Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Pasquale Roberge
UdeS - Université de Sherbrooke
Martin D. Provencher, Patrick Gosselin, Annie Benoit, Camilla Séguin-Durand, Rosy Demers, Marie-Ève Bergeron, Jessica Philippe et Peter J. Norton
Université Laval, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbooke, Université de Sherbrooke, Université Laval, Université Laval, Monash University, Australie
5a. Résumé

Les troubles anxieux sont les troubles mentaux les plus courants dans la population générale. La thérapie cognitive-comportementale (TCC) est la psychothérapie dont l'efficacité est la mieux démontrée pour les troubles anxieux, mais elle demeure peu accessible. La TCC transdiagnostique (TCC-T) de groupe cible les processus cognitifs et comportementaux et les stratégies d'intervention communs aux différents troubles anxieux, et pourrait être une approche prometteuse pour améliorer l'accès à la TCC. Dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé pragmatique sur la TCC-T de groupe réalisé au Québec (Roberge & Provencher; IRSC, 2015-2021), nous avons imbriqué un volet qualitatif auprès des thérapeutes afin d'examiner leur expérience face à ce programme et les pistes d’amélioration possibles quant à la formation et la prestation de la TCC-T. Des entrevues semi-structurées ont été menées auprès de 18 des 21 psychologues ou psychothérapeutes qui ont réalisé les groupes de TCC-T. Parmi les résultats, les participants relèvent des facteurs facilitants (p.ex. co-animation, cohésion de groupe) et des défis (p.ex. stratégies d'exposition) rencontrés lors de l’animation des groupes, et proposent des stratégies visant à maximiser l'intégrité thérapeutique de l'intervention (p.ex. bonification de la formation) et l'adhésion du patient. Ces résultats permettront de formuler des recommandations en vue de la dissémination à grande échelle de la TCC-T en contexte de soins primaires.


Commentaires