Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Près de 6 000 scientifiques de tous les horizons mettront le cap sur Québec pour repousser les limites de la connaissance!

 
Montréal, le 9 avril 2013 – Dans quelques semaines, près de 6 000 scientifiques, dont 500 chercheurs étrangers issus d’une quarantaine de pays, mettront le cap sur Québec à l’occasion du 81e Congrès de l’Acfas. Du 6 au 10 mai, ces milliers de femmes et d’hommes de science partageront leurs plus récents résultats de recherche sur le campus de l’Université Laval, première Université francophone en Amérique, et dans divers lieux de la Capitale-Nationale lors du plus grand rendez-vous scientifique multidisciplinaire de la Francophonie.

Coiffé du thème Savoirs sans frontières afin de souligner l’importance du partage des connaissances dans une perspective d’enrichissement collectif, le congrès affichera près de 4000 communications réparties dans plus de 200 colloques scientifiques et 35 domaines de recherche (communications libres). À cette programmation, exceptionnelle par son ampleur et sa diversité, s’ajoutera un important volet d’activités grand public spécialement concoctées pour nourrir la curiosité des passionnés de sciences.

L’Acfas et l’UNESCO, ensemble pour le savoir
Pour la première fois de son histoire, le Congrès de l’Acfas se tiendra sous le patronage de l’UNESCO, en collaboration avec la Commission canadienne pour l’UNESCO. « Un congrès dédié au partage des savoirs, des chercheurs d’excellence, un environnement francophone attaché à la promotion de la diversité culturelle… tout dans le programme et les intentions du 81e Congrès de l’Acfas résonne au plus profond du mandat de l’UNESCO », précise Mme Irina Bokova, Directrice générale de cette organisation et présidente d’honneur du congrès.

« Cet appui de la communauté internationale à travers l’UNESCO nous donne un formidable élan pour poursuivre notre travail de démocratisation du savoir, au-delà des frontières académiques et territoriales, afin d’améliorer la vie en société » souligne Mme Louise Dandurand, présidente de l’Acfas. 

Colloques à inscrire à l’agenda 
Les 205 colloques à l’affiche de cette 81e édition sont l’occasion par excellence pour se mettre au parfum des plus récents résultats de recherche et de faire un tour d’horizon des grandes questions de l’heure. En voici quelques-uns qui feront certainement date dans l’histoire du Congrès. D’autres sélections seront présentées dans les prochains communiqués de l’Acfas. Les numéros des colloques scientifiques – de 100 à 665 – font référence à leur classement par secteur de recherche alors que les activités Enjeux de la recherche sont numérotées de 1 à 56. 

• La collaboration universitaire France-Québec à l’heure des savoirs sans frontière (10
• Le devenir des enfants du Québec de la naissance à l'adolescence : Étude longitudinale sur le développement des enfants du Québec (111)
• La séquestration du carbone : solutions pour réduire et compenser nos émissions de CO2 dans l’atmosphère (217)
• La diplomatie publique et culturelle de demain: nouvelles stratégies pour de nouveaux défis (315
• Gouvernance autochtone et développement nordique (483)
• Luttes étudiantes, persévérance et réussite en enseignement postsecondaire : Dommages collatéraux? Bénéfices marginaux? (525)
• Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques. (637)

Place à la relève scientifique!
C’est avec un plaisir toujours renouvelé que l’Acfas convie le public à assister gratuitement à plus de 900 communications libres par domaine de recherche présentées majoritairement par la relève scientifique. Une occasion privilégiée de prendre contact avec les jeunes chercheurs et de découvrir leurs champs d’intérêt. À noter que cette année, plus de 1400 étudiants à la maîtrise et au doctorat ont choisi le congrès pour livrer ce qui pour plusieurs d’entre eux représente leur toute première communication scientifique.
La diversité des sujets qui intéressent la relève est impressionnante. En voici quelques exemples : 

• Les joueuses de poker : ces femmes qui jouent à un jeu d’hommes (domaine 105, 9 mai – 13 h à 17 h, communication 7)
• Existe-t-il un kitsch théologique? (domaine 303, 6 mai, 8 h 30 à 12 h 30, communication 2)
• Anatomie du Parti libéral du Québec : près de 60 ans des clientèles électorales. Qui ont appuyé et appuient encore les libéraux du Québec? (domaine 406, 6 mai – 8 h 30 à 12 h, communication 2)
• L'évolution des connaissances grammaticales des élèves du secondaire: l'exemple du participe passé avec « être » (domaine 502, 6 mai, 13 h à 16 h 30, communication 4)

Des activités spéciales accessibles à tous pour s’approprier la science
Les férus de sciences pourront assouvir leur soif de connaissance en participant à l’une ou l’autre des quelques 20 activités spéciales gratuites et en accès libre qui se dérouleront tout au long du congrès sur le campus de l’Université Laval et dans la ville de Québec. Décloisonnée comme jamais, la programmation proposera d’heureux mariages entre science, arts visuels et théâtre ainsi que des rendez-vous passionnants autour de sujets liés à l’amour, la physique des particules et même le hockey! Parmi celles-ci, voici quelques incontournables à inscrire à l’agenda sans tarder : 

• Grande finale du concours Votre soutenance en 180 secondes. Les étudiants lauréats des 17 universités canadiennes participantes et le gagnant du volet franco-belge de cette compétition se disputeront les honneurs en livrant l’essentiel de leur recherche en 3 minutes chrono. Performances de haut vol assurées! 
Le boson de Higgs : qu'est-ce que ça mange en hiver? Une invitation à démystifier la nature de la matière avec la physicienne sur l’expérience ATLAS et communicatrice au CERN, Pauline Gagnon, qui était aux premières loges lors de la découverte récente du fameux boson de Higgs.  
 • L’exposition La preuve par l’image. Une plongée vertigineuse au cœur d’univers insolites à travers vingt images d’une beauté époustouflante produites par les chercheurs finalistes de ce concours, issus de tous les domaines du savoir.  
Un midi qui dérange! Le hockey vu du divan. Le sport national des Québécois comme personne ne l’a jamais vu, expliqué sous ses facettes les plus étonnantes par Simon Grondin, professeur à l’École de psychologie de l’Université Laval. 
Un 5@7 qui dérange! Le courrier du cœur québécois, un terreau de revendications sociales. Les courriers du cœur et leurs témoignages d’âmes blessées seront éclairés sous un jour nouveau par Nancy Couture, doctorante au Département de sociologie de l’Université Laval, qui y trouve une mine d’or pour comprendre l’évolution de la société. 
Table ronde : Une vision commune pour créer des villes intelligentes. Cette table ronde, animée par la journaliste Françoise Guénette, avec la participation d’invités passionnés par les technologies de l’information et des communications (TIC), portera sur les perspectives d'application et de développement des villes intelligentes. 
Pièce de théâtre : Pluton va en appel! En 2006, l'Union d'astronomie internationale a décidé d’enlever à Pluton son titre de planète. Depuis lors, Pluton est triste à mourir ! Des comédiens de l’équipe de Sciences et mathématiques en action (SMAC) livreront un vibrant plaidoyer en faveur du retour de cette planète dans le système solaire. Un spectacle captivant pour toute la famille. 

Les partenaires et commanditaires
Le 81e Congrès de l’Acfas bénéficie de l’appui des partenaires principaux suivants : la Caisse de dépôt et placement du Québec, la Société Radio-Canada, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, les Fonds de recherche du Québec, la Fondation canadienne pour l’innovation, Hydro-Québec, le Consulat général de France à Québec, Merck Canada, le Conseil des académies canadiennes, Le Devoir, le journal Voir, Le Soleil, Prospection.

À propos de l’Acfas
Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir – Acfas s'attache à promouvoir l'activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Association regroupe quelque 6 000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.

 
- 30 -


Source :  
Association francophone pour le savoir – Acfas

Renseignements et accréditation média : 
Kilicom Relations publiques

Marie-Josée Gauvin
514-845-8222, poste 222
Cell. : 514-247-0088
mjgauvin@kilicom.com 

Jade Lachapelle
514-845-8222, poste 223
Cell. : 514-249-7016
jlachapelle@kilicom.com