Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
88e Congrès de l'Acfas
Auteur et co-auteurs
Joanie Poirier
UdeS - Université de Sherbrooke
Anne Brault-Labbé et Audrey Brassard
UdeS - Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Incarnant un potentiel d’innovation et de progrès dans de nombreux domaines d’activité humaine (Simonton, 2018), la douance est aussi une condition neurodéveloppementale complexe qui exige souvent un accompagnement par des professionnels formés et outillés spécifiquement à cet égard (p. ex., Webb, 2014/2017). Au Québec, après plus de trois décennies de silence sur ce thème, la douance refait progressivement surface dans l’espace clinique et médiatique. On s’y préoccupe notamment que de nombreux professionnels accompagnent les personnes douées sans détenir les connaissances et les ressources requises, dans des milieux où subsistent des stéréotypes à propos de la douance (Bélanger, 2017). La présente étude descriptive à devis mixte vise à vérifier empiriquement si de telles préoccupations trouvent écho dans divers milieux professionnels québécois et à quel degré. L’étude exploratoire, réalisée auprès de 693 professionnels de l’éducation, de la santé et des services sociaux, a permis de recueillir les perceptions, connaissances et difficultés auto-rapportées face à la douance. Les résultats (analyses descriptives et thématiques) soutiennent les lacunes anticipées face aux connaissances et aux difficultés vécues en douance, mais dressent un portrait plus optimiste des perceptions entretenues par les professionnels. La discussion suggère des facteurs explicatifs de certaines difficultés soulevées et des pistes d’actions en vue d’une évolution positive de la situation actuelle.