Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Annie Villeneuve
UdeS - Université de Sherbrooke
Claudia Coté, Cynthia Gagnon, Bernard Brais et Jean-Denis Brisson
Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université McGill, Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Introduction. Le test de déglutition de 80 ml de liquide est un test utilisé pour évaluer la présence de dysphagie chez les personnes atteintes de dystrophie musculaire oculopharyngée (DMOP). Le test consiste à compter le temps pour boire 80 ml de liquide le plus rapidement possible sans d’étouffer et s’effectue avec de l’eau ou un liquide épaissi. La consistance des liquides épaissis disponibles sur le marché est variable. Objectif. Cette étude pilote vise à documenter si la consistance des liquides peut influencer les résultats au test de déglutition du 80 ml.  Méthodologie. 28 adultes atteints de DMOP et présentant une dysphagie ainsi que 22 adultes non atteints ont été recrutés. Le test du 80 ml a été effectué avec de l’eau, un liquide de consistance nectar et un liquide de consistance miel. Il a été administré par un même évaluateur, suivant un mode opératoire normalisé. Les résultats pour les trois liquides ont été comparés dans chacun des groupes (test de Wilcoxon) et entre les groupes (test de Mann-Whitney). Résultats. Les résultats au test du 80 ml sont significativement différents selon le liquide utilisé (p<0,01 pour toutes les comparaisons). Les résultats sont significativement différents entre les groupes (p<0,05 pour toutes les comparaisons). Conclusion. La consistance du liquide peut influencer les résultats au test de déglutition du 80 ml. D’autres études sont nécessaires afin de déterminer si l’effet de consistances intermédiaires est également significatif.