Aller au contenu principal
Rania Afiouni
Finaliste

Rania Afiouni

Université McGill

Une étude de la nature évolutive du travail critique des employés hautement qualifiés à l'ère de l'IA: le cas des radiologues

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?

Avec ma famille, je n’ai pas senti le besoin de vulgariser ma thèse comme nous sommes tous dans le même domaine. Toutefois, c’est souvent avec des gens que je rencontre pour la première fois que je trouve difficile d’expliquer mon sujet. Ce qui le rend encore plus difficile, c’est quand ces personnes n’ont pas l’habitude des technologies de pointe, surtout que ma thèse traite des impacts de l’intelligence artificielle.   

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?

Ma recherche représente un rêve qui a muri à feu doux, un rêve qui a passé le test du temps. Repoussé par les circonstances d’un pays tourmenté, le Liban, qui ont dicté plus d’un déplacement et par les responsabilités d’une famille grandissante, ce rêve aurait facilement pu se retrouver dans les oubliettes. Mais non. Le voir se concrétiser est pour moi non seulement un bonheur, mais aussi un défi de nouvelle carrière.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiante chercheuse? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheuse?

La meilleure partie de ma vie d’étudiante, c’est être la maman de deux étudiant-e-s à l’université même où je fais mon doctorat. Mon aînée et moi avons commencé ensemble, et mon plus jeune et moi aurons probablement notre graduation ensemble. Il n’y a pas plus enrichissant pour moi que d’étudier avec eux, ni plus motivant que de terminer avec eux!  

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?

Premièrement, c’est le défi. Serai-je capable de le faire? Une professeure nous a dit une fois qu’on ne comprend bien notre sujet que lorsqu’on arrive à l’expliquer à un chauffeur de bus lors d’un trajet. Et si ce trajet était de trois minutes? Ceci rendrait le défi encore plus engageant! Deuxièmement, à quoi peut bien servir un savoir qui ne se propage que dans un cercle restreint?