Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du mercredi 11 au jeudi 12 mai 2022

L’évolution des médias, de la communication, du numérique et des données massives interroge à nouveaux frais les problématiques de genre, et vice versa. Les études féministes et les études sur le genre en communication font d’ailleurs l’objet d’une grande effervescence ces dernières années dans la francophonie. Plusieurs dossiers de revues scientifiques en communication ont abordé ces questions (Recherches féministes, 2020; Revue française des sciences de l’information et de la communication, 2014; Revue africaine de communication, 2017). Les études du genre articulées aux communications et aux médias prennent de l’envergure (Brun et al., 2020), et des approches du genre en communication prennent forme au confluent des systèmes d’information et de communication, des études culturelles et des études de genre (Cervulle et Rees-Roberts, 2010; Biscarrat, 2019; Damian-Gaillard et al., 2014; Lallet, 2014; Lécossais, 2020). Cette rencontre est féconde et nécessaire « tant l’information comme la communication sont structurées par le genre » (Coulomb-Gully 2010, dans Biscarat, 2019).

L’objectif de ce colloque est d’approfondir et actualiser cette interrelation entre genre et communication. Prenant acte du pouvoir critique du genre à dévoiler les constructions sociales et politiques que dissimulent les concepts et savoirs (Blandin, et al., 2017; Dalibert, 2014), ce colloque vise également à rassembler des chercheur.e.s francophones et à faire état des travaux actuels sur trois plans.

● Éthique : Il s’agit d’interroger les responsabilités des chercheur.e.s, leur rapport de pouvoir sur le terrain, la circulation des biais de genre dans les dispositifs sociotechniques et les constructions symboliques. Les enjeux éthiques sous-jacents au poids du binarisme de genre dans la production algorithmique et médiatique (Arnold, 2016), au numérique qui brouille les catégories, défait et refait les rapports de genre (Boisvert, 2020).

● Méthodologique : L’émergence de nouveaux objets fait poindre des méthodes féministes sui generis. Quelle démarche ou méthode le genre peut constituer pour décoder les significations des dispositifs (Coulomb-Gully, 2010; Julliard, 2013; Julliard et Quenemer, 2014). Le numérique, les nouvelles dynamiques de circulation, production et réception, les données massives posent de nouveaux défis au genre (Luka et Millette, 2018; Boisvert et Bélanger, 2020). L’importance que prennent la coconstruction des savoirs, le savoir incarné ou situé est soulevée (Haraway, 1988; Delphy, 2009).

● Épistémologique : Dévoiler les implicites de la démarche scientifique (Biscarrat, 2013) et les façons dont la posture, la positionnalité, le « corps genré » des chercheur.e.s (Galinon-Mélénec et al, 2008) altèrent le rapport à l’objet. Il s’agit de proposer des pistes pour concevoir une science (féministe) plus juste, plus éthique, plus équitable et plus inclusive (Bourdeloie, 2018, 2020; Le Gallo et Millette, 2019, Brun, 2020).

                       

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Ouverture du colloque "Genre(s) et communication"
Présidence/Animation : Anouk Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
08 h 30
Accueil des participants
08 h 40
Ouverture. Genre(s) et communication : Enjeux éthiques, épistémologiques et méthodologiques
Anouk Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal), Stéfany Boisvert (UQAM - Université du Québec à Montréal), Hélène Bourdeloie (Université Sorbonne Paris Nord), Lena Huebner (McGill)
09 h 10
Pause
09 h 15 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Discours, médias et affects: enjeux féministes
Présidence/Animation : Anouk Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
09 h 15
Emotions that matter. Normes et affects dans l’université néolibérale
Sklaerenn Le Gallo (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
09 h 30
La promesse de « renouveau » de la médiatisation sportive par le web : les cas de The Athletic et Balle Courbe
Marilou St-Pierre (Université Laval)
Résumé
10 h 15 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Violences sexistes et militantisme en ligne: regards croisés sur le mouvement #MeToo
Présidence/Animation : Hélène Bourdeloie (Université Sorbonne Paris Nord)
Uniquement en ligne
10 h 15
« Je te crois » : activisme en ligne et production d’un espace du dicible sur le #metooinceste
Christine Barats (Cerlis Université Paris Cité), Laetitia Biscarrat (Université Côté d'Azur)
Résumé
10 h 30
La liberté d’importuner comme privilège blanc et bourgeois : regards critiques sur le mouvement #MeToo en France et au Québec à travers le prisme des médias
Kharoll-Ann Souffrant (Université d’Ottawa), Ingrid Guesdon (Université Laval)
Résumé
10 h 45
La contribution de l’analyse de discours à la recherche féministe en communication : le cas des repentirs de Julien Lacroix et Maripier Morin
Mélanie Millette (UQAM - Université du Québec à Montréal), Olivier Turbide (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 00
Discussion
11 h 30
Pause
11 h 45 à 13 h 00
Communication orale
Communications orales
Le genre dans les médias: deux poids, deux mesures?
Présidence/Animation : Stéfany Boisvert (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
11 h 45
Sport, genre et presse « jeunesse » : Ce que Le Petit Quotidien donne à lire et à voir des sportives
Audrey Gozillon (Université d'Artois), Carine Guérandel (Université de Lille)
Résumé
12 h 00
Les femmes sur les ondes radiophoniques françaises : toujours une place à prendre ?
Lucie Alexis (Université Grenoble Alpes, laboratoire GRESEC), Evi Basile-Commaille (Institut Créativité et Innovations d’Aix-Marseille), Laetitia Biscarrat (Université Côté d'Azur), Warda Khemilat (Faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines de l'Université Côte d'Azur, LIRCES)
Résumé
12 h 15
Le concept d’asymétrie de genre dans l’étude des rapports de pouvoir entre journalistes dans une entreprise médiatique audiovisuelle publique
Lise Ménalque (Université Laval)
Résumé
12 h 30
Discussion
13 h 00 à 14 h 15
Communication orale
Communications orales
Les algorithmes au prisme du genre
Présidence/Animation : Laetitia Biscarrat (Université Côté d'Azur)
Uniquement en ligne
13 h 00
Appréhender l’Intelligence Artificielle et les algorithmes au prisme d’une approche intersectionnelle : enjeux méthodologiques, posture de recherche et éléments de définition
Julie Marques (Université Rennes 2)
Résumé
13 h 15
Les algorithmes ont-ils un genre ? Etudier les dispositifs algorithmiques au prisme des SIC et des cultural studies
Thibault Grison (Celsa Sorbonne Université)
Résumé
13 h 30
Mesurer les déséquilibres de représentation genrée dans les médias d’information: apports et enjeux méthodologiques d’une approche computationnelle
Ange Richard (Laboratoire PACTE)
Résumé
13 h 45
Discussion
14 h 15
Pause

Après-midi

14 h 30 à 15 h 30
Communication orale
Communications orales
La recherche création au prisme du genre
Présidence/Animation : Stéfany Boisvert (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
14 h 30
Représentation de l'accouchement dans la fiction audiovisuelle: le collage comme méthode de recherche-création
Marie Braeuner (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 00
Panel
Panel / Atelier
Conférence-dialogue avec Marlène Coulomb-Gully
Présidence/Animation : Lena Alexandra Hübner (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant-e- : Anouk Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal), Marlene Coulomb-Gully (Université de Toulouse 2)
Uniquement en ligne
08 h 30
Accueil des participants
08 h 45
À sauts et à gambades : itinéraire buissonnier en « Genre(s) et communication »
Marlene Coulomb-Gully (Université de Toulouse 2)
Résumé
09 h 45
Pause
10 h 00 à 11 h 15
Communication orale
Communications orales
Représenter et traduire le genre: de la parité à la déconstruction de la binarité
Présidence/Animation : Hélène Bourdeloie (Université Sorbonne Paris Nord)
Uniquement en ligne
10 h 00
La parité en discours : approche sémio-politique de recommandations institutionnelles pour lutter contre les discriminations sexistes
Emmanuelle Bruneel (Sorbonne Université)
Résumé
10 h 15
La construction de la binarité générique dans les discours numériques de l’association Solidarité Femmes Besançon.
Justin Thiemba (Université de Franche-Comté )
Résumé
10 h 30
Xénogenres en trans-duction : traduire le queer contre l'universalisme anglophone
Enka Blanchard (CNRS & UPHF), Nath François (Centre Internet et Société, CNRS ), Levi Qisin (Centre Internet et Société, CNRS & amp; LAMIH,)
Résumé
10 h 45
Discussion
11 h 15
Pause
11 h 30 à 13 h 00
Communication orale
Communications orales
Asymétries du genre dans les médias
Présidence/Animation : Anouk Bélanger (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
11 h 30
Le hockey pour tous, mais pas pour toutes ? Regard croisé sur la médiatisation du racisme et du sexisme au hockey
Bachir Sirois-Moumni (UQAM - Université du Québec à Montréal), Marilou St-Pierre (Université Laval)
Résumé
11 h 45
La réception des feuilletons télévisés transnationaux au prisme du genre: le cas de la consommation des fictions sérielles turques par les femmes en Grèce
Dimitra Laurence Larochelle (Université Polytechnique Hauts-de-France)
Résumé
12 h 00
Quand le corps genré et blanc de la chercheuse (ne) fait (pas) parler le terrain
Lena Alexandra Hübner (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
12 h 15
Discussion
12 h 45
Pause
13 h 15 à 14 h 45
Communication orale
Communications orales
Sexualités en question: entre émancipation et violence
Présidence/Animation : Lena Alexandra Hübner (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
13 h 15
Enquêter sur les violences sexistes et sexuelles en politique : le cas de l’affaire Baupin
Charlotte Buisson (Université Paris Panthéon-Assas)
Résumé
13 h 30
L’apport des Cultural Studies féministes pour l’analyse des campagnes de prévention du sexting chez les jeunes
Élisabeth Mercier (Université Laval)
Résumé
13 h 45
Analyses psychosociales de témoignages de personnes ayant vécu des violence(s) sexuelle(s) : mobilisation d’outils lexicométriques
Maeva Genin (Laboratoire de Psychologie Sociale d'Aix-Marseille Université), Emmanuelle Le Barbenchon (Université Aix-Marseille), Apostolidis Thémistoklis (Université Aix-Marseille)
Résumé
14 h 00
Discussion
14 h 30
Mot de clôture