Aller au contenu principal

413 - Regards croisés sur l’innovation sociale en petite et moyenne entreprise : nouveaux visages, diversité des contextes, approches alternatives et enjeux actuels

Section 400 - Sciences sociales

  • Lundi 4 mai 2020
  • Mardi 5 mai 2020

Responsable

Ce colloque s’intéresse à l’innovation sociale et à l’une de ses modalités, l’entrepreneuriat social, dans la diversité de leurs espaces, formes, processus, ou résultats. Définie comme « une intervention initiée par des acteurs sociaux, pour répondre à une aspiration, subvenir à un besoin, apporter une solution ou profiter d'une opportunité d'action afin de modifier des relations sociales, de transformer un cadre d'action ou de proposer de nouvelles orientations culturelles » (CRISES), l’innovation sociale recouvre des pratiques qui ne sont pas forcément nouvelles (Cloutier, 2003). Il s'agit d'un processus d'apprentissage qui implique la participation des acteurs. Cependant, la plupart des travaux de recherche sur l’innovation sociale l’abordent sous l’angle territorial et dans le cadre de l’économie sociale et solidaire.

Nous souhaitons, dans ce colloque, questionner le cadre, les formes, les modalités, processus d’innovation sociale dans une perspective intra-organisationnelle. Il s’agira, à travers la mise en commun d’expertises et de résultats de recherche, de faire le point sur l’état actuel des connaissances, de questionner les approches retenues pour l’étude de l’innovation sociale intra-organisation, et d’en cerner les modalités d’évaluation et l’impact. L’ambition est, notamment, de poser des bases innovantes d’un cadre conceptuel renouvelé, transdisciplinaire, post-moderne, post-colonial, et/ou critique.

Deux autres formes d’innovations pourront faire l’objet d’une réflexion. D’une part, l’innovation clandestine, « conduite à l’abri du regard des responsables hiérarchiques, mais (qui) s’appuie sur l’utilisation de ressources appartenant à l’organisation, que les acteurs, de leur propre chef, décident de mobiliser » (P. Augsdorfer, 2005), ayant comme finalité la création de valeur pour l’organisation. D’autre part, l’innovation frugale (Radjou, 2015), qui intègre une dimension sociale au travers des notions de flexibilité, simplicité, d'intégration des marginaux (inclusivité), d'intuition, de frugalité, d'agilité. Ces deux concepts, envisagés dans leur dimension sociale, seront mis en lumière au travers d’approches qualitatives, comparatives, critiques, féministes, inclusives, post/a/décoloniales, offrant ainsi des perspectives de recherche originales sur l’innovation sociale.


Appel à communications

Nous attendons des résumés longs (textes étendus) de 2 à 3 pages, qui précisent l’objectif de l’article, le cadre théorique, la problématique de recherche, l’approche méthodologique, les principaux résultats et la contribution à la recherche dans le domaine. Il est par ailleurs important de spécifier de quelle manière la proposition s’intègre dans l’un des thèmes ou sous-thèmes du présent colloque. Nous attendons notamment des contributions innovantes, fondés sur des approches théoriques alternatives, nouvelles, qui adressent leur problématique de manière originale.

Sont concernés par cet appel à communication les enseignants-chercheurs, chercheurs, professeurs universitaires, docteurs ou doctorants avancés dans leur travail de thèse, notamment sur le cadre conceptuel.

Les articles seront évalués par un comité de sélection.

PDF Lien vers l'appel à communications