Aller au contenu principal
Lucile Jeusset
Finaliste

Lucile Jeusset

Université du Manitoba

Caractériser et exploiter l’instabilité chromosomique induite par la diminution de l’expression d’USP22 dans le cancer colorectal

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?

J’ai déjà expliqué mon projet de thèse à ma famille en des termes généraux. En revanche, lorsque je me suis entraînée pour la finale manitobaine de MT180, j’ai réalisé qu’avant cela ils n’avaient pas vraiment compris ce que je faisais, donc je n’avais pas dû très bien expliquer! Je pense que c’est nettement plus clair maintenant grâce à MT180!

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?

Durant mon diplôme d’ingénieur à AgroParisTech, j’ai effectué mon premier stage dans un laboratoire de recherche sur un projet de génétique des levures. J’ai vraiment apprécié le processus de questionnement et de découvertes et j’ai donc choisi des laboratoires de recherches pour tous mes stages suivants. Aujourd’hui mon projet de thèse me permet de satisfaire ma curiosité tout en travaillant sur un enjeu sociétal majeur, la lutte contre le cancer.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiante chercheuse? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheuse?

Je passe beaucoup de temps dans le laboratoire pour accomplir les expériences, mais je dois aussi passer un temps considérable sur l’ordinateur pour une multitude de tâches : analyser des données, rédiger des manuscrits, préparer des présentations, etc. Ma plus grande satisfaction a été de réussir pour la première fois dans notre laboratoire des manipulations génétiques avec l’outil CRISPR-Cas9 il y a cinq ans! Depuis, j’ai pu former plusieurs nouveaux étudiants à cet outil incontournable.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?

J’ai été encouragée à y participer par plusieurs membres de mon comité de thèse, et je me suis prise au jeu une fois que j’ai commencé à me préparer. J’ai vraiment compris tout l’intérêt de l’exercice quand j’ai réalisé que ça m’aidait à communiquer avec ma propre famille! Si je n’avais pas réussi à bien expliquer mon projet à ma propre famille au bout de plus de cinq ans, c’est que j’avais vraiment beaucoup à apprendre en termes de vulgarisation scientifique…