Aller au contenu principal

309 - Et si les défis en santé passaient par des enjeux de communication et de design?

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

  • Lundi 4 mai 2020

Responsables

Depuis quelques années, les méthodes du co-design sont introduites en santé favorisant des démarches interdisciplinaires et participatives afin de faire face aux défis que posent l’humanisation des soins. Le vieillissement de la population, l’introduction du numérique dans les services, les problématiques de surcharge de travail ainsi que le cadre bâti moins adapté aux réalités des personnes rendent les contextes de santé propices à un renouvellement. Sur la base de ces méthodes, plusieurs projets en santé sont expérimentés, tant au Québec qu’en France, renouvelant ainsi le dialogue entre design, communication, et plus globalement sciences humaines et sociales (SHS) et santé.

Se situant entre des approches permettant d'explorer la matérialité et les interactions humaines de l'écosystème en santé, qu’elles soient issues des disciplines traditionnelles du design ou des approches dématérialisées du Design Thinking, et des approches récentes de la communication, le colloque se penchera sur les enjeux épistémologiques, méthodologiques et professionnels que les méthodes du co-design posent en termes de recherche et d’application en santé. Selon l’approche, des pistes d’intervention sont proposées à l’intersection du management, du service, de l’aménagement des espaces et du design d’équipements médicaux. Or, ces différents projets relèvent souvent de traditions de recherches et de pratiques distinctes.

Comment l’apport méthodologique plus sensible à la réalité des personnes (patient/personnel-soignant) du co-design y est mobilisé selon l’ancrage disciplinaire (communication, design ou autre) ? Relèvent-ils d’enjeux épistémologiques similaires ? Comment ces réalités de recherche et de pratique posent-ils des enjeux de professionnalisation où se développent de nouvelles expertises à la jonction de disciplines de la communication, du design et des SHS ? Finalement, ce dialogue interdisciplinaire permettrait-il de renouveler le champ de réflexion et d’innovation en santé ?

Le colloque se déroule sur une journée divisée en deux sections :

  1. Complémentarité et concurrence entre communication, design et sciences humaines et sociales au service de l’innovation en santé
  2. Rôle et place des usagers et des chercheurs dans l’humanisation et l’amélioration de l’expérience et du parcours de soins

Chaque section sera amorcée par une conférencière invitée suivie par des communications sélectionnées par le comité scientifique. La formule permettra d’accueillir une chercheure et une professionnelle renommées pour amorcer la réflexion sur le rôle du design et des communications en santé.

La journée de conférences se terminera par une exposition de projets de design en santé.


Appel à communications

Depuis quelques années, les méthodes du co-design sont introduites en santé favorisant des démarches interdisciplinaires et participatives afin de faire face aux défis que posent l’humanisation des soins. Le vieillissement de la population, l’introduction du numérique dans les services, les problématiques de surcharge de travail ainsi que le cadre bâti moins adapté aux réalités des personnes rendent les contextes de santé propices à un renouvellement. Sur la base de ces méthodes, plusieurs projets en santé sont expérimentés, tant au Québec qu’en France, renouvelant ainsi le dialogue entre design, communication, et plus globalement sciences humaines et sociales (SHS) et santé.

Se situant entre des approches permettant d'explorer la matérialité et les interactions humaines de l'écosystème en santé, qu’elles soient issues des disciplines traditionnelles du design, des approches dématérialisées du Design Thinking, et des approches récentes de la communication, le colloque se penchera sur les enjeux épistémologiques, méthodologiques et professionnels que les méthodes du co-design posent en termes de recherche et d’application en santé. Selon l’approche, des pistes d’intervention sont proposées à l’intersection du management, du service, de l’aménagement des espaces et du design d’équipements médicaux. Or, ces différents projets relèvent souvent de traditions de recherches et de pratiques distinctes.

Comment l’apport méthodologique plus sensible à la réalité des personnes (patient/personnel-soignant) du co-design y est mobilisé selon l’ancrage disciplinaire (communication, design ou autre) ? Relèvent-ils d’enjeux épistémologiques similaires ? Comment ces réalités de recherche et de pratique posent-ils des enjeux de professionnalisation où se développent de nouvelles expertises à la jonction de disciplines de la communication, du design et des SHS ? Finalement, ce dialogue interdisciplinaire permettrait-il de renouveler le champ de réflexion et d’innovation en santé ?

Le colloque se déroulera sur une journée divisée en deux sections :

  1. Complémentarité et concurrence entre communication, design et sciences humaines et sociales au service de l’innovation en santé
  2. Rôle et place des usagers et des chercheurs dans l’humanisation et l’amélioration de l’expérience et du parcours de soins

Processus et critères de sélection des conférencier.e.s

  1. Un résumé de 600 mots est à envoyer à designsantecom.acfas2020@gmail.com
  2. Une catégorie est à sélectionner pour postuler :
    1. chercheur junior – recherche en cours ou
    2. dans la section principale.

Date limite pour candidater : 20 février 2020

  1. Les communications seront évaluées par le comité scientifique sur la base de trois critères : pertinence du sujet ; qualité de la méthodologie ; originalité (ou rigueur) de l’apport conceptuel/théorique et/ou empirique de la recherche.
  2. La réponse aux conférenciers sera délivrée début mars.
  3. Date du colloque : 4 mai 2020

PDF