Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
Image de profil de Céline Renaulaud
Membre de l'Acfas

Céline Renaulaud

Chargé·e de cours | Université Laval

Je suis titulaire d'un doctorat en psychopédagogie dont le titre est le suivant: "L'écriture de textes identitaires dans une classe linguistiquement hétérogène du primaire au Québec: expression identitaire et rapport à l'écrit."(2020). Mon intérêt pour les langues m’a tout d'abord emmenée sur les chemins passionnants de la traduction, activité faisant constamment passer le traducteur d’un monde à l’autre, d’une réalité linguistique à une autre, d’un mode de pensée à un autre. Ce contact des langues, loin d’être schizophrénique, révèle la diversité de la pensée humaine, ancrée dans un contexte social et historique. Parler une langue, l’aimer, la malmener est révélateur de notre identité, parler plusieurs langues vient  modifier notre rapport au monde. L’apprentissage d'une langue, qu’elle soit première, ou autre, est au cœur de mes intérêts de recherche.Comment l’apprenant est-t-il amené à réorganiser sa pensée, à puiser dans ses ressources linguistiques, pour lui permettre de comprendre la réalité dans laquel nous vivons et de communiquer. Ces réorganisations linguistiques, culturelles et identitaires ne peuvent être  dissociées et nous donnent la chance de porter sur le monde un regard un peu moins ethnocentriste. Je m'intéresse également au rapport à l'écrit (lecture et écriture) sous ses dimensions cognitives et identitaires  et à ses effets sur l'engagement dans leurs activités de lecture et d'écriture. 

Je termine à l'heure actuelle un post-doctorat, sous la direction d'Olivier Dezutter, sur les effets de la littérature numérique sur les pratiques de lecture et d'écrire et m'intéresse particulièrement aux fanctions, une forme d'écriture extra-scolaire pratiquée par de jeunes scripteurs. Ce post-doctorat a été rendu possible grâce à une bourse offerte par le Collectif CLÉ, collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture.   

Mes liens avec l'Acfas

ConférencièreAuteure

J'ai le plaisir de proposer des communications à l'AQFAS depuis plusieurs années, cela me permet de diffuser l'essentiel de ma pensée mais aussi de découvrir et enrichir mes connaissances dans les champs qui m'intéressent, notamment la didactique du français, la didactique des langues, les pratiques d'écriture au primaire et au secondaire, la pédagogie interculturelle, le bilinguisme et l'identité professionnelle, pour ne citer que ces thèmes.   

Principal secteur de recherche ou d'activité

Éducation

Mes intérêts de recherche

Langues et culture Didactique des langues Bilinguisme/plurilnguisme L'écriture et la lecture et le numérique Immigration - Intégration- enjeux identitaires

Formation

  • Post-doctorat en didactique du français. Recherche portant sur les effets du numérique sur les pratiques de lecture et d'écriture des jeunes. Le cas des fanfictions.
  • Doctorat en psychopédagogie, soutenu en décembre 2020.
  • DEA en Sciences de l'éducation/Enseignement et apprentissage, Faculté des sciences de l'éducation, Université de Genève.
  • Diplôme d'études spécialisées en Didactique du Français Langue étrangère, Faculté des Lettres, Université de Genève.
  • Master en traduction: anglais/espagnol, École de traduction et d'interprétation, Université de Genève.

Mes contributions « Science et société »

  • Collaboratrice au sein de l'équipe du projet Lire Ensemble, projet d'innovation sociale dirigée par Marion Sauvaire,professeure de didactique du français à la Faculté d'éducation de l'Université Laval. Ce projet vise à promouvoir la lecture en français entre parents et enfants au sein des familles migrantes.    

    Collaboration pour le site de l'Université Laval Sentiers littéraires, site de la bibliothèque visant à promouvoir la littérature jeunesse.  

Mes prix et distinctions

  • Depuis mai 2016 : récipiendaire d’une bourse doctorale du FQRS (Fonds de Recherche Société et Culture du Québec) dans le cadre de l’Action concertée - Programme de recherche sur l'écriture et la lecture, concours 2016-2017.

    Juin 2016 : Obtention d’une bourse de doctorat en recherche (Concours FQRSC Automne 2015) dans le cadre du Programmes de bourses de doctorat et de réintégration en recherche, volet doctorat (20 000 $/année de financement).
    => bourse refusée pour cause de cumul de bourses.

Mes affiliations

  • Membre du Collectif CLÉ (Collectif de recherche sur l'a continuité des apprentissages en lecture et en écriture) Membre du CRIFPE-ULaval (Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante). Membre de l'AITC (Association internationale des interprètes et des traducteurs de conférence, Genève).
  • Actuellement stagiaire boursière post-doctorale au sein du collectif CLÉ, sous la direction d'Olivier Dezutter. Thème de recherche: Les effets du numérique sur l'enseignement et l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Ce qui m'a amené à faire de la recherche

Mon intérêt et ma grande curiosité pour la compréhension de l'humain et mon gout pour l'écriture et la lecture.


La démocratisation des sciences

Lutter contre les préjugés fondés sur des interprétations souvent dangereuses de la réalité, mieux outiller la population pour permettre à chacun de se forger des opinions éclairées.


L'avenir des sciences en français au Canada

Je souhaite que nous ayons toujours davantage de soutien pour mener des recherches en lien avec les besoins du terrain et que les instances politiques soient à l'écoute des résultats des recherches menées par les chercheurs, et se donnent les moyens d'agir en conséquence.


L'importance de faire partie de l'Acfas

C'est important pour moi de faire partie d'une communauté de chercheurs et une communauté de pensée ayant comme objectif de mieux comprendre les enjeux sociaux et les enjeux éducatifs, et je crois profondément que la recherche a un rôle social essentiel à jouer dans nos sociétés contemporaines, pour empêcher que certains idéaux dangereux et populistes ne prennent le dessus et ne mettent en danger la démocratie. La pensée nous rend libres. L'éducation et la connaissance sont les meilleures armes pour lutter contre l'ignorance.