse une certaine valorisation touristique du patrimoine, qu’on associe davantage à la dimension économique de la vitalité, la place de la mémoire dans la vitalité demeure un épiphénomène, laissant ouverte la question de l’apport de la mémoire à la vitalité »,  il y a lieu d’approfondir la place de la langue francophone minoritaire qui nourrit et accompagne la richesse patrimoniale acadienne tant au niveau des savoir-faire, que de la musique, des chansons, de la poésie, de la littérature et des contes, pour ne citer que quelques aspects, sans oublier le volet culturel culinaire et gastronomique. La transmission et le partage de ce riche patrimoine se fait souvent grâce au support des radios communautaires locales, qui apportent une accessibilité au niveau de la transmission des savoirs communautaires. Mais quel est leur champ de portée et quel rôle elles peuvent jouer pour la promotion du tourisme patrimonial? Ce colloque est une continuation de la 1ére édition qui avait commencé par mettre l’accent sur le potentiel économique issu d’une judicieuse mise en valeur des richesses patrimoniales liées à l’histoire acadienne, et l’importance d’avoir des données, des statistiques sur les visiteurs qui s’intéressent au patrimoine acadien, d’une part. Mais aussi, des données sociales et économiques à analyser afin de pouvoir prendre les bonnes décisions et faire des choix éclairés en matière de développement du tourisme acadien. Dans cette seconde édition, il s’agira d’approfondir les connaissances sur la diversité des éléments constituant le patrimoine acadien matériel (village historique, musée, lieux religieux, etc.) et immatériel (savoir-faire, pêche, agriculture, musique, poésie, chants, gastronomie, etc.), pour aborder le pont entre la recherche et ses résultats, et leur valorisation pour l’enrichissement de projets touristiques existants ou pour la création de nouvelles initiatives dans le cadre entreprenariat d’une nouvelle génération.

Ce colloque est interdisciplinaire et réunit les parties concernées par la recherche sur le patrimoine acadien en Atlantique et par sa mise en valeur dans le cadre du développement de produits et services touristiques, tant sur le plan de la recherche universitaire que de l’implication et de l’engagement communautaire et de l’entreprenariat privé.

Date Limite de soumission : 20 février 2022

Date de l’évènement : lundi 9 mai 2022

Déroulement : En mode Hybride.

Durée de la communication : 15 mn


Appel à communications

Dans le cadre du présent colloque nous en ferons de même mais plus spécifiquement en lien avec les travaux de recherches universitaires sur le tourisme patrimonial et culturel acadien en Atlantique qui ne semblent pas nombreux à la suite d’un premier constat. Exemple de :  White, 2006; Bernard,2008; McLaughlin & LeBlanc, 2009; Lamarque, 2009.  Qu’en est-il donc des résultats des travaux menés et des publications diffusées ? Y-a-t-il des personnes qui s’en servent, s’en inspire pour enrichir leur entreprise et services touristiques ou pour en développer de nouveaux ?Lorsque Alain Roy (2021) souligne que « bien qu’on reconnaisse une certaine valorisation touristique du patrimoine, qu’on associe davantage à la dimension économique de la vitalité, la place de la mémoire dans la vitalité demeure un épiphénomène, laissant ouverte la question de l’apport de la mémoire à la vitalité »,  il y a lieu d’approfondir la place de la langue francophone minoritaire qui nourrit et accompagne la richesse patrimoniale acadienne tant au niveau des savoir-faire, que de la musique, des chansons, de la poésie, de la littérature et des contes, pour ne citer que quelques aspects, sans oublier le volet culturel culinaire et gastronomique.La transmission et le partage de ce riche patrimoine se fait souvent grâce au support des radios communautaires locales, qui apportent une accessibilité au niveau de la transmission des savoirs communautaires. Mais quel est leur champ de portée et quel rôle elles peuvent jouer pour la promotion du tourisme patrimonial ?Ce colloque est une continuation de la 1ére édition qui avait commencé par mettre l’accent sur le potentiel économique issu d’une judicieuse mise en valeur des richesses patrimoniales liées à l’histoire acadienne, et l’importance d’avoir des données, des statistiques sur les visiteurs qui s’intéressent au patrimoine acadien, d’une part. Mais aussi, des données sociales et économiques à analyser afin de pouvoir prendre les bonnes décisions et faire des choix éclairés en matière de développement du tourisme acadien.Dans cette seconde édition, il s’agira d’approfondir les connaissances sur la diversité des éléments constituant le patrimoine acadien matériel (village historique, musée, lieux religieux, etc.) et immatériel (savoir-faire, pêche, agriculture, musique, poésie, chants, gastronomie, etc.), pour aborder le pont entre la recherche et ces résultats, et leurs valorisations pour l’enrichissement de projets touristique existants ou pour la création de nouvelles initiatives dans le cadre entreprenariat d’une nouvelle génération.Ce colloque est interdisciplinaire et réunit les parties concernées par la recherche sur le patrimoine acadien en Atlantique et par sa mise en valeur dans le cadre du développement de produits et services touristiques, tant sur le plan de la recherche universitaire que de l’implication et de l’engagement communautaire et de l’entreprenariat privé.

PDF Lien vers l'appel à communications