Aller au contenu principal

415 - Pratiques d’innovation sociale dans l’espace francophone : organisations et société

Section 400 - Sciences sociales

  • Mercredi 5 mai 2021
  • Jeudi 6 mai 2021

Responsables

Face à̀ des enjeux sociétaux contemporains de plus en plus complexes et en constante évolution, l’innovation sociale est présentée comme une solution aux défis socio-économiques, sanitaires, environnementaux et démographiques qui exercent une pression croissante sur les systèmes de développement. Les contraintes budgétaires et la demande accrue de produits et de services adaptés aux besoins et contextes en constante mutation ont contribué à l’utilisation croissante du concept par les acteurs sociaux y compris les décideurs publics et les organisations. En effet, l'innovation sociale vise à trouver des « solutions (produits, services, modèles, marchés, processus, etc.) qui répondent simultanément à un besoin social (plus efficacement que les solutions existantes) et génèrent des capacités et des relations nouvelles ou améliorées, ainsi qu'une meilleure utilisation des actifs et des ressources » (TEPSIE, 2012). Ainsi, pour les organisations publiques, l’innovation sociale doit notamment inspirer les politiques publiques contemporaines (Pupion, 2018 ; Bason, 2018; Torfing, 2016; Bekkers, 2016) alors que du point de vue du secteur privé, l’accent est davantage mis sur l’efficience et l’efficacité des actions visant à répondre aux besoins des usagers/clients. Dans les deux cas, de faire mieux, différemment avec beaucoup moins dans un contexte de ressources limitées. En somme, l’innovation sociale, ce terme que « presque tout le monde aime, mais personne n’est vraiment sûr de ce que ça veut dire » (Pol & Ville 2009) recouvre une diversité de pratiques (Richez-Battesti et al., 2012 ; Cloutier, 2003).