Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le vendredi 13 mai 2022

L’immigration, bien que n’étant pas un facteur de risque en soi, peut constituer un lot de vulnérabilités. D’un côté, dans leur recherche d’aide, plusieurs victimes issues de communautés ethnoculturelles peuvent se sentir mal comprises, discriminées ou jugées par différent-e-s intervenant-e-s, organismes ou institutions en raison de leur appartenance ethnique, culturelle, religieuse, etc. De leur côté, les intervenant-e-s exerçant dans le domaine de l’intervention interculturelle (travail social, psychoéducation, maisons d’hébergement pour femmes en difficulté, protection de la jeunesse, soins infirmiers et santé mentale, etc.) font de plus en plus face à des pratiques d’accompagnement de femmes issues de l’immigration et racisées, cumulant les inégalités et doublement discriminées – à cause de leurs origines et de leur genre – au sein des différents groupes culturels (d’accueil et d’origine). Les intervenant‑e‑s appelé‑e‑s à travailler avec des personnes immigrantes victimes doivent donc façonner leur pratique professionnelle en réponse à un contexte de relation d’aide où les parties ne partagent pas le même cadre de référence culturel, éducatif ou religieux. Le besoin s’impose donc pour les intervenant‑e‑s d’avoir non seulement une bonne compréhension de la problématique des victimisations genrées (violences basées sur l’honneur, contrôle excessif, mutilations génitales féminines, etc.), mais également de développer leurs compétences interculturelles féministes.

Les présentations proposées dans le cadre du colloque sont soit des réflexions et des modèles théoriques, soit des dispositifs d’intervention pratiques, ainsi que des résultats des recherches qualitatives auprès des personnes issues de l’immigration victimes de violences fondées sur le sexe.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

  • Estibaliz Jimenez
    UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Caterine Bourassa-Dansereau
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Audrey Heine
    Université Libre de Bruxelles
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Violences genrées et interventions interculturelles féministes (partie 1)
Présidence/Animation : Estibaliz Jimenez (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Discutant-e- : Caterine Bourassa-Dansereau (UQAM - Université du Québec à Montréal), Sastal Castro Zavala (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Audrey Heine (Université Libre de Bruxelles ), Léa Muller (Université de Paris Vincennes-Saint-Denis), Tatiana Sanhueza (ENAP - École nationale d'administration publique)
Uniquement en ligne
Résumé de la session
09 h 40
L’intervention interculturelle féministe : l’approche collaborative pour les enjeux de violence genrée
Caterine Bourassa-Dansereau (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 00
L’exacerbation du nationalisme et du racisme dans les mouvements de femmes : l’utilisation des violences sexistes et sexuelles comme moyen de pression anti-immigration
Léa Muller (Université de Paris Vincennes-Saint-Denis)
Résumé
10 h 20
Processus d’élaboration du plan d’action collectif en matière de violence conjugale (VC) et violence dans les relations intimes (VRI) chez les jeunes à Montréal-Nord
Tatiana Sanhueza (ENAP - École nationale d'administration publique)
Résumé
10 h 50
Des expériences d'intervention féministe auprès des femmes immigrantes violentées avec des statuts précaires: enjeux et défis. Les
Sastal Castro Zavala (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Katia Jean Louis (Maison pour femmes immigrantes), Mayté Martinez (Corporation Inter-Elles)
Résumé
11 h 10
Positionnement féministe intersectionnel dans la démarche clinique auprès de femmes immigrées
Audrey Heine (Université Libre de Bruxelles )
Résumé

Après-midi

13 h 00 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
Violences genrées et interventions interculturelles féministes (partie II)
Présidence/Animation : Audrey Heine (Université Libre de Bruxelles )
Discutant-e- : Caterine Bourassa-Dansereau (UQAM - Université du Québec à Montréal), Bryan Dallaire-Tellier (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Estibaliz Jimenez (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Madeline Lamboley (Université de Moncton), Bilkis Vissandjee (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
Résumé de la session
13 h 00
Intervention auprès des femmes et des filles issues de l’immigration victimes des violences basées sur l’honneur au Québec
Estibaliz Jimenez (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
13 h 20
Intervention en milieu collégial en contexte de violences basées sur l’honneur
Bryan Dallaire-Tellier (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Estibaliz Jimenez (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
13 h 40
Violences basées sur l’honneur et identité de genre : une étude de cas à Moncton
Madeline Lamboley (Université de Moncton)
Résumé
14 h 10
Assurer des soins et des services de qualité aux femmes et aux filles touchées ou à risque de mutilations génitales féminine/excision (MGF/E) en contexte d’immigration
Bilkis Vissandjee (UdeM - Université de Montréal)
Résumé