Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Melanie Ruest
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Manon Guay
Université de Sherbrooke et Centre de recherche sur le vieillissement
5a. Résumé

Objectif: Documenter la réceptivité organisationnelle à l’implantation d’un changement des services de soutien à domicile (SSAD) du Québec à partir de la perspective des ergothérapeutes.

Méthodes: Étude transversale rétrospective avec un devis mixte concomitant niché (O1 : 2015 et O2 : 2019) Le questionnaire Réceptivité organisationnelle à l’implantation d’un changement (ROIC; 10 items) fut complété par les ergothérapeutes des SSAD du Québec. Pour chaque item, les données quantitatives (QUAN; analyses descriptives et comparaisons de proportions) et qualitatives (qual : analyses thématiques) ont permis d’identifier le niveau de réceptivité organisationnelle des SSAD et d’étayer son portrait global à quatre ans d’intervalle.

Résultats: Le ROIC a été complété par 125 (O1; 16%) et 86 (O2; 7%) ergothérapeutes. Bien que les capacités perçues en termes d’engagement (caractéristiques des individus) face à l’implantation d’un changement apparaissent positives, celles portant sur l’efficacité (caractéristiques du contexte) ont diminué. En effet, l’efficacité perçue est moindre pour la capacité des SSAD à suivre la progression de la mise en œuvre d’un changement (p=0,03), et la capacité à gérer les enjeux de pouvoir et de reconnaissance (p=0,01).

Conclusion: La réceptivité organisationnelle à l’implantation d’un changement des SSAD du Québec apparaît mitigée selon les ergothérapeutes. La considération de ces capacités soutiendra l’identification des pistes d’amélioration à déployer.