Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Image de profil de Ulrich Berenger Mahugnon Nounagnon
Membre de l'Acfas

Ulrich Berenger Mahugnon Nounagnon

Professionnel·le de recherche

Titulaire d'une maîtrise en économie de l'environnement et des ressources naturelles et d'un master en planification et gestion de projets, Ulrich est capable de faire : - la recherche, la collecte, le traitement et l'analyse de données - l'analyse statistique et économétrique - l'analyse économique (macro, micro, économie publique, économie de l'environnement) - la modélisation en équilibre partiel avec GAMS (MEGC) - l'évaluation de politiques publiques - la gestion de projets - la planification stratégique et opérationnelle

Il dispose d'une bonne connaissance des : - valeurs et principes du management responsable - défis liés au genre dans les pays en voie de développement - exigences d'Affaires Mondiales Canada (AMC) et du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) en matière de gestion axée sur les résultats (GAR) et d'évaluation de politique, programme et projet. Et des qualités personnelles : autonomie, travail en équipe et sous pression, esprit d'analyse et de synthèse, capacité à communiquer oralement et par écrit, adaptation. Il est lauréat de la bourse d'excellence du Programme Canadien de Bourses de la Francophonie (PCBF) et auteur de plusieurs travaux de recherche, publiés dans des revues scientifiques, magazines et autres canaux.  

Mes liens avec l'Acfas

Conférencier

Auteur de communication libre au 89è Congrès.

Principal secteur de recherche ou d'activité

Sciences sociales

Mes intérêts de recherche

Économie Administration publique Eau et environnement Statistiques

Ma formation

  • 2013 - 2015
    ENEAM/HORS CANADA
    Maîtrise | Planification et gestion de projet/Économique
    Bénin
  • 2018 - 2019
    Université Laval
    Maîtrise | Économique/environnement et ressources naturelles
    Canada

Mes contributions « Science et société »

    • « Analyse des déterminants de la participation des femmes au marché du travail au Bénin », soumis à la REMSES, en cours d’évaluation, 2019-2022
    • « Analyse des effets de la croissance économique sur la qualité de l’environnement mesurée par les émissions de dioxyde de carbone : cas de la République du Bénin », REMSES, vol 7, n°1, pp 135-156, avril 2022
    • « Analyse des effets des conditions de travail sur l’aptitude à travailler jusqu’à l’âge de 60 ans : Cas de la République du Bénin », publié par la Revue des Études Multidisciplinaires en Sciences Économiques et Sociales (REMSES), vol 6, n°2, pp 397-424, décembre 2021
    • « Analyse des déterminants de l’utilisation du gaz par les ménages : Cas de la République du Bénin », REMSES, vol 6, n°1, pp 258-283, novembre 2021
    • « Réduction des émissions de gaz à effets de serre (GES) : Le Bénin passe d’un puits à une source nette de GES », Magazine trimestriel panafricain Afrik’Économies n°6, p.41-43, avril 2021
    • « Analyse des effets socioéconomiques de la pandémie du Covid-19 et des mesures mise en œuvre par le Gouvernement pour y faire face : Cas de la République du Bénin », Consortium pour la Recherche Économique et Sociale (Sénégal), juillet 2020
  • Participation à la première édition des Journées Scientifiques de l'Économie Béninoise | 29 au 30 octobre 2019 | Novotel Hôtel de Cotonou (Bénin)

    Résumé de l'article présenté: "Analyse des effets de la croissance économique sur la qualité de l'environnement mesurée par les émissions de dioxyde de carbone: Cas de la République du Bénin"

    Le Bénin ayant ratifié la Convention Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques ainsi que les accords qui en sont issus, notamment l’Accord de Paris sur le Climat, s’est engagé à réduire ses émissions de Gaz à effets de serre. Cette étude se donne pour objectif d’analyser les effets de la croissance économique sur la qualité de l’environnement au Bénin, mesurée par les émissions de dioxyde de carbone, en utilisant un modèle autorégressif à retards échelonnés (ARDL) et des données annuelles provenant de la base « Word Développement Indicator (WDI, 2018) », de la Banque Mondiale, couvrant la période 1961-2014. Les résultats de l’étude indiquent qu’à court terme, la croissance économique est sans effet sur les émissions de CO2. En revanche, à long terme une augmentation de 1% de la croissance économique entraîne une augmentation plus que proportionnelle de 3,97% des émissions de CO2. Les effets de l’ouverture commerciale sont positifs aussi bien à court qu’à long termes. Une augmentation de 1% du taux d’ouverture commerciale entraîne à court terme, un accroissement de 0,42% des émissions de CO2. À long terme, l’effet est de 0,58%. La densité de la population est à court terme, sans effet sur les émissions de CO2. En revanche, à long terme, une augmentation de la densité de la population de 1% a pour effet d’augmenter les émissions de manière proportionnelle (1%). Ces résultats permettent de renforcer le cadre de conception et d’analyse des politiques de développement notamment les politiques d’accélération de la croissance économique et celles de gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles.  

  • Participation au 89è congrès de l'Acfas | 9 au 13 mai 2022 | Université Laval (Québec/Canada)

    Résumé de l'article présenté: "Analyse des effets des conditions de travail sur l’aptitude à travailler jusqu’à l’âge de 60 ans : Cas de la République du Bénin"

    L'objectif de notre recherche est d'analyser les effets des variables caractérisant la pénibilité du travail, des variables environnementales et du harcèlement sexuel sur l’aptitude à travailler jusqu’à l’âge de 60 ans, face au prolongement en 2015, de l’âge légal de départ en retraite des agents de l'État des catégories A, de 55 ans à 60 ans. La plupart des travaux consultés portent sur le vieillissement, la santé des travailleurs ou l'aptitude établit par un médecin professionnel. À partir d'un modèle logistique binaire et des données d'enquête (EMICoV), nous montrons que le fait de rester debout au travail, l’exposition aux déplacements à pied, à la manipulation de petits objets, aux signaux difficilement détectables, au travail en altitude et aux explosifs diminue la probabilité d’être apte à travailler jusqu’à 60 ans. Il en est de même pour les variables environnementales, exposition à des courants d’air, à une basse température, à des produits chimiques et à des produits dangereux. Dans la dernière catégorie, l’exposition à des agressions verbales et physiques diminue la probabilité d’être apte à travailler jusqu’à 60 ans. Quant au harcèlement sexuel, un travailleur exposé, a une perception positive de son aptitude à travailler jusqu’à 60 ans. Face à ces résultats, il importe de prendre des mesures pour réduire la pénibilité au travail, assainir le cadre de travail et protéger les travailleurs contre les agressions verbales et physiques.

  • Participation à la 9e conférence annuelle de l'Association française des économistes de l'environnement et des ressources naturelles | 8 au 9 septembre 2022 | Bâtiment Pasteur, Faculté de Droit, d'Economie et de Gestion de l'Université Rouen Normandie (France)

    Résumé de l'article à présenter: "Analyse des déterminants de l'utilisation du gaz par les ménages: Cas de la République du Bénin."

    Ce papier s’intéresse aux facteurs qui expliquent l’utilisation du gaz par les ménages au Bénin à partir des données de l’Enquête Modulaire Intégrée sur les Conditions de Vie des ménages (EMICoV, 2015). Les résultats des estimations avec la fonction logistique montrent que le niveau d’instruction du chef de ménage, le secteur d’activité, le revenu mensuel de l’activité principale, la religion, l’âge et le sexe influencent toutes positivement l’utilisation du gaz par les ménages. En revanche, le milieu de résidence et la taille du ménage influencent négativement l’utilisation du gaz par les ménages. Quant au statut d’occupation du logement et à l’état matrimonial, leurs signes varient suivant leurs modalités. En effet l’utilisation du gaz augmente avec le niveau d’instruction du chef de ménage, le revenu et l’âge. Les hommes utilisent moins le gaz que les femmes et les ménages résidant en milieu urbain utilisent plus le gaz que ceux habitant en milieu rural. Les indicateurs de validité du modèle montrent qu’il est de bonne qualité, avec un taux de prédiction correcte de 95,7 %. L’analyse de la robustesse réalisée à partir des modèles probit et multinomiale confirme que le modèle logit est meilleur. Au plan politique, ces résultats suggèrent que les objectifs de protection de l’environnement et des ressources naturelles notamment ligneuses, et ceux de promotion de l’utilisation du gaz, soient accompagnés de mesures de promotion de l’éducation et de la formation, de sécurisation du foncier et de l’habitat, de promotion des infrastructures de base notamment dans le milieu rural, d’aménagement équilibré et durable du territoire, d’encadrement du secteur agricole et de développement du secteur industriel, de promotion de l’emploi notamment pour les jeunes, et de promotion du planning familial.

Mes publications

  • « Analyse des déterminants de la participation des femmes au marché du travail au Bénin », soumis à la REMSES, en cours d’évaluation, 2019-2022
  • « Analyse des effets de la croissance économique sur la qualité de l’environnement mesurée par les émissions de dioxyde de carbone : cas de la République du Bénin », REMSES, vol 7, n°1, pp 135-156, avril 2022
  • « Analyse des effets des conditions de travail sur l’aptitude à travailler jusqu’à l’âge de 60 ans : Cas de la République du Bénin », publié par la Revue des Études Multidisciplinaires en Sciences Économiques et Sociales (REMSES), vol 6, n°2, pp 397-424, décembre 2021
  • « Analyse des déterminants de l’utilisation du gaz par les ménages : Cas de la République du Bénin », REMSES, vol 6, n°1, pp 258-283, novembre 2021
  • « Réduction des émissions de gaz à effets de serre (GES) : Le Bénin passe d’un puits à une source nette de GES », Magazine trimestriel panafricain Afrik’Économies n°6, p.41-43, avril 2021
  • « Analyse des effets socioéconomiques de la pandémie du Covid-19 et des mesures mise en œuvre par le Gouvernement pour y faire face : Cas de la République du Bénin », Consortium pour la Recherche Économique et Sociale (Sénégal), juillet 2020

Mes prix et distinctions

  • 2020
    Lettre de félicitations et d’invitation du Ministre d’État chargé du Plan et du Développement du Bénin à présenter mon article publié par la Direction Générale des Affaires Économiques aux membres du comité des directeurs du Ministère.
  • 2019
    Bourse de réussite de la Faculté des études supérieures et post doctorales, Université Laval, Canada.
  • 2019
    Prix du membre le plus dévoué, décerné par CEPESSE-BENIN ONG.
  • 2017
    Bourse d’excellence du Programme Canadien de Bourses de la Francophonie.

Mes affiliations

  • Université Laval
  • Ministère du cadre de vie et du développement durable du Bénin
  • Organisation non gouvernementale CEPESSE-BENIN
  • Autonome

Ce qui m'a amené à faire de la recherche

Pour contribuer à la connaissance et éclairer la prise de décision.


La démocratisation des sciences

Favorise l'accès au savoir et à son application, au développement.


L'avenir des sciences en français au Canada

Davantage de développement.


L'importance de faire partie de l'Acfas

Me faire connaître. Développer mon réseau. Vulgariser mes recherches. Avoir accès à des opportunités professionnelles. Renforcer mes capacités.