Aller au contenu principal
Article sous embargo
0
Pour diffusion immédiate
0

Montréal, le 20 décembre 2019 – L’Acfas félicite le gouvernement du Canada de reconnaître, dans les lettres de mandat des ministres parues cette semaine, toute l’importance des sciences pour l’avancement de la société. Les membres du conseil d’administration le félicitent également d’avoir mentionné l’importance de préserver l’Université de l’Ontario français. L’Association restera toutefois vigilante quant aux orientations données en matière de francophonie canadienne, peu présente dans l’ensemble des lettres de mandat. L’Acfas souhaite que la future présentation du budget 2020-2021 reflète l’importance accordée aux sciences, tant fondamentales qu’appliquées et que le gouvernement poursuive les efforts financiers consentis à l’égard des sciences.

L’Acfas se réjouit que chacune des lettres de mandat demande de fonder les décisions des ministres sur des données probantes. Elle salue aussi le fait que plusieurs initiatives soient mentionnées pour récolter les données nécessaires à la prise de décision, et ce, dans divers domaines de recherche – cancérologie infantile, santé des femmes, diversité et inclusion, environnement, bourses de recherche, entre autres. Le gouvernement s’est également engagé à faire progresser l’équité entre les sexes, la diversité et l’inclusion dans le domaine des sciences, positions dont l’Acfas reconnaît l’importance. Toutefois, en raison de l’absence d’un poste de ministre des Sciences, l’Association aimerait avoir la confirmation que les sciences occuperont toujours une place importante et équilibrée au sein du ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie et souhaite que le gouvernement continue de recevoir favorablement les recommandations de la conseillère scientifique en chef du Canada.

« Le fait d’associer sciences, innovation et industrie sans pour autant désigner un porteur dédié aux sciences comporte des risques. Le soutien public à la recherche fondamentale et le maintien d’une base solide de chercheur-se-s universitaires de haut calibre permettent à une société de préserver à long terme sa capacité d’innover. Nous souhaitons donc nous assurer que les sciences, dans toutes leurs formes et dans tous les champs disciplinaires, conserveront leur rôle crucial au sein du ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie », estime Lyne Sauvageau, présidente de l’Acfas.

Finalement, l’Acfas invite les ministres à soutenir non seulement la production de contenus médiatiques, mais aussi la production de contenus scientifiques dans les deux langues officielles. Elle suivra avec intérêt la place accordée à la francophonie scientifique, et ce, autant au sein même du ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie que dans les dossiers nationaux et internationaux gérés par le ministre Champagne et la ministre Joly. L’Acfas se tient disponible pour rencontrer les différents ministères afin d’aborder ces sujets et les conseiller dans ces dossiers.

À propos de l’Acfas

L'Acfas fait rayonner les savoirs comme moteur de développement de nos sociétés en rassemblant les actrices et acteurs de la recherche au sein de la francophonie. Résolument tournée vers l'avenir, elle est un puissant vecteur de démocratisation et de communication scientifique. Elle valorise les chercheuses et chercheurs de toutes les disciplines, ainsi que l'excellence en recherche.

- 30 -

Source : 
Acfas

Contact : 
Alexandre Jay
Directeur des communications et partenariats
alexandre.jay@acfas.ca
514 849-0045, poste 225