Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Pour diffusion immédiate

L’Acfas est très fière de cette 89e édition de son congrès annuel, réalisée avec la précieuse collaboration de l’Université Laval. L’événement marquera encore une fois l’histoire de notre association. Si la pandémie de COVID-19 a de nouveau forcé la tenue des activités scientifiques en ligne, permettant à la communauté de la recherche de se réunir en toute sécurité, une magnifique programmation d’activités en personnes a été déployée en parallèle sur le campus de l’Université Laval et ailleurs dans la Ville de Québec.

Le congrès a par ailleurs été l’occasion de lancer les festivités du 100e anniversaire de l’Association. Ces activités s’échelonneront sur 14 mois et culmineront lors du 90e Congrès de l’Acfas. Deux colloques explorant les 100 dernières années sous l’angle de l’histoire des sciences et de la communication scientifique ont d’ailleurs eu lieu et reviendront l’an prochain.

Au total, ce sont plus de 3 500 communications scientifiques qui ont été présentées, réparties entre 205 colloques et 592 communications libres. 33 séances d’échanges thématiques interdisciplinaires ont réuni en ligne une centaine d’étudiantes, étudiants, chercheuses et chercheurs pour qu’ils et elles puissent échanger sur leurs travaux de recherche malgré la distance. Plus de 6 500 personnes ont ainsi participé aux activités scientifiques du congrès.

Vue de haut d'une conférence de presse du congrès

 

Des activités pour toutes et tous

Parallèlement, la programmation Science-moi! regroupait 9 activités pour toutes et tous. Pour la première fois, le congrès a proposé une activité sur la place publique en lien étroit avec les citoyennes et citoyens. Intitulée Au cœur de la santé durable, cette activité s’est tenue au Grand marché de Québec, en même temps que le Tournoi International de Hockey Pee-Wee de Québec. Selon le Grand marché, 20 000 personnes ont transité sur le site au cours de la fin de semaine.

Les jours suivants, les activités Science-moi! ont attiré plus de 5 000 personnes sur place et en ligne. Parmi ces activités, notons La science nordique s’invite au musée, qui a permis de mettre en valeur, dans l’espace magnifique du Musée de la Civilisation, le travail remarquable du brise-glace de recherche Amundsen. Après deux éditions virtuelles, la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes a pu se tenir en personne dans une ambiance survoltée. Celles et ceux qui n’avaient pas pu faire la route jusqu’à Québec n’étaient pas en reste, car Ma thèse en 180 secondes était accessible en ligne, comme c’était aussi le cas pour plusieurs autres activités.

Plusieurs figures importantes de la communication scientifique au Canada francophone ont d’ailleurs participé à ces activités, notamment Boucar Diouf, le président d’honneur du 89e Congrès de l’Acfas, Normand Voyer, professeur de chimie à l’Université Laval, et Olivier Bernard, mieux connu sous le nom du Pharmachien. D’autre part, l’autrice-compositrice-interprète, actrice, réalisatrice, productrice, présentatrice et activiste Elisapie nous a également fait l’honneur de sa présence en participant à l’activité Célébration et reconnaissance des Premiers Peuples.

L’Acfas tient à remercier l’Université Laval et les membres de son équipe pour leur précieuse collaboration. Nous remercions aussi tou-te-s les congressistes pour leur participation et tous nos partenaires pour leur soutien. Sans leur engagement actif dans l’organisation de cette 89e édition, cette grande aventure n’aurait pas été possible.

Des congressistes à l'Université Laval

 

Le 89e Congrès en quelques chiffres

Pour la deuxième fois, l’Espace relève proposait des activités portant sur les défis des étudiantes et étudiants inscrits aux cycles supérieurs. À cela s’ajoutait une nouveauté, la programmation Sciences – Innovations – Sociétés. Plus de 100 chercheuses et chercheurs, étudiantes et étudiants, gens du milieu des affaires s'y sont rassemblés, sur place et en ligne, pour échanger sur l’entrepreneuriat scientifique et l’innovation sociale. Plus de 6 500 issu-e-s de 50 pays ont partagé en français leurs plus récents résultats de recherche et débattu d’enjeux de société dans la cadre de colloques ou de communications libres.

Par ailleurs, avec 40 accréditations et plus de 400 retombées, les médias ont assuré une généreuse couverture du congrès, contribuant par le fait même à enrichir le dialogue sciences et société. Le Devoir a publié une fois de plus un cahier spécial, paru le samedi 7 mai, juste avant le congrès. De même, l’émission de radio Les années lumière, diffusée sur les ondes d’ICI Première, consacrera une partie de son émission du dimanche 15 mai 2022 au congrès.

Enfin, les échanges sur les médias sociaux n’ont pas été en reste. Près de 5 500 publications et partages ont été générés sur Twitter.

À peine le 89e congrès terminé, le travail s’active pour la 90édition du congrès annuel de l’Acfas, qui se tiendra du 8 au 12 mai 2023 à l’Université de Montréal, HEC Montréal et Polytechnique Montréal. Les équipes organisatrices du congrès ont déjà hâte de vous y retrouver! Ce congrès est l’un des événements piliers de la programmation du centenaire de l’Acfas.

Premier regard sur le 90e Congrès