Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Youssef Lamghari
UdeS - Université de Sherbrooke
M'hamed Bentourkia
Faculté de médecine et des sciences de la santé, université de Sherbrooke
5a. Résumé

Le traitement des tumeurs par la radiothérapie nécessite l'utilisation d'un faisceau de rayons-X afin de couvrir le volume de la tumeur tout en minimisant la probabilité de dommages aux tissus normaux. Les calculs Monte Carlo forment l'outil principal pour évaluer les doses absorbées dans la tumeur et les tissus avoisinants. Pour cela une image de tomodensitométrie (TDM) est nécessaire afin de localiser la tumeur et les organes à risque. Dans ce travail, des calculs Monte Carlo ont été conduits afin d'estimer la dose absorbée dans une tumeur au niveau du poumon d'une souris de même que dans d’autres organes. Une autre étude consistait au calcul de dose dans un patient atteint de glioblastomes.

Les résultats ont montré dans la souris une augmentation de la dose absorbée en fonction de l'énergie des RX avec une dose minimale à 100 keV. Dans les organes non traversés par les faisceaux, la moelle épinière a reçu des doses de 0,78% et 0,07%, et l'os de la colonne vertébrale des doses de 2,36% et 0,35% par rapport à celle de la tumeur, respectivement à 50 keV et à 450 keV. Une région sur le cœur non traversé par les faisceaux a reçu 2% de la dose à la tumeur. Chez l'humain avec des glioblastomes, nous avons montré les doses reçues par le cerveau sur la trajectoire des 5 faisceaux ciblant la tumeur.

En conclusion, les calculs Monte Carlo permettent l'estimation des doses aux tissus afin de planifier un traitement, et de pouvoir estimer les doses absorbées dans les autres organes.