Aller au contenu principal

628 - L'eutrophisation du Saint-Laurent fluvial et maritime : sources, manifestations, conséquences et actions

Section 600 - Colloques multisectoriels

  • Mardi 4 mai 2021

Responsables

L’introduction excessive de matières organiques et d’éléments nutritifs (azote, phosphore) dans les eaux de surface perturbe l’équilibre naturel des écosystèmes aquatiques. Ces apports, issus principalement de rejets domestiques, industriels et agricoles, de la contamination des eaux de ruissellement, et de retombées atmosphériques, entraînent l’eutrophisation des eaux fluviales, lacustres et marines. Cette pollution, en grande partie associée à des activités anthropiques, peut avoir de nombreuses conséquences indésirables, dont la prolifération d'algues toxiques ou nuisibles, l’appauvrissement de l’eau en oxygène, l'acidification de l’eau, la réduction des rendements de pêche et une dégradation générale de la santé des écosystèmes aquatiques et des services qu’ils procurent. Au cours des cinquante dernières années, des augmentations significatives des apports d’éléments nutritifs, dont ceux de l’azote en particulier, ont été enregistrées à travers le monde. Les bassins versants et les eaux du Saint-Laurent ne font pas exception. D’importantes superficies d'eaux faiblement oxygénées (hypoxiques) et acidifiées ont été détectées près du fond dans l'estuaire. La prolifération récente d'algues toxiques, qui a eu des conséquences dévastatrices pour la faune, pourrait également être liée à l'eutrophisation. Dans le lac Saint-Pierre, la modification des communautés de plantes aquatiques et les proliférations de cyanobactéries benthiques liées à l’eutrophisation menacent l’habitat de la perchaude. Le colloque a pour objectifs de: 

  • Faire un état des lieux des connaissances scientifique des apports en nutriments et en matière organique dans les portions fluviales et maritimes du Saint-Laurent.
  • Créer un lieu de rencontre et de partage des connaissances afin de décloisonner la recherche effectuée en eau douce et en eau salée.
  • Échanger les nouvelles connaissances de façon bilatérale entre le monde académique et les utilisateurs issus d’organismes gouvernementaux ou non. 
  • Envisager des pistes d’actions prioritaires pour réduire l’impact des apports anthropiques de nutriments sur l’écosystème du Saint-Laurent et accompagner les principaux intervenants dans ces démarches.

Appel à communications

628 - L'eutrophisation du Saint-Laurent fluvial et maritime : sources, manifestations, conséquences et actions

Mardi 5 mai 2020

https://www.acfas.ca/evenements/congres/programme-preliminaire/600/628

Organisateurs : Jean-Éric Tremblay (Québec-Océan, Université Laval), Jean-Éric Turcotte (Stratégies Saint-Laurent), Michel Starr (Pêches et Océans Canada, Institut Maurice-Lamontagne), Gwénaëlle Chaillou (Québec-Océan, UQAR/ISMER), Michel Gosselin (Québec-Océan, UQAR/ISMER).

Ce colloque vise à dresser l'état des lieux quant aux apports de nutriments et de matière organique aux eaux fluviales et marines du fleuve Saint-Laurent, évaluer si ces apports contribuent à l'eutrophisation, à l'hypoxie et à l'acidification des eaux de fond ainsi qu’à une dégradation de la qualité des zone côtières. Puisque la problématique de l’eutrophisation comporte de multiples facettes sociales, économiques et écologiques, nous invitons les différents acteurs de la recherche (toutes disciplines), des ministères responsables du suivi de la qualité des eaux, des organismes de gestion intégrée de l’eau (organismes de bassins versants et zones d’intervention prioritaires du Québec) et des secteurs agricoles et municipaux à soumettre des propositions de communication orale ou par affiche. 

Les propositions de communications doivent être envoyées à : gabriele.deslongchamps.1@ulaval.ca

Date limite : 21 février 2020 à 23h59

Format

  • Indiquer s’il s’agit d’une communication orale ou par affiche
  • Nom(s) et affiliation(s)
  • Titre de la présentation : 180 caractères maximum (espaces comprises) 
  • Résumé : 1500 caractères (espaces comprises) 


Critères de sélection

Notre premier critère portera sur la pertinence et la diversité des travaux afin d’assurer une bonne représentation des différents volets de l’eutrophisation. Nous donnerons ensuite une priorité aux étudiants de maîtrise et de doctorat ainsi qu’aux stagiaires postdoctoraux.

Autres dates limites importantes

  • Fin février 2020 : Création de votre compte utilisateur sur acfas.ca
  • 12 avril 2020 : Fin du tarif préférentiel d’inscription au congrès

Pour en savoir plus sur le 88e Congrès de l’Acfas, consulter : 

  • la section Informations utiles
  • le programme préliminaire

 

PDF