Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Montréal, le 4 mars 2021 – L’Acfas et ses Acfas régionales – Acfas-Acadie, Acfas-Alberta, Acfas-Manitoba, Acfas-Saskatchewan et Acfas-Sudbury – accueillent favorablement le document de réforme pour les langues officielles du Canada, Français et anglais : vers une égalité réelle des langues officielles au Canada, présenté par l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles. L’Association est heureuse d’y trouver formulées différentes intentions qui permettront de soutenir la vitalité de la recherche et de l’éducation postsecondaire en français au Canada. 

En effet, plusieurs propositions incluses dans le document auront une importance significative pour la communauté scientifique francophone du Canada : l’engagement du gouvernement à favoriser la création et la diffusion d’informations scientifiques en français; le renforcement du continuum d’éducation en français au Canada, allant de la petite enfance au postsecondaire; et les nouvelles mesures concernant le bilinguisme dans la fonction publique, qui, une fois mises en place, permettront à davantage de scientifiques du gouvernement fédéral de travailler en français. Nul doute que l’adoption de l’ensemble de ces propositions aura pour impact de renforcer le sentiment de sécurité linguistique de la communauté scientifique francophone au pays, incluant les étudiant-e-s, et de montrer à ces dernier-ère-s qu’il est possible de faire des sciences en français au Canada. 

Le document, il faut le souligner, arrive à point nommé, alors que plusieurs acquis en matière d’éducation postsecondaire et de recherche en français, en Ontario et en Alberta notamment, sont remis en question. Les intentions gouvernementales devront donc être accompagnées d’un soutien financier pour assurer la pérennité de ces institutions cruciales pour la vitalité du français en contexte minoritaire au Canada. 

Nous demandons au gouvernement fédéral de prévoir un financement de base pour les campus et universités francophones en contexte minoritaire, de façon à ce qu’ils puissent poursuivre leur mandat avec une plus grande stabilité. Nous l’invitons également à prendre en considération les recommandations présentées dans un mémoire que l’Acfas a fait paraître récemment. Celui-ci propose la création d’un service de liaison de la recherche en français de même que des bourses de mobilité en recherche au sein de la francophonie canadienne, deux recommandations visant à bonifier la diffusion et la production scientifiques en français au Canada. L’Acfas est par ailleurs rassurée de constater que la future loi devrait reconnaître le statut minoritaire du français au Canada. La reconnaissance de l’asymétrie des deux langues officielles est importante. 

Nous saluons enfin le fait que le gouvernement envisage de favoriser une meilleure collecte de données sur les francophones ainsi que la production de recherches sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire. C’est un grand pas en avant, puisque ces données sont essentielles pour prendre des décisions politiques éclairées. À cet égard, l’Acfas dévoilera ce printemps les résultats d’une importante étude, amorcée en 2019, sur la réalité des chercheur-se-s d’expression française qui travaillent en contexte minoritaire au Canada, étude conduite notamment grâce à un financement en provenance de Patrimoine canadien.

« Nous nous réjouissons des intentions affirmées dans le document de réforme pour les langues officielles du Canada, qui soutiendront la vitalité de la recherche en français au Canada. Il est désormais temps d’agir promptement afin qu’une loi modernisée soit adoptée dans les plus brefs délais », déclare Lyne Sauvageau, présidente de l’Acfas. 

L’Acfas et les Acfas régionales suivront l’évolution du dossier dans les prochains mois. Elles se tiennent à la disposition du gouvernement et de la ministre pour discuter de tout ce qui concerne la thématique spécifique de la recherche et de la diffusion scientifiques en français au Canada. 

À propos de l’Acfas
L'Acfas fait rayonner les savoirs comme moteur de développement de nos sociétés en rassemblant les actrices et acteurs de la recherche au sein de la francophonie. Résolument tournée vers l'avenir, elle est un puissant vecteur de démocratisation et de communication scientifique. Elle valorise les chercheuses et chercheurs de toutes les disciplines, ainsi que l'excellence en recherche.

-30-

 Source :
Acfas
 
Contact :
Gabriel Vignola
Chargé des communications et
gestionnaire de communauté
Acfas
Tél. : 514 849-0045, poste 261
Courriel : gabriel.vignola@acfas.ca