Aller au contenu principal
Céline Le Bourdais
Prix Acfas Thérèse Gouin-Décarie

Céline Le Bourdais

Université McGill

Le prix Acfas Thérèse Gouin-Décarie 2013, récompensant un(e) scientifique s’étant distingué dans le champ des sciences sociales, est remis à Madame Céline Le Bourdais, professeure au département de sociologie de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Statistiques sociales et changement familial.

La définition de la famille a littéralement été bouleversée depuis 40 ans. Pensons à la multiplication des divorces, l’augmentation des foyers monoparentaux et l’éclatement de la famille nucléaire. La lauréate a rendu possibles l’observation et l’étude de ces changements. Sous son regard, on a pu saisir l’ampleur de ces transformations et leurs répercussions plus que notables sur la société. Ses recherches ont eu un rôle décisif dans la mise en place et l’évaluation de politiques publiques et de programmes sociaux assurant le bien-être des familles québécoises et canadiennes.

Chercheuse de renommée internationale en démographie de la famille, Céline Le Bourdais combine études longitudinales et statistiques pour mettre en lumière le nouveau fonctionnement familial. Elle s’intéresse d’abord aux mères, en particulier les facteurs associés à la monoparentalité féminine et à la recomposition familiale. Puis elle regarde aussi du côté des  pères, soit les liens qu’ils entretiennent avec leurs enfants suite à une séparation. Elle remarque notamment que s’ils ont de meilleurs revenus ils passeront plus de temps avec leurs enfants, mais que ce temps diminuera à mesure que la séparation se fait plus ancienne.

Les travaux de la lauréate soulignent l’importance de tenir compte du point de vue des deux sexes lors des études sur la famille. Les différences entre hommes et femmes sont loin d’être négligeables, qu’il soit question du parcours professionnel ou du partage des tâches; elles déterminent, entre autres, les modalités de la vie après la rupture. Par exemple, l’emploi des épouses avant la séparation joue un rôle primordial dans l’établissement de la garde partagée et dans le maintien de conditions de vie décentes pour la mère et l’enfant.
La contribution de Céline Le Bourdais à la science ne s’arrête pas à la question familiale. Elle a aussi joué un rôle structurant pour le milieu des statistiques sociales. De fait, son apport a été essentiel au développement d’infrastructures majeures de recherche. En tant que directrice fondatrice du Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales (CIQSS), elle a contribué à l’élargissement de l’accès aux données à l’échelle du Québec. Si ces bases de données existaient auparavant, grâce à elle, les chercheurs peuvent à présent se les approprier. En faisant du CIQSS un centre de coopération et de diffusion des savoirs et des savoir-faire et en permettant aux étudiants d’avoir accès à des formations de pointe en méthodologie, elle a insufflé un vent de changement dans l’utilisation des statistiques.

Céline Le Bourdais a rallié les acteurs multidisciplinaires importants et a été au cœur de la transformation des sciences sociales, faisant entrer le Québec et le Canada dans le peloton de tête mondial en ce qui a trait aux analyses quantitatives en sciences sociales.