Imprimer

Prix Acfas IRSST - Maîtrise

Andréia Matta-Dias

Université Laval

Andréia Matta-Dias

Le prix Acfas IRSST – Santé et sécurité du travail – Maîtrise 2019 est remis à Andréia Matta-Dias, de l'Université Laval

Le mal de dos est l’un des problèmes de santé qui engendre le plus d’invalidité au cours d’une vie, selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé. Dans le milieu du travail, c’est une situation fréquente et très coûteuse. De fait, de nombreux facteurs de risque contribuent au développement de la douleur lombaire, dont les contraintes psychosociales vécues au travail. Aucune étude n’a examiné l’effet d’une exposition cumulée à ces contraintes sur le mal de dos chez des travailleurs et travailleuses cols blancs. C’est là le but des travaux de maîtrise de la lauréate.

Pour sa recherche, elle puise ses données au sein du projet PROspective Québec sur le travail et la santé (PROQ). Cette grande enquête rassemble une cohorte de 9189 travailleurs et travailleuses cols blancs recrutés en 1991-93 dans 19 entreprises des secteurs public et parapublic de la région de Québec. Ils ont été suivis pendant 24 ans, et à trois reprises des collectes de données ont été réalisées : entre 1991 et 1993, entre 1999 et 2001, et entre 2015 et 2018. Les données ont été collectées au moyen d’un questionnaire autoadministré, d’un entretien, de mesures anthropométriques et cliniques, et par la consultation de dossiers médico-administratifs. La douleur lombaire, pour sa part, a été évaluée au dernier suivi (2015-2018) à l’aide d’un questionnaire. Le participant devait identifier sur un « mannequin ombré » les régions du corps où il souffrait. Pour ses travaux, Andréia Matta-Dias retient les cas où une douleur rapportée dans la région lombaire au cours des quatre dernières semaines a été suffisamment grave pour limiter les activités habituelles du participant ou pour modifier sa routine quotidienne pendant plus d’une journée. Les contraintes psychosociales au travail sont définies selon la demande psychologique et la latitude décisionnelle perçue par le travailleur ou la travailleuse. Ces données sont aussi tirées du questionnaire et ont été mesurées aux trois collectes de données. Finalement, des analyses multivariées seront réalisées par une méthode qui exploite les mesures répétées.

Les contraintes psychosociales au travail sont définies selon la demande psychologique et la latitude décisionnelle perçue par le travailleur ou la travailleuse.

La grande étude sur laquelle s’appuie la lauréate comprend plusieurs éléments novateurs tels que la taille de l’échantillon, les nombreux suivis, les mesures répétées des contraintes psychosociales au travail sur une durée de 24 ans, et une mesure standard et validée de la douleur lombaire. Tous ces éléments limitent de nombreux biais, dont le biais de la sélection. Les travaux d’Andréia Matta-Dias, en plus des avancées scientifiques inhérentes à ce projet d’envergure, contribueront à l’implantation de pistes d’intervention plus efficaces. Compte tenu du lourd fardeau individuel et social de ces fameux « maux de dos », les résultats de son étude comporteront, sans nul doute, un important potentiel d’amélioration de la santé publique.