Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le lundi 9 mai 2022

L’effet rebond environnemental, aussi dénommé paradoxe de Jevons, constitue l’un des obstacles les plus redoutables pour la reconstruction écologique de nos sociétés. Par cet effet, une meilleure performance environnementale relative des biens et des services peut conduire à une augmentation plus que proportionnelle de leurs usages. Ainsi, conjointement à la généralisation des démarches d’écoconception des produits et des services, la taille des voitures et des écrans augmente, le rythme de renouvellement des appareils électroniques s’accélère, le confort thermique tend à s’accroître et on parcourt de plus grandes distances en voiture ou en avion. Et il en résulte globalement une plus grande pression sur les ressources et l’environnement.

L’effet rebond peut en effet être associé à un paradoxe au cœur de l’Anthropocène : on n’a jamais réalisé autant d’analyses de cycle de vie (ACV) et déployé de démarches d’écoconception dans les organisations, alors que, cependant, les émissions de GES continuent d’augmenter et les ressources et la biodiversité de s’épuiser. En suivant l’analyse thématisée par le sociologue Michel Callon sur les cadrages-débordements (Callon, 1999), on pourrait dire que le cadrage opéré par le mythe rationnel de l’écoconception dans le paradigme de la croissance verte est sans cesse menacé de débordement par l’effet rebond.

Dès lors, une hypothèse que nous souhaitons aborder de manière interdisciplinaire dans ce colloque est que ce paradoxe ne peut être surmonté dans le paradigme de la croissance verte, mais qu’il appelle une rupture paradigmatique, une logique nouvelle de post-croissance, ou de « prospérité sans croissance », et que la maîtrise des effets rebonds environnementaux constituerait une politique innovante de sobriété et de décroissance.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 45
Communication orale
Communications orales
Conférence introductive
Présidence/Animation : Christophe Abrassart (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
08 h 30
Accueil des participants
08 h 45
Mot de bienvenue
09 h 00
Le rationnement : gouverner la décroissance des consommations d’énergie face à l’effet rebond
Mathilde Szuba (Institut d'Etudes Politiques de Lille)
09 h 45 à 11 h 00
Communication orale
Communications orales
1- Enquête sur les modes d’existence de l’effet rebond
Présidence/Animation : Marie-Luc Arpin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Uniquement en ligne
Résumé de la session
09 h 45
L’effet rebond : facteurs individuels et psychologiques
Paquito Bernard (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 15
Sous la (nouvelle) menace des effets rebonds circulaires
Geoffrey Lonca (Capgemini Engineering)
Résumé
10 h 45
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
2- Prospective d’une société sans effet rebond 
Présidence/Animation : Marie-Luc Arpin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Uniquement en ligne
Résumé de la session
11 h 00
Surplus de sobriété versus effet rebond : prospective d'une controverse urbaine en 2034
Christophe Abrassart (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 30
Installation participative : concevoir l'émancipation écologique par la pratique.
Émile Roch (Telecom Paris Institut Polytechnique ), Daphné Hamilton-Jones (Ecole Normale Supérieure Paris Saclay)
Résumé

Dîner

12 h 00 à 13 h 00
Diner
Dîner
Dîner
Uniquement en ligne

Après-midi

13 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
3- Action collective et dispositifs de gouvernement de l’effet rebond 
Présidence/Animation : Christophe Abrassart (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
Résumé de la session
13 h 00
Reconnaître la complexité fractale des rebonds: quelles pistes pour les politiques?
Stéphanie Leclerc (Université McGill)
Résumé
13 h 30
La redirection écologique comme proposition d’atténuation de l’effet rebond
Philippe Gauthier (HEC Montréal)
Résumé
14 h 00
L’effet rebond : une opportunité de bifurquer dans notre relation au temps
Nicolas Merveille (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 30
L'effet rebond comme paradoxe englobant : un gouvernement impossible ?
Marie-Luc Arpin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
15 h 00
Pause
15 h 15 à 16 h 15
Panel
Panel / Atelier
Synthèse et discussion collective
Présidence/Animation : Christophe Abrassart (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
Résumé de la session