Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Carmen Lemelin
Cégep de Drummondville
Caroline Pelletier, Julie Castonguay et Marie-Hélène Blais
Centre collégial d'expertise en gérontologie, Centre collégial d'expertise en gérontologie, Centre collégial d'expertise en gérontologie
5a. Résumé

La proche aidance en couple implique des dimensions relationnelles comme la satisfaction conjugale et sexuelle. La présence de maladie ou de perte d’autonomie chez les couples aînés bouleversent leur quotidien et leur avenir. La proche aidance semble avoir un impact sur les liens affectifs qu’ils partagent. L’étude de l’attachement amoureux dans un contexte de proche aidance représente une avenue intéressante pour comprendre les besoins des proches aidants. Dans ce contexte, une recension des écrits a été effectuée dans 5 banques de données (PsycINFO, ProQuest, EBSCO, ERIC, Erudit) en croisant les termes aînés, proche aidance et attachement amoureux. Parmi les 52 articles scientifiques recensés, 13 ont été retenus. Peu d’études se sont intéressées jusqu’à maintenant aux impacts de l’attachement amoureux dans un contexte de proche aidance chez les couples aînés. Il ressort des résultats de cette recension que la proximité et la sensibilité du proche aidant sont négativement associées à l’attachement évitant des conjoints proches aidants (Braun et al., 2012). La compulsion aux soins est positivement associée à l’attachement préoccupé des soignants (Braun et al., 2012). La détresse conjugale est amplifiée par des liens affectifs insécurisants des partenaires (McLean et al., 2011). Cette recension contribue à une meilleure compréhension des besoins des proches aidants en couple dans le but d’identifier des pistes d’intervention pour les intervenants accompagnant cette clientèle.