Aller au contenu principal

Le mardi 4 mai 2021

Au Québec comme ailleurs, la culture numérique caractérise désormais notre quotidien, et marque particulièrement celui des enfants et des adolescents (Fluckiger, 2014). À la suite d’une enquête menée auprès de parents, il est estimé que les jeunes âgés de 12 ans et plus consomment en moyenne 7,47 heures par jour de contenu numérique (Rideout, 2015). Considérant la particularité de leur développement sur les plans socioaffectif et identitaire, la relation au numérique des enfants et des adolescents est vue comme une caractéristique sociale incontournable et un objet d’étude nécessaire.

La construction d’un portrait critique et nuancé de l’environnement numérique s’impose donc comme un enjeu de bien-être chez les enfants et les adolescents. Or, cette démarche fait face à des défis méthodologiques considérables (Collin, Guichon et Ntebutse, 2015). D’une part, l’omniprésence du numérique et l’évolution rapide de ses usages en font un objet d’étude difficile à saisir (Wilmer et coll., 2017). D’autre part, la grande diversité d’usages au sein même de la culture numérique est une composante peu explorée (Collin, 2017). Enfin, la pluralité des méthodes employées dans la production de connaissances, additionnée à un accès et à un usage inégalitaires du numérique dans la population, limite considérablement la portée des conclusions actuelles.

Enfin, à ces importantes limites à la connaissance se présente le défi de formuler des recommandations et des stratégies justes et balancées à l’égard du numérique. Cette problématique est d’autant plus saillante que le ministère de l’Éducation a lancé, cette année, le Cadre de référence sur la compétence numérique pour les élèves et les étudiants, répondant par ailleurs à la Stratégie de transformation numérique du Québec. Ainsi, alors que de nombreux acteurs sociaux tentent de mieux encadrer le numérique dans la vie des jeunes, la formulation d’un état des lieux critique et nuancé constitue une visée de plus en plus nécessaire.

Lire la suite »

Remerciements

Le professeur Jean Gabin Ntebutse et l'équipe de bien-être numérique souhaitent remercier toutes les personnes participantes au colloque ainsi que toutes les personnes qui vont assister à l'événement. Sont aussi remerciées l'Université de Sherbrooke pour la logistique et l'organisation de l'ACFAS pour avoir permis la tenue de cet événement. 

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Ouverture du colloque
Présidence/Animation : Jean Gabin Ntebutse (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Communications orales : bloc santé
Présidence/Animation : Emmanuelle Parent (UdeM - Université de Montréal)
Discutant : Charles-Antoine Barbeau-Meunier (UdeS - Université de Sherbrooke), Lilia Ben Abdelkader (UQAM - Université du Québec à Montréal), Marie-Christine Morin (UdeS - Université de Sherbrooke), Jean Gabin Ntebutse (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 15
Conférence d'ouverture : L’usage des écrans durant l’enfance : un passe-temps sans conséquence?
Caroline Fitzpatrick (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 00
Pause
10 h 15
Un modèle dynamique de l’hyperconnectivité et des enjeux de santé associés
Jean-François Biron (Direction Régionale de Santé Publique), Pierre H. Tremblay (Santé Montréal)
Résumé
10 h 50
Comprendre les déterminants et les conséquences sur la santé de l’usage des écrans : un modèle logique
Fanny Lemétayer (INSPQ), Élisabeth Papineau (Institut national de santé publique du Québec), Daniela Gonzalez Sicilia Fernandez (Institut national de santé publique du Québec)
Résumé
11 h 25
Activité physique et utilisation des écrans chez les adolescents : une relation complexe et des effets divergents
Felix Berrigan (UdeS - Université de Sherbrooke), Sylvain Turcotte (Université de Sherbrooke), Marie-Christine Morin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé

Dîner

12 h 00 à 13 h 00
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Après-midi

13 h 00 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Communications orales : sciences sociales
Présidence/Animation : Charles Bourgeois (UdeS - Université de Sherbrooke)
Discutant : Charles-Antoine Barbeau-Meunier (UdeS - Université de Sherbrooke), Lilia Ben Abdelkader (UQAM - Université du Québec à Montréal), Léa Clermont-Dion (Université Laval), Jean Gabin Ntebutse (UdeS - Université de Sherbrooke), Emmanuelle Parent (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
13 h 10
Conférence d'ouverture : outiller les parents et valoriser leur rôle comme premier accompagnateur de l’éducation aux usages numériques et aux écrans
Catalina Briceno (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 00
Bien-être et réseaux sociaux : avenues pour adapter la prévention chez les ados grâce aux méthodologies qualitatives en communication
Emmanuelle Parent (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 35
La vulnérabilité numérique chez les jeunes : Enquête sur les risques numériques au Québec
Amina Yagoubi (TÉLUQ - Université du Québec)
Résumé
15 h 05
Pause
15 h 20
Portrait du bien-être numérique des jeunes en contexte d'apprentissage en ligne et à distance
Jean Gabin Ntebutse (UdeS - Université de Sherbrooke), Charles Bourgeois (UdeS - Université de Sherbrooke), Sylvain Bourdon (Université de Sherbrooke)
Résumé
15 h 55
Les cyberviolences chez les jeunes, et particulièrement celles dirigées aux jeunes filles
Inês Lopes (Conceptrice pédagogique et psychologue), Léa Clermont-Dion (Université Laval), Guylaine Maroist (La Ruelle Films), Eric Ruel (La Ruelle Films)
Résumé
16 h 30
Quelles solutions juridiques peuvent favoriser, au Québec, de meilleurs usages numériques par les enfants pour leur santé et leur développement
Marie-Pier Jolicoeur (Université Laval)
Résumé
17 h 00
Mot de clôture