Parce que j'aime
le savoir !
Membre de l'Acfas

Cheikh BA

Étudiant-e- au troisième cycle universitaire | Université de Grenoble Alpes - PACTE - Laboratoire de Sciences Sociales
18 RUE DE LA REPUBLIQUE ARRAS 62000
cheikh-abdoul.ba@univ-grenoble-alpes.fr
Parce que j'aime
le savoir !
Membre de l'Acfas

Cheikh BA

Étudiant-e- au troisième cycle universitaire | Université de Grenoble Alpes - PACTE - Laboratoire de Sciences Sociales
18 RUE DE LA REPUBLIQUE ARRAS 62000
cheikh-abdoul.ba@univ-grenoble-alpes.fr
Enseignant - Chercheur, Doctorant à Science Po Grenoble – PACTE (UMR 5194 CNRS) – Laboratoire de Sciences Sociales, Université de Grenoble Alpes. Après un Master Recherche en Économie du Développement à la Faculté d’Économie de Grenoble en 2015. J’ai poursuivi mes travaux de recherche en thèse avec l’obtention d’une allocation d’excellence de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Mes travaux de recherche portent sur le changement et les incertitudes climatiques (inondations, sécheresse, climat, biodiversité) au sein d’un socio-écosystème (zone littorale) et interrogent la soutenabilité des trajectoires de développement étudiées. L’infléchissement des trajectoires de développement étudiées n’est alors pas réduit à une évolution incrémentale ou paramétrique, ni à une transition téléologique, mais à une réinvention institutionnelle opérant dans un champ organisationnel multi-niveaux fécondé par de nouveaux savoirs vernaculaires issus d’acteurs et d’actants aux logiques hétérogènes. Méthodologiquement, une attention particulière est portée aux blocages institutionnels qui altèrent la soutenabilité des trajectoires de développement des socio-écosystèmes. Ces travaux s’inscrivent dans un contexte d’attention renouvelée pour la question environnementale à l’heure de crises socio-écologiques planétaires conjuguées (climat, eau, ressources naturelles, biodiversité, risques naturels).

Mes liens avec l'Acfas

Conférencier :

Principal secteur de recherche ou d'activité

Sciences sociales

Mes intérêts de recherche

  • Géographie humaine
  • Sciences politiques
  • Économie

Mes recherches en images

Ma formation

  • 2012 - 2014 : UNIVERSITE DE GRENOBLE ALPES Maîtrise (France) - SCIENCES DU TERRITOIRE
  • 2015 - 2019 : UNIVERSITE DE GRENOBLE ALPES Doctorat (France) - SCIENCES DE L'HOMME, DU POLITIQUE ET DU TERRITOIRE

Mes contributions « Science et société »

Au Nord du Sénégal, depuis 15 ans la zone de l’estuaire est devenue une zone à risques (inondations). Suite à son anthropisation (constructions de barrages). Les inondations sont d’origine fluviale. Elles sont aggravées par le colmatage des embouchures. L’eau du fleuve ne retrouve plus son exutoire !

Le pouvoir des experts (Bourg et Whiteside, 2010) est contesté dans sa légitimité. Il est nécessaire d’investir de nouvelles expériences, pour réenchanter la résilience dans un contexte de changement climatique.

Des stratégies de lutte contre les inondations fluviales sont portées par une communauté autochtone : les Gandiolais. Face aux échecs répétés du pouvoir des experts, dans la gestion des inondations. Il est temps de renouveler les stratégies de gouvernance. Des imaginaires sont perçus au sein des communautés. Et peuvent réorienter la trajectoire de gouvernance des inondations jusque-là non soutenable. C’est dans ce sens, que je mettrai suffisamment l’accent sur les savoirs endogènes de lutte contre les inondations fluviales. Par exemple : sur la base d’observations lunaires, les communautés autochtones apprécient la nature du risque hydrologique. Ensuite, elles avertissent, les populations locales grâce à un système traditionnel d’alerte précoce.

Le projet de cette communication est de montrer qu’en dehors des stratégies portées par le pouvoir des experts, pour lutter contre les inondations fluviales dans l’estuaire du Sénégal. Des expériences vernaculaires existent. Et peuvent donner un nouveau sens aux politiques.

Mes publications

Rapports scientifiques

BA C., NDIAYE A., TALL A., 2016 “ Plan d’action révisées du Sénégal (2016 – 2020) pour la mise en place du Cadre National pour les Services Climatologiques (CNSC). », Global Framework for Climate Services, Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie, World Meteorological Organization.

BA C., RENOU Y., BARTHELEMY E., 2016 «  Vision Intégrée et Gestion Instrumentée de la zone CÔTière. » Laboratoire de Sciences Sociales de Grenoble, Centre de Recherche en Économie de Grenoble, Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels de Grenoble.

BA C., YAHAYA D., NDIAYE A., TALL A., 2016. “ Results of capacity assesments performed in Senegal, Burkina Faso, Niger, Senegal. ”, climate services for increased resilience,  FAO / World Meteorological Organization.

Soumissions en cours

BA C., RENOU Y., « La légitimité centrale face aux légitimités locales, une crise institutionnelle au Sénégal : cas de Saint-Louis en 2003 », revue développement durable et territoires, économie, géographie, politique, droit, sociologie, appel à contribution en cours, écologisation des pratiques et territorialisation des activités. Le local est-il durable ?

BA C., LAPEZE J., « Compétences locales et structure décisionnelle : cas de l’ouverture de la brèche à Saint-Louis en 2003. », revue Géocarrefour.

Colloques internationaux avec comité de lecture

BA  C., 2017. « Gouvernance coloniale et gestion de l’environnement. », colloque international changements climatiques, environnement et sociétés en Afrique. Regards croisés, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, 26-27-28 juillet 2017.

BA  C., 2017.  « Aménagements du territoire et prises de décisions environnementales : quelles participations citoyennes ? », 7 ° Colloque du réseau OPDE, des outils pour décider ensemble, Montpellier, 26-27 octobre 2017.

BA  C., 2016. « Aménagements et anthropisation dans la vallée du fleuve Sénégal : bilan et efficacité des politiques publiques environnementales », Workshop international, regards croisés sur l’Anthropocène, paysages et récits, Université d’Angers, Angers, 17-18 novembre 2016.

BA  C., 2016. « Évaluation et mise en place de services climatiques en Afrique de l’ouest, pour renforcer la résilience dans le Sahel face aux risques du changement climatique », climate services for increased resilience in the Sahel, FAO / Organisation Météorologique Mondiale, Dakar, Genève, 16-17 août 2016.

BA C., TALL A., 2016. « National frameworks for climate services, status of implementation : Niger, Senegal, Burkina Faso. », climate services for increased resilience in the Sahel, Dakar, Genève, 16-17 août 2016.

Colloques nationaux avec comité de lecture

BA C., 2018. « La légitimité centrale face aux légitimités locales, une crise des institutions sénégalaises. », légitimités d’en haut, légitimités d’en bas : postures d’acteurs, colloque de l’UMR LADYSS, Université Paris X Nanterre, Paris, 25-26 juin 2018.

BA, C., RENOU Y., 2016. « Changement climatique et risques littoraux : quel modèle de gouvernance »,  Vision Intégrée et Gestion Instrumentée de la zone CÔTière, Défi Littoral, Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels de Grenoble, 17-18-19 novembre 2015.

Mes prix et distinctions

  • 2015 : ALLOCATION DE RECHERCHE D'EXCELLENCE DE L'AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE - REGION AFRIQUE DE L'OUEST.

Mes affiliations

  • Science Po Grenoble – PACTE (UMR 5194 CNRS) – Laboratoire de Sciences Sociales, Université de Grenoble Alpes.