Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Image de profil de Geneviève Dupéré
Membre de l'Acfas

Geneviève Dupéré

Étudiant-e- au troisième cycle universitaire

Http://ech2osysteme.blogspot.com

J’explore la complexité d'un écosystème dont nous faisons partie, à partir des arts vivants.  Passionnée par les eaux du Saint-Laurent, je lie ses courants à mon parcours de 20 années en arts de la scène (cirque, opéra, théâtre de rue, documentaire) pour faire émerger l’idée de recherche-création maritime.

J'établis alors une approche collaborative intersectorielle qui me permet de rencontrer plus de 200 acteurs du Saint-Laurent des secteurs des sciences, de la pêche et de l'industrie. À partir des échos des collaborateurs, j'assemble en un récit le vécu, les mémoires, les savoirs et les savoir-faire issus du projet. Pour cadrer mes recherches, je m'appuie sur un quatuor théorique qui accompagne mes réflexions. Ce quatuor est composé de l'écologiste et biologiste Pierre Dansereau, du philosophe et auteur Umberto Eco, du sociologue et cinéaste Edgar Morin et du metteur en scène Peter Brook. Je m'appuie également sur la vision du poète et cinéaste Pierre Perrault et du linguiste et géographe Louis-Edmond Hamelin. Ma réflexion met le cap sur l'exploration de la complexité de l’écosystème du Saint-Laurent par les arts vivants, en lien avec les connaissances sectorielles et scientifiques.

À partir des échos des collaborateurs, j'imagine également le O d'écH2osystème, un navire scénique surdimensionné et inédit qui me permettra de traverser du fleuve à la scène. Pour concevoir cet O, en 2019, je deviens  chercheure au Centre de recherche, d'innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC), le CCTT affilié à l'École nationale de cirque. La phase de réalisation de cet appareil de recherche-création maritime réunit par la suite une équipe intersectorielle en ingénierie, en architecture navale, en océanographie, en limnologie, en électronique marine et en arts du cirque. Cette phase de réalisation devient possible grâce au soutien du programme de valorisation de la recherche du Réseau Québec Maritime, en collaboration avec les Fonds de recherche du Québec. 

Le 22 juillet prochain, à Pointe-aux-Trembles, je présenterai l'issue de mes travaux des cinq dernières années. S'en suivra une série de résidences de travail dans les différentes localités riveraines avec les collaborateurs maritimes pour intégrer les savoir-faire aux manoeuvres du O d'écH2osystème. En 2024, la création d'un spectacle mettra en valeur la complexité de ce qui nous relie au Saint-Laurent.

Cette exploration à la fois du Saint-Laurent et des potentiels de la recherche-création pour interpeller la complexité d'un écosystème dont nous faisons partie, m'amène à naviguer depuis 5 ans sur les courants de la recherche et ce,  pour les prochaines décennies. De concert avec la recherche scientifique, je cherche à comprendre ce que peut apporter la recherche-création, dans notre quête de connaissances, de découvertes, d'interrelations, en toute complexité. 

 

Mes liens avec l'Acfas

Conférencière
89e Congrès de l'Acfas : Du fleuve à la scène

Je m'intéresse à la recherche-création comme mode de connaissance dynamique et complexe,  à partir d'un écosystème dont nous faisons partie (le Saint-Laurent). L'aspect novateur de mes travaux rejoint les champs d'intérêt de l'ACFAS au niveau de l'innovation et du rôle possible des arts vivants dans la recherche.

Je suis chercheuse au Centre de recherche, d'innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC), affilié à l'École nationale de cirque.

Je suis doctorante en études et pratiques des arts à l'UQAM, je termine mon doctorat en décembre 2022. Il s'agit du premier doctorat en recherche-création maritime.

Je suis professeure à l'École nationale de théâtre. J'enseigne les spécificités du cirque en création et en tournée et je réfléchis avec les étudiants sur les multiples avenues d'innovation en arts de la scène.

 

Principal secteur de recherche ou d'activité

Lettres, arts et sciences humaines

Mes intérêts de recherche

Eau et environnement Théâtre

Ma formation

  • 2018 - 2022
    Universtité du Québec à Montréal
    Doctorat | études et pratiques des arts - recherche-création maritime
    Canada

Mes contributions « Science et société »

  • écH2osystème est un projet qui croise les arts vivants et la vitalité maritime et scientifique autour de l'écosystème du Saint-Laurent. 

    Ce projet s'intéresse à la dynamique complexe d'un écosystème dont nous faisons partie. Il met en place un réseau collaboratif intersectoriel qui favorise la mise en valeur des connaissances spécifiques en s'ouvrant sur une perspective d'ensemble qui nous interrelie.

    La transposition de cette connaissance par les arts vivants devient une stratégie pour évoquer la complexité d'un écosystème dont nous faisons partie. 

    Le potentiel de la recherche-création est extraordinaire pour aborder la complexité. En développant une approche collaborative intersectorielle qui rassemble, ce projet cherche à évoquer plutôt qu'à expliquer la complexité de l'écosystème du Saint-Laurent dont nous faisons partie.

  • https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/bon-pied-bonne-heure/segments/entrevue/158162/spectacle-gestation-admunsen-genevieve-dupere

     

  • Http://ech2osysteme.blogspot.com

  • https://fta.ca/evenement/le-saint-laurent/

Mes affiliations

  • Université du Québec à Montréal- doctorante en études et pratiques des arts
  • École nationale de théâtre - professeure sur les spécificités du cirque en création et en tournée
  • Conseil des arts de Montréal - présidente du comité des arts du cirque et des arts de la rue
  • Centre de recherche, d'innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC), affilié à l'École nationale de cirque

Ce qui m'a amené à faire de la recherche

Ce qui m’a amenée vers la recherche est un désir d'explorer le Saint-Laurent à partir des arts vivants pour tenter de mettre en scène la complexité de ce qui nous relie à cet écosystème. En partant de mes vingt années de carrière en arts du cirque, j'ai voulu explorer les possibles des arts vivants pour transposer la dynamique complexe d'un écosystème dont nous faisons partie. Je viens du milieu des arts vivants, plus particulièrement du milieu des arts du cirque où j'ai pris part à de multiples créations et tournées à travers le monde entre 2001 et 2017. (Cie Finzi Pasca, 7 Doigts de la main, Artcirq, Cirque Éloize, Cheval-Théâtre, Cirque du Soleil, opéras, cérémonies olympiques et paralympiques, théâtre de rue, ...) Passionnée par le milieu maritime, en 2015, je plonge dans la maritimité du Saint-Laurent, dans le cadre du projet Avudo (2017). Ce spectacle, créé par la Compagnia Finzi Pasca,  était le projet phare du 375e anniversaire de Montréal.  En tant que directrice du contenu artistique et historique, je m'immerge dans une perspective historique du Saint-Laurent. Pendant près de trois années, je mets en dialogue plusieurs milliers d'archives, je collabore avec des historiens et des membres de la communauté kanienkéha:kà, je vogue sur des siècles d'histoire.  Le Saint-Laurent m'habite dans toute sa complexité. Quen est-il du Saint-Laurent au temps présent ? De la science? De ses acteurs ? Je quitte ma carrière et je me réoriente en recherche-création maritime.  écH2osystème part de ce changement de cap sur la maritimité de notre société, parfois oubliée, mais qui est omniprésente dans notre quotidien comme dans notre collectivité.


La démocratisation des sciences

Essentielle. La démocratisation des sciences enrichit la société. En interreliant les savoirs et savoir-faire, émerge une complexité qui peut ne peut s’expliquer mais qui peut possiblement être évoquée par les arts vivants.


L'avenir des sciences en français au Canada

Je souhaite un avenir solide, une interrelation entre les connaissances, une collaborativité entre les acteurs intersectoriels.


L'importance de faire partie de l'Acfas

Parce qu'il s'agit d'un réseau qui favorise les interrelations entre les acteurs de la connaissance. Nous faisons tous partie de la dynamique complexe des écosystèmes et c'est par une forme de mise en commun que ces connexions et ces liens d'appartenance permettront de se sentir interreliés et interpellés par les différents enjeux complexes d'aujourd'hui.