Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le vendredi 13 mai 2022

Ce colloque aura pour objet la représentation de l’Ailleurs dans la fiction québécoise (tant anglophone que francophone). La prolifération de fictions exotopiques (qui explorent les pays étrangers) est un phénomène de plus en plus remarqué dont nous chercherons à dégager les enjeux. Au-delà du goût de l’exotisme, que peut impliquer cette migration de l’imaginaire hors du territoire natal? Dans quelle mesure entraîne-t-elle, pour qui écrit, un nouveau contrat passé avec la communauté d’origine, et, du côté de la réception, une redéfinition du concept de « littérature nationale »? Peut-on y lire un signe d’ouverture au monde? Une évasion hors de l’exiguïté identitaire? Un effet de la mondialisation et de l’intensification des flux migratoires?

Par souci de cohérence méthodologique, nous approcherons l’Ailleurs comme espace géopolitique hors des frontières du Canada, en analysant ses représentations et les affects qu’il génère à partir du lieu même comme espace physique (climat, paysages, villes, moyens de transport, habitations, etc.), des habitants (corporalité, sociabilité, sexualité, etc.), des manières de vivre (mœurs, traditions, conditions socio-économiques) et de la langue (incidences sur la communication).

Sur le plan du parcours narratif, trois modèles de base se présentent. Le plus courant correspond aux « fictions de voyage » : pour une raison ou une autre (fuite des origines, goût de l’aventure, amour, profession, tourisme, etc.), un.e protagoniste se rend à l’étranger, expérience qui souvent le.la transforme. D’autres récits mettent en scène des personnages québécois déjà installés ailleurs qu’au Canada : expérience d’immersion où se profile là encore une dialectique entre l’identité natale du sujet et ce que l’Ailleurs lui donne à vivre. Enfin, on trouve aussi des fictions exotopiques qui ne comportent aucun personnage québécois. Dans ce cas, la rupture totale avec le lieu natal demande à être interrogée : où conduit cette dénationalisation du sujet?

L’enquête peut également interroger les relations entre la fiction, le voyage et le tourisme en tant que discours et pratiques culturelles. Peut-on établir une corrélation entre le récit exotopique et le développement du tourisme de masse? Qu’en est-il aussi des « destinations » qu’explorent ces récits? Certains lieux du monde exercent-ils un pouvoir d’interpellation plus fort que d’autres? Comment se dessine la « carte du monde » des fictions québécoises? Dans tous ces cas, les marqueurs de distance, de proximité, d’interpellation, de résistance, d’incompréhension, etc., fourniront les matériaux d’une cartographie de l’imaginaire.

 

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 1
Discutant-e- : Pascal Brissette (Université McGill), Yan Hamel (TÉLUQ - Université du Québec), Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke), Julien Vallières (Université McGill)
Uniquement en ligne
08 h 45
Accueil des participants
09 h 00
Relire le roman «Restons chez nous!» à l’aune de l’exotopie
Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
09 h 20
Ovide Plouffe débarque à Paris
Yan Hamel (TÉLUQ - Université du Québec)
Résumé
09 h 40
Mettre table sur carte : géographie, personnages et sujets du roman québécois de l’Ailleurs
Pascal Brissette (Université McGill), Julien Vallières (Université McGill)
Résumé
10 h 00
Période de questions
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 2
Discutant-e- : Lianne Moyes (UdeM - Université de Montréal), Leah Sandner (UdeM - Université de Montréal)
Uniquement en ligne
11 h 00
Voyages sans retours : les nouvelles de Mavis Gallant
Lianne Moyes (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 20
Voyage vers une société hyperréelle : l’imaginaire américain dans le roman de la route franco-canadien
Leah Sandner (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 40
Période de questions

Dîner

12 h 00 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Uniquement en ligne

Après-midi

13 h 30 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 3
Discutant-e- : Pascal Brissette (Université McGill), Marilyne Lamer (UQAM - Université du Québec à Montréal), Jean Morency (Université de Moncton)
Uniquement en ligne
13 h 30
«Mater Europa», roman allemand
Marilyne Lamer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 50
La trilogie états-unienne d'Andrée-A. Michaud : aux frontières de l'ipséité et de l'altérité
Jean Morency (Université de Moncton)
Résumé
14 h 10
Période de questions
14 h 30
Pause
15 h 00 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 4
Discutant-e- : Robert Dion (UQAM - Université du Québec à Montréal), Dominique Garand (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Uniquement en ligne
15 h 00
Alan Turing vu du Québec
Robert Dion (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 20
«Là comme partout ailleurs, sans savoir vraiment ce que je suis venu y faire» : déracinement et projection exotopique chez Éléonore Létourneau
Dominique Garand (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 40
Période de questions